Homélie de la Nativité du Seigneur, Veillée de Noël, 24 décembre 2021

Publié le 11 Janvier 2022

Homélie de la Nativité du Seigneur, Veillée de Noël, 24 décembre 2021

Chers enfants, chers grands, 

Vous tous, frères et sœurs dans le Christ Jésus,

Ecoutez … Ecoutez (on fait silence)

Entendez-vous ? Non ? Ecoutez le silence … Ecoutez le silence de la nuit de Noël …

Dans nos maisons, dans nos rues, dans nos centres commerciaux, nos oreilles, nos intelligences, nos vies s’habituent à des bruits en tous genres … Prenons-nous le temps parfois d’écouter le silence … ?

Cette nuit dans l’étable de Bethléem, Saint Joseph fait silence, silence pour admirer le petit enfant, silence pour adorer en lui le Dieu de toute éternité, dans lequel il a tant cru, et qui, par sa disponibilité, se donne à voir à ses yeux … Les yeux n’ont besoin ni de son, ni de bruit …

La Vierge Marie fait silence, silence pour contempler l’œuvre de Dieu, qui par amour de tous les hommes, de toutes les femmes, de tous les enfants, de chacun de nous, vient au monde grâce à elle. Dieu se fait homme en Marie. Elle aurait bien des raisons de faire « péter » le champagne… Mais non, la fête de la naissance n’a ni besoin des bruits de la vaisselle d’un grand restaurant, ni des chants d’une finale de football … Oups … de rugby, pardon …

Le silence de la Vierge Marie contemple l’humilité de Dieu …

Faire silence cette nuit … c’est faire taire autour de nous le vacarme de notre vie moderne, connectée … « Salut « gros », t’es où ? » … enceinte et écouteurs Bluetooth qui « crachent » 24h/24 musiques et informations plus ou moins bruyamment … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est faire taire nos téléviseurs et nos ordinateurs, symboles de libération et de liberté … et si la liberté cette nuit c’était d’écouter le silence … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est faire taire le grondement des armes, et des discordes entre voisins ou dans nos familles. Le prix de la différence entre les personnes et entre les peuples se situe dans le silence de la patience … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est exiger dans la tête et dans le cœur de chacun que se taisent la jalousie, l’envie, la rivalité pour que jaillissent la joie et la paix de ce Nouveau-né … C’est faire taire en nous les remords … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit, c’est taire les paroles blessantes qui sortent de notre bouche, les mensonges, les calomnies. C’est taire nos exagérations pour amuser la galerie, les plaintes insoutenables qui insultent ceux qui n’ont pas de mots pour dire leur souffrance, qui n’ont pas d’oreilles attentives pour entendre leurs misères. Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit,  c’est accueillir le silence de la Parole faite chair couchée dans cette mangeoire de Bethléem. Jésus parle dans le silence de la crèche … quelle paix profonde ! Ecoutons le silence.

Chers enfants, chers grands, il ne s’agit pas de faire silence afin d’éviter de réveiller le Nouveau-né, « chut … il dort ! ». Dieu dort ? Réveillons-le, nous avons besoin de sa paix, de son salut  … Notre silence porte toute notre vie. Cette vie que Dieu aime. Que notre silence le réveille !

A tous, Joyeux Noël !

Amen

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article