Publié le 14 Septembre 2013

Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Car Dieu a tant aimé le monde… Tourner ses yeux vers la croix, c’est comme tourner les yeux vers ce serpent ? Un serpent qui sauverait le monde, à l’inverse du serpent du mensonge. Le serpent n’est-il pas une image du Mal ? Son grouillement est synonyme de mort… Il faut se souvenir d’un passage de l’Exode, où Aaron et Moïse se retrouvent pour la première fois devant Pharaon, le Maître de l’Esclavage et de l’Enfer - mement. (Cf Ex 7.10-12)[1]

Il s’agit de la deuxième mention de serpents dans la bible, et l’on peut se demander ce que signifie cette scène, si on ne la lit pas à la lumière de Nb21 (le serpent d’Airain, et à l’ombre lumineuse de la croix. Les choses ne prennent sens qu’en réunissant ces trois textes. La croix est un instrument de supplice atroce, elle est l’image de la souffrance à l’état pur, conduisant inexorablement à une mort prochaine, elle est l’instrument du désespoir de celui qui s’y trouve cloué. Mais cloué à l’instrument de mort Il y a dans ce nouveau serpent d’airain qu’est le Christ comme un « venin » de Vie, l’antidote absolue au venin du Mal. A l’enfermement des culpabilités et du remord, à tous nos abandons devant la perte inexorable des jours qui passent, et dont nous savons qu’ils sont comptés. Il y a dans la croix un venin d’Espérance, face à tout le désespoir qui peut nous saisir devant nos enfermements, addictions, situations délétères et destructrices. Il s’agit de lever « les yeux vers celui qu’ils ont transpercé » (que nous avons transpercé)[2], et ce mouvement nous fait lever les yeux vers le Ciel, c’est à dire versl’Espérance et de la Lumière.Sans-titre.jpg

Alors, Seigneur, merci, parce que Tu m’as un jour saisi, et que Tu continues chaque jour à poser ta main sur mon épaule en m’invitant à avancer « sur la terre des vivants en présence de Seivneur ». Dans ce saisissement, je suis devenu un « mordu » de ta Vie. Et, en fait, c’est moi qui mords la Vie à pleines dents !



[1]Moïse et Aaron allèrent trouver Pharaon et firent comme l’avait ordonné Yahvé. Aaron jeta son bâton devant Pharaon et ses serviteurs, et il se changea en serpent.  Pharaon à son tour convoqua les sages et les enchanteurs, et, avec leurs sortilèges, les magiciens d'Égypte en firent autant.  Ils jetèrent chacun son bâton qui se changea en serpent, mais le bâton d’Aaron engloutit leurs bâtons.

[2] Za 12.10

                                                                                            Denis P.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 10 Septembre 2013

C'est la rentrée de la catéchèse:


le  samedi 21 septembre de 10 h à 12 h. 

sont concernés les enfants de 7 à 10 ans baptisés ou désirant le baptême

 P1010213

La messe de rentrée sera le 6 octobre avec éveil à la foi des 4-7 ans. 

 

Les parents accompagnent toute la matinée leurs enfants. C'est le jour idéal pour connaitre les catéchistes, les autres enfants qui peut-être peuvent habiter le même quartier ou aller à la même école. 


chaque parent recevra le planning du trimestre et le déroulement de la marche du 19 octobre organisée pour les 9-10 ans au niveau diocèse.

P1010208 

Photos du 8 juin lors de la  visite de notre évêque à la catéchèse

Le démarrage ne se loupe pas

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Catéchèse

Repost0

Publié le 8 Septembre 2013

 

dimanche 15 septembre saint Joseph

 

 

entrée:dans le ciel d'Abraham

pp messe de gouzes (ermitage)

glory glory alleluia

chante alleluia au seigneur

PU:la voix de tes enfants

sanctus anamnese et agneau de dieu:messe de gouzes (ermitage)

communion: ma vie Seigneur est à Toi (cf repertoire de chants)



envoi :je sais (cf repertoire de chants)

