Publié le 26 Février 2019

Lundi 25 février

Rencontre des animateurs pour la préparation au baptême des petits enfants

à 20 h au presbytère

 

Mercredi 27 février

Rencontre des nouveaux accompagnateurs de catéchumènes adultes,

à 20 h au presbytère

 

Vendredi 1er Mars

Journée mondiale de prière des femmes,

à 20 h- Maison Paroissiale de Roquefort

 

Dimanche 3 mars

Retour de la messe dominicale à Sainte Jehanne, et

bénédiction des fiancés à 10h30.

Messe suivie d’un apéritif paroissial.

 

Pèlerinage à Paray et Paris 

Il reste 10 places pour le pèlerinage du 22 au 26 avril 2019.

Venez à la découverte de la Basilique de Paray-le-Monial, des sœurs de la Visitation, d’une veillée de prière à Taizé, et de Paris (Montmartre, Notre-Dame, Sainte Chapelle, Bernardins, rue du Bac).

Transport en bus confort, nuits à l’hôtel pour 390€ / adulte et 160 € / jeune.

Inscription au secrétariat.

 

 

Agenda de la semaine

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #pélerinages, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 24 Février 2019

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 27-38)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus déclarait à ses disciples :
    « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez :
Aimez vos ennemis,
faites du bien à ceux qui vous haïssent.
    Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent,
priez pour ceux qui vous calomnient.
    À celui qui te frappe sur une joue,
présente l’autre joue.
À celui qui te prend ton manteau,
ne refuse pas ta tunique.
    Donne à quiconque te demande,
et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
    Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous,
faites-le aussi pour eux.
    Si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
    Si vous faites du bien à ceux qui vous en font,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs en font autant.
    Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs prêtent aux pécheurs
pour qu’on leur rende l’équivalent.
    Au contraire, aimez vos ennemis,
faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour.
Alors votre récompense sera grande,
et vous serez les fils du Très-Haut,
car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.

    Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
    Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ;
ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.
Pardonnez, et vous serez pardonnés.
    Donnez, et l’on vous donnera :
c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,
qui sera versée dans le pan de votre vêtement ;
car la mesure dont vous vous servez pour les autres
servira de mesure aussi pour vous. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 23 Février 2019

Samedi 16 février 2019 – Saint Joseph

Dimanche 17 février 2019 – Saint Urbain

 

 

«Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, la semaine dernière, à partir de la vocation d’Isaïe et de l’apôtre Pierre, je vous parlais de la grâce de la rencontre avec Dieu (grâce à demander). Aujourd’hui, je voudrais vous parler de la foi qui est la suite, la continuité et l’entretien de notre relation avec Dieu (« Dieu » avec un grand « D » comme je le précise aux enfants du caté...).

 

Le Catéchisme de l’Eglise catholique (CEC) dit que « la foi est d’abord une adhésion personnelle  de l’homme à Dieu, et en même temps l’assentiment libre à toute la vérité que Dieu a révélée » (§ 150). Le premier commandement, le plus capital, (« tu aimeras le Seigneur ton Dieu ») nous demande « de nourrir et de garder avec prudence et vigilance notre foi et de rejeter tout ce qui s’oppose à elle » (CEC § 2088).

 

Et c’est là que le bât blesse, je crois : dans la nourriture et la garde vigilante de la foi. C’est là que Satan s’introduit pour mettre le ver dans le fruit...

 

Il est peut-être possible en France d’incriminer Descartes qui va introduire dans notre pensée, devenue « positiviste » depuis, le doute systématique pour tout baser sur la raison. Mais en fait, depuis Adam et Eve cette question de l’écoute et de l’adhésion à Dieu ou non existe. Nous l’avons entendu cette semaine en Genèse 3 : le péché originel, c’est la tentation de ne pas écouter Dieu, de s’auto-référencer et finalement de s’opposer à son origine, à son Créateur.

 

Aujourd’hui dans les lectures, il est question des deux voies : la première qui est de croire et recevoir la bénédiction de Dieu, et la deuxième qui est de ne pas croire en Dieu, de se détourner de lui, et d’entendre peut-être un jour le cri du Christ « Quel malheur pour vous ! ».

 

Adhérer au Christ, à la Parole biblique, faire confiance à son Père et au Saint Esprit, cela  veut dire « nourrir et garder » sa foi, c’est-à-dire lire la Bible, pratiquer, questionner le sens de la vie (Cf. Parcours ALPHA). Ceux qui accompagnent des enfants ou des catéchumènes adultes approfondissent aussi leur foi. Le tout est de ne pas laisser le doute nous envahir sans rien faire. Dans cet esprit, St Paul répond aux Corinthiens        sur la résurrection des morts dans la deuxième lecture de ce jour.

