Publié le 31 Mars 2017

Mercredi 5 avril

Rencontre de l’aumônerie des étudiants

à St Jacques à 19h (Agen Sud)

 

Jeudi 6 avril

2ème rencontre commune de l’EAP, Conseil pastoral et Conseil économique au sujet de la grande salle

à 20h Salle Mgr Johan

 

Samedi 8 avril

Marche des Rameaux pour les jeunes (14-35 ans) à Astaffort.

RDV Fals à 11h30.

Bus ou covoiturage de Jean XXIII

ou Ste Jehanne à 10h45

 

Avant Pâques, se réconcilier

avec Dieu et avec ses frères

horaires sur la feuille

« Semaine Sainte 2017 »

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition aux Jacobins

Organisée par le diocèse

Semaine 14h-19h

Week end 10-19h

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 29 Mars 2017

                                  "VENEZ BOIRE  A LA FONTAINE"

Samedi 18 mars,au coeur du carême, nous nous sommes réunis,les paroisses Sainte Catherine du Passage,Sainte Bernadette en Brulhois et Saint Pierre et Saint Paul en Brulhois pour une marche de la réconciliation de l'église Saint Urbain vers l'église Saint Joseph du Passage.

Après une célébration pénitentielle,nous avons célébré la messe anticipée du dimanche ,au cours de laquelle a eu lieu le premier scrutin de Prince .

La journée s'est clôturée par un temps convivial,pain pommes

Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation
Marche de la réconciliation

Célébration Communautaire

de la Réconciliation

 

Samedi 18 mars 2017

« Si tu savais le Don de Dieu »

 

Sur notre route vers Pâques, voici notre troisième halte qui nous amène au puits de la rencontre avec la Samaritaine, où nous sommes attendus... Le chemin est encore long et aujourd'hui, Jésus se présente à nous en proie à la fatigue, à la faim, à la soif. Solidaire de nos souffrances et de nos attentes, il nous introduit dans le mystère du salut. Par le don de l'eau vive, il nous rappelle notre baptême et nous invite à laisser Dieu nous faire revivre.

Examen de conscience

 

Ayons l’honnêteté de reconnaître nos péchés : en pensées, en paroles, par action et par omissions.

 

Toi, tu dis qu'il faut aimer Dieu de tout son cœur, le servir en toute chose...

Moi, je mets Dieu de côté si souvent, mes journées s'écoulent sans prière, sans une pensée pourlui. J'ai trouvé des idoles pour le remplacer : l'abus du sport, de la télé, des jeux vidéo…

 

Toi, tu dis qu'il faut toujours prier et ne jamais se décourager...

Moi, je compte sur mes seules forces. Je ne remercie pas Dieu pour les grâces reçues. Je suis devenu négligent. Je manque la messe pour un rien. Et, quand arrivent la souffrance, la maladie, la mort de quelqu'un, j'accuse Dieu.

 

Toi, tu dis que tu es la Lumière, le Chemin, la Vérité et la Vie.

Moi, jemanque de volonté pour m'instruire davantage sur ma foi. Je néglige l'éducation religieuse de mes enfants...

 

Toi, tu dis qu'il faut respecter Dieu et respecter son prochain.

Moi, je parle de Lui sans respect. Et quand j'entends des plaisanteries autour de moi, je n'ai pas le courage de me montrer chrétien.

 

Toi, tu dis que tout le bien ou le mal qu'on fait aux autres, c'est à toi qu'on le fait.

Moi, j'ai du mal à aimer. Mes jugements sont souvent rapides ou faux. Je peux être blessant, rancunier, vengeur. Je me moque de ceux qui sont différents par leur culture ou leur religion.

 

Toi, tu dis qu'on ne doit pas tuer.

Moi, je suis capable de démolir les autres. Je peux ruiner leur vie en racontant n'importe quoi. Je peux aussi briser ma propre vie par l'usage excessif de la drogue, de l'alcool, du tabac...

 

Toi, tu dis de ne pas mentir.

Moi, je ne suis pas à un mensonge près. Je triche de bien des manières. Je porte souvent un masque pour cacher mon manque de vérité, de loyauté.

 

Toi, tu dis de nous aimer comme tu nous as aimés.

