Ecoute le cri de la terre ! 12

Publié le 29 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 12 JEUDI 29 AVRIL 2021 

JEUDI 29 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 104 (104, 1-3) 

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ; chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles ; 

glorifiez-vous de son nom très saint : joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ! 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

III. La crise dans le rapport entre l’homme et l’environnement 

462 La nature apparaît comme un instrument aux mains de l'homme, une réalité qu'il doit  constamment manipuler, en particulier par le biais de la technologie. À partir du présupposé,  qui s'est révélé erroné, qu'il existe une quantité illimitée d'énergie et de ressources à utiliser,  que leur régénération est possible dans l'immédiat et que les effets négatifs des  manipulations de l'ordre naturel peuvent être facilement absorbés, une conception  réductrice s'est répandue, qui lit le monde naturel en termes mécanistes et le  développement en termes de consommation ; la primauté attribuée au faire et à l'avoir  plutôt qu'à l'être entraîne de graves formes d'aliénation humaine.1 

Une telle attitude ne dérive pas de la recherche scientifique et technologique, mais d'une idéologie scientiste et  technocratique qui tend à la conditionner. La science et la technique, avec leur progrès, n'éliminent pas le besoin de  transcendance et ne sont pas en soi la cause de la sécularisation exaspérée qui conduit au nihilisme ; en allant de  l'avant, elles suscitent des questions sur leur sens et font grandir la nécessité de respecter la dimension  transcendante de la personne humaine et de la création elle-même. 

D – Notre Père 

  

1Cf. Jean-Paul II, Encycl. Sollicitudo rei socialis, 28 : AAS 80 (1988) 548-550.

1 

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article