 

dimanche 22 septembre Sainte Jehanne

 

entrée: ecoute (chemin neuf)

pp; messe de l'esperance

gloria de Bethel

pu entends la voix de ma priere quand je crie vers Toi quand je leve les mains quand j'implore ta présence

sanctus anamnèse agnus dei :messe de l'esperance

communion; laisserons nous à notre table

envoi: dans le ciel d'Abraham

 

samedi 28 septembre Saint Urbain

 

entrée; quand il disait à ses amis

pp petite messe

alleluia de Taizé

pu entends la voix de ma prière quand je crie vers Toi quand je leve les mains quand j'implore ta présence

sanctus petite messe

anamnèse c'est ta mort ô Seigneur.. (dvorak)

agnus dei: petite messe

communion laisserons nous à notre table

envoi cherchez avec toi Marie

 

 
MA VIE SEIGNEUR EST A TOI. AGAPE
  
1. Si je regarde au fond de mon coeur,
Je peux y voir le visage du Seigneur :
Il est sourire comme un père qui pardonne,
Il est lumière qui éclaire mes pas,
Il est tendresse et je m’abandonne…
Ma vie Seigneur est à Toi. (bis)
2. Si je regarde au coeur de ma vie,
Je peux y voir le Seigneur qui m’affermit :
Il est présent dans tous mes moments de doute,
Comme un ami qui marche auprès de moi,
Il est fidèle, toujours à l’écoute…
Ma vie Seigneur est à Toi. (bis)
3. Si je regarde l’aurore en ce matin,
Je peux y voir le Seigneur du jour qui vient :
Il est le bourgeon qui doucement éclot,
Il est la rosée qui abreuve notre foi,
Il est soleil de ce jour nouveau…
Ma vie Seigneur est à Toi. (bis)
4. Si je regarde le monde de demain,
Je peux y voir le Seigneur qui tend la main :
Il nous appelle à l’amour de tous les hommes,
Il nous conduit à suivre ses pas,
Il est richesse d’une vie qui se donne…
Ma vie Seigneur est à Toi. (bis)
   
ECOUTE (communauté du chemin neuf)

1. Ecoute, entends la voix de Dieu
A celui qui a soif, il vient se révéler
Ecoute, que tout en toi se taise
Que tout en toi s’apaise, et que parle ton Dieu
2. Ecoute, laisse-la ton soucis
Que se taisent les mots, que s’éloignent les cris
Ecoute Dieu sème sans compter
Sa parole est le pain qui vient nous rassasier
3. Ecoute, Dieu t’invite au désert
Au silence du cœur, à la source sans fin
Ecoute, il se tient à la porte
Il frappe et bienheureux, celui qui ouvrira
4. Ecoute, Dieu passe près de toi
Dans la brise légère, dans le vent de l’Esprit
Ecoute, tu es aimé de Dieu
Tu es choisi de Dieu, il veut pour toi la vie.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 5 Septembre 2013

Temps de prière pour la Paix à la demande du Pape François
et de notre évêque Hubert Herbreteau  
                        Samedi 7 septembre 2013
                            De 11h 30 à 12 h 00 
                          Eglise Sainte Jehanne

Traduction officielle en français des mots prononcés par le pape François lors de l’Angélus du dimanche 1er septembre 2013

 

Chers frères et soeurs, bonjour !

 

Chers frères et soeurs, je voudrais me faire aujourd’hui l’interprète du cri qui monte de toutes

les parties de la terre, de tous les peuples, du coeur de chacun, de l’unique grande famille

qu’est l’humanité, avec une angoisse croissante : c’est le cri de la paix ! Et le cri qui dit avec

force : nous voulons un monde de paix, nous voulons être des hommes et des femmes de paix,

nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix ;

plus jamais la guerre ! Plus jamais la guerre ! La paix est un don éminemment précieux, qui

doit être promu et préservé.

Je vis avec une particulière souffrance et préoccupation les nombreuses situations de conflit

qu’il y a sur notre terre, mais, ces jours-ci, mon coeur est profondément blessé par ce qui se

passe en Syrie et angoissé par les développements dramatiques qui s’annoncent.

J’adresse un appel fort pour la paix, un appel qui naît du plus profond de moi-même ! Que de

souffrance, que de destruction, que de douleur a provoqué et provoque l’usage des armes dans

ce Pays affligé, particulièrement parmi les populations civiles et sans défense !