Mon égoïsme, mon sans-gêne, ma mauvaise humeur, mon désir d'avoir toujours raison, mes réponses dures, mes impatiences m'empêchent d'aimer les autres.

 

Toi, tu dis que celui qui insulte ou méprise son frère sera jugé.

Moi, j'ai du mal à pardonner aux autres.

 

 

 

 

Prions : Je confesse à Dieu

 

Je confesse à Dieu tout-puissant,

je reconnais devant mes frères

que j’ai péché en pensée, en parole,

par action et par omission.

Oui, J’ai vraiment péché.

C’est pourquoi je supplie

la bienheureuse Vierge Marie,

les anges et tous les saints,

et vous aussi mes frères,

de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

 

 

 

 

Le pardon est affaire d’amour !

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 29 Mars 2017

MESSE DES RAMEAUX

 

Samedi 8 avril 2017

18 h 00 : Saint Joseph

 

Dimanche 9 avril 2017

08 h 45 : Saint Urbain

10 h 30 : Sainte Jehanne

 

MESSE CHRISMALE

 

Lundi 10 avril 2017

19 h 00 : Cathédrale St Caprais à AGEN

 

LA CÈNE DU SEIGNEUR

 

Jeudi 13 avril 2017

19 h 00 : Saint Urbain

 

LA PASSION DU SEIGNEUR

Vendredi 14 avril 2017

 

LAUDES DU VENDREDI SAINT

9h00 à Saint Urbain

 

CHEMINS DE CROIX

15 h 00 :

Saint Urbain - Sainte Jehanne - Saint Joseph

 

OFFICE DE LA PASSION

19 h 00 : Saint Urbain

 

VEILLÉE PASCALE

 

Samedi 15 avril 2017

21 h 00 : Saint Joseph

 

DIMANCHE DE PÂQUES

 

Dimanche 16 avril 2017

08 h 45 : Saint Urbain

10 h 30 : Sainte Jehanne

 

Recevoir le Sacrement de la Réconciliation

 

Jeudi 6 avril

18h30 - 19h30

Sainte Jehanne

 

Vendredi 7 avril

9h30 - 10h30

Saint Urbain

 

Vendredi 14 avril

9h30 - 10h30

Saint Urbain

 

Vendredi 14 avril

16h00 - 17h00

Saint Joseph

 

Samedi 15 avril

11h00 - 12h00

Sainte Jehanne

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 27 Mars 2017

Dimanche 26 mars

Troupe KThéâtre sur St Tarcisius

à Ma Maison à 15h00

 

Jeudi 30 mars

Préparation de la Veillée pascale

à 20h00, (2 av des Landes)

 

Samedi 1er avril

10h45 Cours de culture chrétienne

sur l’Intergénérationnel en famille

 

Samedi 1er avril

Rencontre de l’éveil à la foi

pour parents et enfants de 3 à 7 ans,

de 16h00 à 17h30 à Ste Jehanne

 

Dimanche 2 avril

Dernier rendez-vous de l’école d’oraison à 9h45 à Ste Jehanne

 

Samedi 1er et dimanche 2 avril

Brocante chez les Petites Sœurs des Pauvres, de 9h00 à 18h00

 

 

Semaine des Artistes

  • Exposition aux Jacobins

tous les jours 14h-19h + week end

  • Mercredi 29/03 : apéro pensant

au Martrou à 19h00

  • Vendredi 31/03 : Soirée classe théâtre au Cap Cinéma à 20h45
  • Samedi 1er/04 : Scène ouverte

à la Tannerie à 17h00

  • Dimanche 02/04 : Messe des artistes  la Cathédrale à 10h00

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 26 Mars 2017

« Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait » (Jn 9, 1-411)

(Jn 8, 12)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
en sortant du Temple,
    Jésus vit sur son passage
un homme aveugle de naissance.
    Ses disciples l’interrogèrent :
« Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents,
pour qu’il soit né aveugle ? »
    Jésus répondit :
« Ni lui, ni ses parents n’ont péché.
Mais c’était pour que les œuvres de Dieu
se manifestent en lui.
    Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé,
tant qu’il fait jour ;
la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler.
    Aussi longtemps que je suis dans le monde,
je suis la lumière du monde. »
    Cela dit, il cracha à terre
et, avec la salive, il fit de la boue ;
puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,
    et lui dit :
« Va te laver à la piscine de Siloé »
– ce nom se traduit : Envoyé.
L’aveugle y alla donc, et il se lava ;
quand il revint, il voyait.


    Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant
– car il était mendiant –
dirent alors :
« N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »
    Les uns disaient :
« C’est lui. »
Les autres disaient :
« Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. »
Mais lui disait :
« C’est bien moi. »
    Et on lui demandait :
« Alors, comment tes yeux se sont-ils ouverts ? »
    Il répondit :
« L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue,
il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit :
‘Va à Siloé et lave-toi.’
J’y suis donc allé et je me suis lavé ;
alors, j’ai vu. »
    Ils lui dirent :
« Et lui, où est-il ? »
Il répondit :
« Je ne sais pas. »


    On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle.
    Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue
et lui avait ouvert les yeux.
    À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir.
Il leur répondit :
« Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé,
et je vois. »
    Parmi les pharisiens, certains disaient :
« Cet homme-là n’est pas de Dieu,
puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. »
D’autres disaient :
« Comment un homme pécheur
peut-il accomplir des signes pareils ? »
Ainsi donc ils étaient divisés.
    Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle :
« Et toi, que dis-tu de lui,
puisqu’il t’a ouvert les yeux ? »
Il dit :
« C’est un prophète. »
    Or, les Juifs ne voulaient pas croire
que cet homme avait été aveugle
et que maintenant il pouvait voir.
C’est pourquoi ils convoquèrent ses parents
    et leur demandèrent :
« Cet homme est bien votre fils,
et vous dites qu’il est né aveugle ?
Comment se fait-il qu’à présent il voie ? »
    Les parents répondirent :
« Nous savons bien que c’est notre fils,
et qu’il est né aveugle.
    Mais comment peut-il voir maintenant,
nous ne le savons pas ;
et qui lui a ouvert les yeux,
nous ne le savons pas non plus.
Interrogez-le,
il est assez grand pour s’expliquer. »
    Ses parents parlaient ainsi
parce qu’ils avaient peur des Juifs.
En effet, ceux-ci s’étaient déjà mis d’accord
pour exclure de leurs assemblées
tous ceux qui déclareraient publiquement que Jésus est le Christ.
    Voilà pourquoi les parents avaient dit :
« Il est assez grand, interrogez-le ! »


    Pour la seconde fois,
les pharisiens convoquèrent l’homme qui avait été aveugle,
et ils lui dirent :
« Rends gloire à Dieu !
Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »
    Il répondit :
« Est-ce un pécheur ?
Je n’en sais rien.
Mais il y a une chose que je sais :
j’étais aveugle, et à présent je vois. »
    Ils lui dirent alors :
« Comment a-t-il fait pour t’ouvrir les yeux ? »
    Il leur répondit :
« Je vous l’ai déjà dit,
et vous n’avez pas écouté.
Pourquoi voulez-vous m’entendre encore une fois ?
Serait-ce que vous voulez, vous aussi, devenir ses disciples ? »
    Ils se mirent à l’injurier :
« C’est toi qui es son disciple ;
nous, c’est de Moïse que nous sommes les disciples.
    Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ;
mais celui-là, nous ne savons pas d’où il est. »
    L’homme leur répondit :
« Voilà bien ce qui est étonnant !
Vous ne savez pas d’où il est,
et pourtant il m’a ouvert les yeux.
    Dieu, nous le savons, n’exauce pas les pécheurs,
mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce.
    Jamais encore on n’avait entendu dire
que quelqu’un ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance.
    Si lui n’était pas de Dieu,
il ne pourrait rien faire. »
    Ils répliquèrent :
« Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance,
et tu nous fais la leçon ? »
Et ils le jetèrent dehors.


    Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors.
Il le retrouva et lui dit :
« Crois-tu au Fils de l’homme ? »
    Il répondit :
« Et qui est-il, Seigneur,
pour que je croie en lui ? »
    Jésus lui dit :
« Tu le vois,
et c’est lui qui te parle. »
    Il dit :
« Je crois, Seigneur ! »
Et il se prosterna devant lui.


