Ecoute le cri de la terre ! 16

Publié le 3 Mai 2021

LUNDI 3 MAI 2021 
A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par toutes les montagnes et toutes les vallées
Par l'ombre des forêts et par les fleurs des champs
Par les bourgeons des arbres et l'herbe des prairies
Par le blé en épis, je veux crier :

Par cette main tendue qui invite à la danse
Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance
Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe
Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Tu es le Dieu d'amour
Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Dieu présent en toute création

B – A l’écoute de la Parole de Dieu

-    Psaume 104 (104, 11-13)
Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan, ce sera votre part d'héritage. »
En ces temps-là, on pouvait les compter : c'était une poignée d'immigrants ;
ils allaient de nation en nation, d'un royaume vers un autre royaume.

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE – 
Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT-
                         IV. Une responsabilité commune
a) L’environnement, un bien collectif
466 La protection de l'environnement constitue un défi pour l'humanité tout entière : il s'agit du devoir, commun et universel, de respecter un bien collectif,   destiné à tous, en empêchant que l'on puisse « impunément faire usage des diverses catégories d'êtres, vivants ou inanimés — animaux, plantes, éléments naturels — comme on le veut, en fonction de ses propres besoins économiques ».  C'est une responsabilité qui doit mûrir à partir de la globalité de la crise écologique actuelle et de la nécessité qui s'ensuit de l'affronter globalement, dans la mesure où tous les êtres dépendent les uns des autres dans l'ordre universel établi par le Créateur : « Il faut (...) tenir compte de la nature de chaque être et de ses liens mutuels dans un système ordonné, qui est le cosmos ». 
Cette perspective revêt une importance particulière si l'on considère, dans le contexte des liens étroits qui unissent entre eux les différents écosystèmes, la valeur environnementale de la biodiversité, qui doit être traitée avec un sens de responsabilité et protégée de manière appropriée, car elle constitue une richesse extraordinaire pour l'humanité tout entière. À ce propos, chacun peut aisément saisir, par exemple, l'importance de la région amazonienne, « l'un des espaces naturels les plus appréciés dans le monde pour sa diversité biologique, ce qui le rend vital pour l'équilibre environnemental de toute la planète ».  Les forêts contribuent à maintenir des équilibres naturels essentiels indispensables à la vie.  Leur destruction, notamment par des incendies criminels inconsidérés, accélère les processus de désertification, avec des conséquences dangereuses pour les réserves d'eau, et compromet la vie de nombreux peuples indigènes et le bien-être des générations à venir. Tous, individus et sujets institutionnels, doivent se sentir engagés dans la protection du patrimoine forestier et, là où cela est nécessaire, promouvoir des programmes adéquats de reboisement.


D – Notre Père
 

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article