Pensons : que d’enfants ne pourront pas voir la lumière de l’avenir ! Avec une fermeté

particulière je condamne l’usage des armes chimiques ! Je vous dis que j’ai encore fixées dans

mon esprit et dans mon coeur les terribles images de ces derniers jours ! Sur nos actions il y a

un jugement de Dieu et aussi un jugement de l’histoire, auxquels on ne peut pas échapper ! Ce

n’est jamais l’usage de la violence qui conduit à la paix. La guerre appelle la guerre, la

violence appelle la violence !

De toutes mes forces, je demande aux parties en conflit d’écouter la voix de leur conscience,

de ne pas s’enfermer dans leurs propres intérêts, mais de regarder l’autre comme un frère et

d’entreprendre courageusement et résolument le chemin de la rencontre et de la négociation,

en dépassant les oppositions aveugles. Avec la même fermeté, j’exhorte aussi la Communauté

internationale à fournir tout effort pour promouvoir, sans délai ultérieur, des initiatives claires

fondées sur le dialogue et la négociation pour la paix dans cette Nation, pour le bien de tout le

peuple syrien.

Qu’aucun effort ne soit épargné pour garantir une assistance humanitaire à ceux qui sont

touchés par ce terrible conflit, particulièrement aux réfugiés dans ce Pays et aux nombreux

réfugiés dans les pays voisins. Que soit garantie aux agents humanitaires engagés à alléger les

souffrances de la population, la possibilité de prêter l’aide nécessaire.

Que pouvons-nous faire pour la paix dans le monde ? Comme le disait le Pape Jean XXIII :

À tous incombe la tâche de rétablir les rapports de la vie en société sur les bases de la justice

et de l’amour (cf.

Pacem in terris [11 avril 1963] : AAS (1963], pp. 301-302].

Qu’une chaîne d’engagement pour la paix unisse tous les hommes et toutes les femmes de

bonne volonté ! C’est une forte et pressante invitation que j’adresse à toute l’Église

catholique, mais que j’étends à tous les chrétiens d’autres Confessions, aux hommes et aux

femmes de chaque Religion, ainsi qu’à ces frères et soeurs qui ne croient pas : la paix est un

bien qui dépasse toute barrière, parce qu’elle est un bien de toute l’humanité.

Je le répète à haute voix : ce n’est pas la culture de l’affrontement, la culture du conflit qui

construit la vie collective dans un peuple et entre les peuples, mais celle-ci : la culture de la

rencontre, la culture du dialogue : c’est l’unique voie pour la paix.

Que le cri de la paix s’élève pour arriver au coeur de tous et que tous déposent les armes et se

laissent guider par le souffle de la paix.

Voilà pourquoi, frères et soeurs, j’ai décidé d’organiser pour toute l’Église, le 7 septembre

prochain, veille de la célébration de la Nativité de Marie, Reine de la Paix, une journée de

jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient, et dans le monde entier, et j’invite

aussi à s’unir à cette initiative, par la manière qu’ils retiendront la plus opportune, les frères

chrétiens non catholiques, les adeptes des autres religions, ainsi que les hommes de bonne

volonté.

Le 7 septembre, sur la Place Saint-Pierre – ici – de 19 h à 24 h, nous nous réunirons en prière

et dans un esprit de pénitence pour invoquer de Dieu ce grand don pour la bien-aimée Nation

syrienne et pour toutes les situations de conflit et de violence dans le monde. L’humanité a

besoin de voir des gestes de paix et d’entendre des paroles d’espérance et de paix !

Je demande à toutes les Églises particulières qui, outre le fait de vivre cette journée de jeûne,

d’organiser des actions liturgiques à cette intention.

À Marie, nous demandons de nous aider à répondre à la violence, au conflit et à la guerre, par

la force du dialogue, de la réconciliation et de l’amour. Elle est mère : qu’elle nous aide à

retrouver la paix ; nous sommes tous ses enfants ! Aide-nous, Marie, à dépasser ce moment

difficile et à nous engager à construire chaque jour et dans tous les domaines une culture

authentique de la rencontre et de la paix. Marie, Reine de la paix, prie pour nous !

 



Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0