    Jésus dit alors :
« Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement :
que ceux qui ne voient pas
puissent voir,
et que ceux qui voient
deviennent aveugles. »
    Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui
entendirent ces paroles et lui dirent :
« Serions-nous aveugles, nous aussi ? »
    Jésus leur répondit :
« Si vous étiez aveugles,
vous n’auriez pas de péché ;
mais du moment que vous dites : ‘Nous voyons !’,
votre péché demeure. »


    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 19 Mars 2017

« Une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-42)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar,
près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.
    Là se trouvait le puits de Jacob.
Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source.
C’était la sixième heure, environ midi.
    Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit :
« Donne-moi à boire. »
    – En effet, ses disciples étaient partis à la ville
pour acheter des provisions.
    La Samaritaine lui dit :
« Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire,
à moi, une Samaritaine ? »
– En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.
    Jésus lui répondit :
« Si tu savais le don de Dieu
et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’,
c’est toi qui lui aurais demandé,
et il t’aurait donné de l’eau vive. »
    Elle lui dit :
« Seigneur, tu n’as rien pour puiser,
et le puits est profond.
D’où as-tu donc cette eau vive ?
    Serais-tu plus grand que notre père Jacob
qui nous a donné ce puits,
et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
    Jésus lui répondit :
« Quiconque boit de cette eau
aura de nouveau soif ;
    mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai
n’aura plus jamais soif ;
et l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau
jaillissant pour la vie éternelle. »
    La femme lui dit :
« Seigneur, donne-moi de cette eau,
que je n’aie plus soif,
et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
    Jésus lui dit :
« Va, appelle ton mari, et reviens. »
    La femme répliqua :
« Je n’ai pas de mari. »
Jésus reprit :
« Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :
            des maris, tu en a eu cinq,
et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ;
là, tu dis vrai. »
    La femme lui dit :
« Seigneur, je vois que tu es un prophète !...
    Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là,
et vous, les Juifs, vous dites
que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »
    Jésus lui dit :
« Femme, crois-moi :
l’heure vient
où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem
pour adorer le Père.
    Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ;
nous, nous adorons ce que nous connaissons,
car le salut vient des Juifs.
    Mais l’heure vient – et c’est maintenant –
où les vrais adorateurs
adoreront le Père en esprit et vérité :
tels sont les adorateurs que recherche le Père.
    Dieu est esprit,
et ceux qui l’adorent,
c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
    La femme lui dit :
« Je sais qu’il vient, le Messie,
celui qu’on appelle Christ.
Quand il viendra,
c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
    Jésus lui dit :
« Je le suis,
moi qui te parle. »
    À ce moment-là, ses disciples arrivèrent ;
ils étaient surpris de le voir parler avec une femme.
Pourtant, aucun ne lui dit : « Que cherches-tu ? »
ou bien : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »


    La femme, laissant là sa cruche,
revint à la ville et dit aux gens :
    « Venez voir un homme
qui m’a dit tout ce que j’ai fait.
Ne serait-il pas le Christ ? »
    Ils sortirent de la ville,
et ils se dirigeaient vers lui.


    Entre-temps, les disciples l’appelaient :
« Rabbi, viens manger. »
    Mais il répondit :
« Pour moi, j’ai de quoi manger :
c’est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
    Les disciples se disaient entre eux :
« Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? »
    Jésus leur dit :
« Ma nourriture,
c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé
et d’accomplir son œuvre.
    Ne dites-vous pas :
‘Encore quatre mois et ce sera la moisson’ ?
Et moi, je vous dis :
Levez les yeux
et regardez les champs déjà dorés pour la moisson.
Dès maintenant,  le moissonneur reçoit son salaire :
il récolte du fruit pour la vie éternelle,
si bien que le semeur se réjouit en même temps que le moissonneur.
    Il est bien vrai, le dicton :
‘L’un sème, l’autre moissonne.’
    Je vous ai envoyés moissonner
ce qui ne vous a coûté aucun effort ;
d’autres ont fait l’effort,
et vous en avez bénéficié. »


    Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus,
à cause de la parole de la femme
qui rendait ce témoignage :
« Il m’a dit tout ce  que j’ai fait. »
    Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui,
ils l’invitèrent à demeurer chez eux.
Il y demeura deux jours.
    Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire
à cause de sa parole à lui,
    et ils disaient à la femme :
« Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit
que nous croyons :
nous-mêmes, nous l’avons entendu,
et nous savons que c’est vraiment lui
le Sauveur du monde. »


    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 17 Mars 2017

Mardi 21 mars

Rencontre de l’EAP à 20h

 

Mercredi 22 mars

Film documentaire sur

Sainte Elisabeth de la Trinité

au Cap Cinéma à 20h30

 

Vendredi 24 mars

Journée d’adoration et du pardon

à l’église St Urbain

de 9h (laudes) à 21h30.

