Ecoute le cri de la terre ! 4

Publié le 21 Avril 2021

MERCREDI 21 AVRIL 2021 
Préambule à cet itinéraire « Ecoute le cri de la terre ! »
Le 24 mai prochain, lundi de Pentecôte, nous inaugurerons dans les jardins du presbytère, l’Espace Laudato Si. C’est en effet le jour qui marquera la fin de l’Année Laudato Si. Il ne s’agit pas d’un point final mais d’un nouveau commencement. Outre le dévoilement et la bénédiction d’une statue de Saint François d’Assise dans l’olivier, cette journée se veut fraternelle et catéchétique. Une exposition accompagnera les préparatifs de cette journée. Des ateliers de sensibilisation environnementale sous diverses formes nous aiderons à percevoir la nécessité de promouvoir humainement, spirituellement, pastoralement « une culture tout autant attentive à l’environnement qu’aux personnes qui l’habitent » (Directoire pour la catéchèse (DpC), N°383).
Le DpC précise auparavant qu’ « il est donc nécessaire d’écouter le cri de la terre, qui est étroitement lié au cri des pauvres. Dans ce cri où résonne le gémissement de la création (cf. Rm 8,22), se cache un appel qui vient de Dieu. (DpC N° 382).
Jusqu’au 24 mai, chaque jour (ou presque …), je vous propose de nous laisser accompagner par la Doctrine sociale de l’Eglise (DSE). Dans le Compendium, nous trouvons au dixième chapitre de quoi éclairer nos intelligences, nourrir notre prière et ouvrir notre cœur.
Ecoutons le cri de la terre …
Votre Abbé, Jérôme

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD)  
Par les cieux devant toi, splendeur et majesté
Par l'infiniment grand, l'infiniment petit
Et par le firmament, ton manteau étoilé
Et par frère soleil, je veux crier
Par cette main tendue qui invite à la danse
Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance
Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe
Par le pain et le vin, je veux crier
 
Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Tu es le Dieu d'amour
Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Dieu présent en toute création

B – A l’écoute de la Parole de Dieu

-    Psaume 144 (144, 8-9)
Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ;
la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE – 
Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT-
I. Aspects Bibliques
454 Le point culminant de l'entrée de Jésus-Christ dans l'histoire du monde est la Pâque, où la nature même participe au drame du Fils de Dieu rejeté et à la victoire de la Résurrection (cf. Mt 27, 45.51 ; 
28, 2). Traversant la mort et y greffant la nouveauté resplendissante de la Résurrection, Jésus inaugure un monde nouveau où tout lui est soumis (cf. 1 Co 15, 20-28) et rétablit les rapports d'ordre et d'harmonie que le péché avait détruits. La conscience des déséquilibres entre l'homme et la nature 
doit s'accompagner de la conscience qu'en Jésus la réconciliation de l'homme et du monde avec Dieu s'est réalisée, de sorte que tout être humain, connaissant l'amour divin, peut retrouver la paix perdue : « Si donc quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle : l'être ancien a disparu, un être nouveau est là » (2 Co 5, 17). La nature, qui a été créée dans le Verbe, est réconciliée avec Dieu et pacifiée par ce même Verbe qui s'est fait chair (cf. Col 1, 15-20).

D – Notre Père

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article