Homélie 1er dimanche de l'Avent

Publié le 9 Décembre 2018

Samedi 1er décembre 2018 – Saint Joseph

Dimanche 02 décembre 2018 – Sainte Jehanne

(1er dimanche de l’Avent)

 

« Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, l’appel au réveil et à la vigilance pour préparer le Règne de Dieu que nous entendons chaque année dans la fin de l’année liturgique se fait encore entendre au début de l’Avent...Pourquoi ? Puisque nous « changeons de cycle », nous commençons une nouvelle année ?

 

Parce qu’en attendant le Ciel, la paix définitive et le règne éternel de la vérité et de la justice auprès de Dieu, il nous faut souffrir et œuvrer sur cette terre pour que ce règne vienne.

 

C’est le sens de la réflexion et de l’appel du Pape François, qui est un prophète pour notre temps…Notamment dans le film de Wim Wenders que nous avons visionné au cinéma cette semaine. Trois phrases du pape m’ont marqué : « Nous ne pouvons pas, dans l’indifférence, nous habituer à la souffrance et à la misère des plus pauvres »...« Les hommes ne sont pas des machines », et lorsque, droit dans leurs yeux avec bonté et sagesse, il nous dit calmement : « En fait, nous sommes tous responsables » de ce que devient l’homme et la planète.

 

Cette question du réveil, de la justice et de la responsabilité me fait penses à ce qui se passe en ce moment : Que signifie et que devient le mouvement des gilets jaunes ?

Nous savons bien que la hausse du diesel est la goutte qui a fait déborder le vase, qui touche une grande partie de la population (vous sans doute), car la pauvreté augmente en France, les services (même payants) diminuent. Ceux qui gagnent beaucoup ne condescendent pas à diminuer leurs revenus et, ceux qui sont juste pour finir les fins de mois sont encore touchés (je parle de ceux qui travaillent) = oui, l’INJUSTICE est réelle.

 

Je ne viens pas faire de politique ici, mais je souhaite que nous, chrétiens, nous ne soyons pas enfermés dans nos sécurités ou même notre patience et notre espérance (qui sont des vertus !), en se disant « Le Seigneur pourvoira » ou encore « ça changera un jour »...

Car la justice, la paix et la vérité, lorsqu’elles sont bafouées, nous devons les défendre ! Et ne pas les laisser aux seuls mouvements  extrémistes.

 

Je n’ai pas la solution, si ce n’est d’éveiller les consciences et d’appeler chacun à son niveau à plus de justice et de discernement. Car l’accumulation du progrès et des biens matériels, même pour des plus pauvres, n’est pas non plus une bonne chose, et en ce temps de Noël « nous sommes tous responsables ». Je pense par exemple aux cadeaux « made in China » ou avec des emballages plastiques inutiles...

 

Souvenons-nous que le Président et le Gouvernement actuels ont une assise sociale faible, puisqu’il y a eu presque 70% d’abstention aux élections présidentielles. Il faut défendre la démocratie, mais être à l’écoute. Nous devons ouvrir les yeux et changer notre regard pour défendre la justice, la vérité et la paix, avant qu’il ne soit trop tard.

 

L’humilité est un chemin en tout : quand on fait ses courses, quand on accepte de prendre du temps avec les personnes âgées, dans les manifestations pacifiques, dans nos interpellations des élus, etc…

 

 

«Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin»

 

Amen.

 

Père Thibaud de La Serre

 

 

 

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article