Messe anticipée de l’Annonciation

à 18h00 ce jour-là

 

Samedi 25 mars

Cours de culture chrétienne

sur « la famille et ses rythmes de vie »

 

Samedi 25 mars

Rencontre des confirmands

adultes à Eysses

 

Samedi 25 mars

Inauguration de la semaine

des artistes et de l’exposition

aux Jacobins

(tous les jours de 14h à 19h

et samedi et dimanche de 10h à 19h).

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 12 Mars 2017

- Appel décisif de Prince N'GORAN le dimanche 5 mars à Bon-Encontre avec 
les 14 autres adultes du diocèse d'Agen qui recevront les sacrements de 
baptême, confirmation et eucharistie au cours de la Veillée pascale dans 
nos paroisses. Prince sera donc ainsi baptisé le 15 avril prochain à 
l'église Saint Joseph du Passage. 

- Ecole d'oraison à l'église Sainte Jehanne pendant les 5 dimanches de 
Carême, de 9h45 à 10h20, avec un petit enseignement en partenariat avec 
les consacrées de Notre-Dame de Vie (l'Ermitage), et un temps d'oraison 
silencieuse avant la messe dominicale.

- La Transfiguration, composition de ce 2ème dimanche de Carême à 
l'église Saint Joseph, avec la nuée lumineuse, le Christ représenté par 
le lys central, et les trois apôtres Pierre, Jacques et Jean par trois 
narcisses en-dessous. Belle méditation en perspective...venez-voir !

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 12 Mars 2017

« Son visage devint brillant comme le soleil » (Mt 17, 1-9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère,
et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
    Il fut transfiguré devant eux ;
son visage devint brillant comme le soleil,
et ses vêtements, blancs comme la lumière.
    Voici que leur apparurent Moïse et Élie,
qui s’entretenaient avec lui.
    Pierre alors prit la parole et dit à Jésus :
« Seigneur, il est bon que nous soyons ici !
Si tu le veux,
je vais dresser ici trois tentes,
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
    Il parlait encore,
lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre,
et voici que, de la nuée, une voix disait :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé,
en qui je trouve ma joie :
écoutez-le ! »
    Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre
et furent saisis d’une grande crainte.
    Jésus s’approcha, les toucha et leur dit :
« Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
    Levant les yeux,
ils ne virent plus personne,
sinon lui, Jésus, seul.


    En descendant de la montagne,
Jésus leur donna cet ordre :
« Ne parlez de cette vision à personne,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts. »


    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 10 Mars 2017

Samedi 18 mars

Cours de culture chrétienne

à 10h45 au presbytère,

sur le thème « La place de la mère »

 

Samedi 18 mars

Marche de la Réconciliation

Rdv à 15h15 à St Urbain

(cf affiche et tract)

 

Dimanche 19 mars

Ecole d’oraison (9h45 – 10h20)

à Ste Jehanne, sur les difficultés

de l’oraison

 

Permanence d’Adoration

S’inscrire pour le vendredi 24 mars

à St Urbain, 1 heure

entre 9h30 et 21h30 svp

 

Pèlerinage diocésain à Lourdes

 

* Hospitalité du 17 au 21 juillet 2017

* Camp des jeunes (13 – 17 ans)

du 15 au 23 juillet 2017

* Pour tous du 18 au 20 juillet 2017

Renseignements et inscriptions

au 05.53.96.93.51

* Camp enfants (6 à 17 ans)

du 17 au 20 juillet,

Inscriptions à l'accueil chrétien

de loisirs « L’Etoile », 07 68 37 00 48

(Mardi & mercredi, journée),

etoile47@gmail.com

 

 

Au Cap Cinéma actuellement

 

« La confession »,

un film de Nicolas Boukhrief

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse

Repost0