NUIT DE NOEL 2018 Sainte Jehanne – Saint Joseph – Saint Urbain

Publié le 27 Décembre 2018

NUIT DE NOEL 2018

Sainte Jehanne – Saint Joseph – Saint Urbain

 

«Il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous, son peuple, un peuple ardent à faire le bien»

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, la fin des temps est-elle proche ? Nous pouvons légitimement nous poser la question, étant donné les tensions mondiales et les dégradations cosmiques ? Certains Etats, comme vous le savez, cherchent un « nouvel Eldorado » depuis plusieurs dizaines d’années, en essayant d’investir d’autres planètes dans le Ciel.

 

Jésus, le Sauveur de l’humanité, venu de Dieu et retourné à Dieu avant de revenir un jour, pour juger le monde et le sauver, Jésus, lui, nous demande de ne pas investir d’autres planètes..., mais NOTRE planète, ou plutôt notre humanité ! C’est justement là que souvent, l’homme se dérobe, il fuit, tant au niveau des Etats (conférences internationales sur le climat, ou échec à l’échelle de l’économie mondiale), qu’à notre niveau personnel (relations avec son conjoint, relations professionnelles, etc).

 

La Bonne nouvelle de Noël, c’est que Dieu est fidèle. Il est fidèle à son alliance, fidèle à son amour pour l’humanité depuis le départ. Il garde son cap, il tient la route (ou le gouvernail), non pas d’une main de fer raide et méchante (cf. le « courroux » du Père dans le chant « Minuit chrétien » qui sera chanté tout à l’heure, un texte écrit par un anticlérical par amitié pour son curé en 1843 ; la colère de Dieu est silencieuse et non violente dans la Bible, celle du coeur transpercé du Christ sur la croix...). Oui, Dieu garde le cap de son projet de nous sauver pour SA FIDELITE. C’est impressionnant de voir que depuis presque 4000 ans d’histoire depuis Abraham Dieu continue de nous parler, et ce malgré les péchés des hommes et de l’Église... C’est sa fidélité, qui nous appelle à la fidélité !

 

Nous avons chanté en entrée « peuple fidèle » : vous êtes le peuple « fidèle » au sens de « croyant » (« fides » en latin), oui, sinon vous ne seriez pas là ce soir. Mais vous n’êtes pas « fidèles » (malheureusement) au sens courant de célébrer le dimanche à l’église. Cependant, si vous me remplissiez les églises comme en Afrique tous les dimanches, ne vous inquiétez pas, je rajouterai des messes !!!

Par contre le chant poursuit très justement « peuple fidèle, le Seigneur t’appelle (…) Viens à la crèche, en lui viens reconnaître ton Dieu, ton Sauveur. C’est-à-dire que nous devenons fidèles petit à petit, par notre réponse à son appel, par l’exemple de ceux qui le sont, par attraction. Saint François de Sales, un savoyard que j’aime beaucoup, dit de la communion (« Eucharistie ») : « Croyez-moi, les lièvres en hiver deviennent blancs parmi nos montagnes parce qu’ils ne voient et ne mangent que la neige, eh bien à force d’adorer et de manger la beauté, la bonté et la pureté même (de Dieu) en ce divin sacrement, vous deviendrez toute belle, toute bonne et toute pure »

 

A Noël, admirons la fidélité de Dieu, sa permanence et l’actualité de son appel pour nos vies et notre monde qui, certes sont limités dans le temps, mais sont aimés par lui de manière infinie !

 

«Il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous, son peuple, un peuple ardent à faire le bien»

 

Père Thibaud de La Serre

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article