Méditation pour le dimanche 17 janvier 2021 – 2ème dimanche du Temps Ordinaire

Publié le 18 Janvier 2021

Méditation pour le dimanche 17 janvier 2021 – 2ème dimanche du Temps Ordinaire

Méditation pour le dimanche 17 janvier 2021 – 2ème dimanche du Temps Ordinaire

Chers amis,

Plutôt que de vous laisser ce dimanche mon homélie, je préfère vous inviter à méditer cette préface (4ème des dimanches ordinaires) et la prière eucharistique pour les circonstances particulières, en écho à la Parole de Dieu que l’Eglise nous invite à accueillir aujourd’hui.

Saint Dimanche et heureuse semaine.

Votre Abbé, Jérôme

Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire,

de t´offrir notre action de grâce

toujours et en tout lieu,

à toi, Dieu fidèle, Père des miséricordes.

 

Car tu nous as donné ton Fils,

Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre frère.

Il a manifesté son amour

pour les petits et les pauvres,

les malades et les pécheurs;

il s´est fait le prochain

des opprimés et des affligés.

Sa parole et ses actes ont annoncé au monde

que tu es vraiment un Père

et que tu prends soin de tous tes enfants.

 

C´est pourquoi, avec les anges et tous les saints,

nous te louons, nous te bénissons,

nous chantons l´hymne de ta gloire

et sans fin nous proclamons :
Saint, Saint, Saint, le Seigneur …

 

Vraiment, tu es saint et digne de louange,

Dieu qui aimes tes enfants,

toi qui es toujours avec eux

sur les chemins de cette vie.

 

Vraiment, ton Fils, Jésus, est béni,

lui qui se tient au milieu de nous,

quand nous sommes réunis en son nom:

comme autrefois pour ses disciples,

il nous ouvre les Écritures et nous partage le pain.

 

Maintenant donc, Père de toute grâce,

nous t´en prions, envoie ton Esprit Saint

afin qu´il sanctifie nos offrandes:

que ce pain et ce vin deviennent pour nous

le corps et le sang du Christ, notre Seigneur. 

 

La veille de sa passion, la nuit de la dernière Cène,

il prit le pain, il rendit grâce, il le rompit 

et le donna à ses disciples, en disant:

«Prenez, et mangez-en tous : 

ceci est mon corps livré pour vous.»

 

De même, à la fin du repas,

il prit la coupe; de nouveau il rendit grâce,

et la donna à ses disciples, en disant:

 «Prenez, et buvez-en tous, 

car ceci est la coupe de mon sang,

le sang de l´Alliance nouvelle et éternelle,

qui sera versé pour vous et pour la multitude

en rémission des péchés.

Vous ferez cela, en mémoire de moi. »

 

Voilà pourquoi, Père très saint,

faisant ici mémoire de ton Fils,

le Christ, notre Sauveur,

que tu as conduit,

par la passion et la mort sur la croix,

à la gloire de la résurrection

pour qu´il siège à ta droite,

nous annonçons ton œuvre de grâce

jusqu´au jour où il viendra,

et nous t´offrons le pain de la vie

et la coupe de bénédiction.

 

Regarde avec bonté, Seigneur, 

l´offrande de ton Église

qui te présente par nos mains

ce qu´elle a reçu de toi,

le sacrifice de louange, la Pâque du Christ.

 

Que la force de ton Esprit

fasse de nous, dès maintenant et pour toujours,

les membres de ton Fils ressuscité,

par notre communion à son corps et à son sang.

 

Seigneur, fais grandir ton Église
dans la foi et la charité,

en union avec le pape François 

et notre évêque Hubert,

avec l´ensemble des évêques, les prêtres, les diacres et tout le peuple qui t´appartient.

 

Ouvre nos yeux à toute détresse,

inspire-nous la parole et le geste

qui conviennent pour soutenir notre prochain

dans la peine ou dans l´épreuve;

donne-nous de le servir avec un cœur sincère

selon l´exemple et la parole du Christ lui-même.

 

Fais de ton Église

un lieu de vérité et de liberté,

de justice et de paix,

pour que l´humanité tout entière

renaisse à l´espérance.

 

Souviens-toi de nos frères et de nos sœurs

qui se sont endormis dans la paix du Christ,

et de tous les morts dont toi seul connais la foi:

donne-leur de contempler la clarté de ton visage

et conduis-les, par la résurrection,

à la plénitude de la vie.

 

Et lorsque prendra fin notre pèlerinage sur la terre,

accueille-nous dans la demeure

où nous vivrons près de toi pour toujours.

 

En union avec la Vierge Marie,

la bienheureuse Mère de Dieu,

avec saint Joseph, son époux, 

les Apôtres, les martyrs, et tous les saints du ciel,

nous pourrons alors te louer sans fin

et magnifier ton nom

par Jésus, le Christ, ton Fils bien-aimé.

 

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article