Homélie Mercredi des Cendres – 6 mars 2019 – Saint Joseph

Publié le 24 Mars 2019

Mercredi des Cendres – 6 mars 2019 – Saint Joseph

 

«Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « pitié Seigneur (…). Faudra-t-il qu’on dise « où donc est leur Dieu ? »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, en entrant dans ce chemin particulier de 40 jours qui nous permettra, si nous y sommes attentifs, d’être renouvelés à Pâques, je voudrais mettre en parallèle les Cendres et le Vendredi Saint :

 

-       ce sont les deux jours de jeûne à strictement parler,

-       ils montrent la lutte de Jésus contre nos péchés et son aide contre les tentations, par son Père et l’Esprit Saint,

-       ils s’unissent dans une prière commune et pénitentielle (imposition des cendres et Vénération de la croix),

-       ils sont le moyen de nous conduire à la joie parfaite.

 

Le pape François a écrit cette année un message de Carême très court et très percutant. Je le résumerai ainsi : « Si tu veux respecter Dieu, respecte la Création et les autres qui sont aussi des créatures. Et si tu veux respecter la Création, respecte les autres et Dieu qui est son créateur ».

 

« Lorsque nous ne vivons pas en tant que fils de Dieu, écrit-il, nous mettons souvent en actes des comportements destructeurs, envers le prochain et les autres créatures ». « Le jardin de Dieu, s’est transformé en un désert. Il s’agit là du péché qui pousse l’homme à se tenir pour le Dieu de la création ».

« C’est pourquoi la création a un urgent besoin que se révèlent les fils de Dieu, ceux qui sont devenus « une nouvelle création ». (…) Le « Carême » du Fils de Dieu (Jésus) a consisté à entrer dans le désert de la création pour qu’il redevienne le jardin de la communion avec Dieu ».

 

Le pape va ensuite détailler les trois moyens principaux pour retrouver cette communion avec Dieu :

  1.       « Jeûner, c’est apprendre à changer d’attitude à l’égard des autres et des créatures : de la tentation de tout dévorer … à la capacité de souffrir  par amour » (Cf. certaines nourritures, addictions, portables,etc).

 

  1.       « Prier, afin de savoir renoncer à l’idolâtrie et à l’autosuffisance de notre moi ».

 

  1.       « Pratiquer l’aumône pour se libérer de la sottise de vivre en accumulant... dans l’illusion de s’assurer un avenir qui ne nous appartient pas ».

 

Voilà une bonne méditation pour se mettre en route ! « Demandons à Dieu de nous aider à mettre en œuvre un chemin de vraie conversion, (…) ainsi, en accueillant dans le concret de notre vie la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, nous attirerons également sur la création sa force transformante ».

 

Soyons davantage unis, soudés et courageux pour nous conduire mutuellement vers notre dernière Pâque !

 

«Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « pitié Seigneur (…). Faudra-t-il qu’on dise « où donc est leur Dieu ? »

 

Père Thibaud de La Serre

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article