 

Le CEC pointe à ce sujet, comme des balises, cinq manières de pécher contre la foi. Or la foi sera la source de notre vie morale (§ 2088-2089) : il s’agit du doute volontaire, refusant de tenir pour vrai ce que Dieu a dit, du doute involontaire, qui serait cultivé pour rester dans l’hésitation et finalement plus ou moins consciemment dans l’indépendance vis à vis de Dieu, de l’hérésie, qui est la négation obstinée d’un baptisé, de l’apostasie qui est le rejet total de la foi chrétienne, et du schisme qui est le refus de communion avec Pierre et avec l’Eglise.

 

Voilà la question que Jésus nous pose aujourd’hui : comment est-ce que je nourris ma foi en moi et autour de moi ?

 

«Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur »

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 17 Février 2019

« Heureux les pauvres ! Quel malheur pour vous les riches ! » (Lc 6, 17.20-26)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus descendit de la montagne avec les Douze
et s’arrêta sur un terrain plat.
Il y avait là un grand nombre de ses disciples,
et une grande multitude de gens
venus de toute la Judée, de Jérusalem,
et du littoral de Tyr et de Sidon.

Et Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara :
« Heureux, vous les pauvres,
car le royaume de Dieu est à vous.
    Heureux, vous qui avez faim maintenant,
car vous serez rassasiés.
Heureux, vous qui pleurez maintenant,
car vous rirez.
    Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent
et vous excluent,
quand ils insultent
et rejettent votre nom comme méprisable,
à cause du Fils de l’homme.
        Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie,
car alors votre récompense est grande dans le ciel ;
c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.

    Mais quel malheur pour vous, les riches,
car vous avez votre consolation !
    Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant,
car vous aurez faim !
Quel malheur pour vous qui riez maintenant,
car vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
    Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous !
C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Repost0

Publié le 15 Février 2019

QR code : communication paroisse Sainte Catherine

QR code : communication paroisse Sainte Catherine

Mercredi 20 Février 

Rencontre des prêtres du doyenné à 11 h 

 

Mercredi 20 Février 

Rencontre de l’EAP à 19 heures 15 

 

Dimanche 24 Février

Présentation des photos de Côte d’Ivoire de 11h45 à 12h15 à St Urbain

 

 

Vide grenier

La paroisse organise un vide grenier le dimanche 17 mars dans la salle Mgr Johan.

Info et réservation au 05.53.96.77.83

 

Communication

Connaissez-vous le blog de la paroisse ?

Consultez-y les informations, les homélies dominicales, le QR Code,

Inscrivez-vous à la newsletter.

Connaissez-vous la page Facebook Paroisse Sainte Catherine du Passage 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #informations, #sortir

Repost0

Publié le 15 Février 2019

Samedi 09 février 2019 – Saint Joseph

Dimanche 10 février 2019 – Saint Urbain

 

«Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : « Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur »»

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, aujourd’hui Dieu veut nous dire que même si nous sommes tous ensemble à la messe, il nous appelle à un moment ou à un autre à un « seul à seul » avec lui. A un « cœur à cœur » avec lui. Car il nous aime de tout son cœur et cherche à se faire entendre de nous,  quelle que soit notre âge.

 

Aujourd’hui, nous entendons la vocation du prophète Isaïe (chapitre 6) et la vocation de Simon-Pierre (Luc chapitre 5). Qu’est-ce qu’une vocation ? ...(réponses diverses).

La vocation, c’est prendre conscience que Dieu a de la voix, il nous parle : Est-ce que je l’entends et comment je peux mieux l’entendre ? Dans une vocation, il y a une mission souvent (Apôtre Pierre, Isaïe, Moïse, prêtres, évêques, etc), parce que le Seigneur a besoin de nous, et même de tous, pour transmettre son Evangile. Mais avant la mission, il y a d’abord la RENCONTRE avec lui.

 

Qu’est-ce que cela veut dire « Rencontrer Dieu », « Rencontrer le Christ » ? C’est un mystère, un don qu’il nous fait d’entrer un jour dans une amitié forte avec lui, un amour et un respect profond pour lui. Il nous fait le don d’un « cœur à cœur » un jour bouleversant et souvent durable. Je suis émerveillé de voir combien une phrase, un moment peut avoir une répercussion durable dans le temps…

Cette amitié forte avec le Christ n’est pas réservée aux prêtres, aux évêques ou aux religieuses. Cela peut se passer au cours d’un temps de messe (Cf. Claudel à notre Dame de Paris un soir de Noël), d’un temps de prière seul dans une église ou une chapelle (ex : personnellement à Manrèse près de Paris, un jour devant crucifix abimé). Cette rencontre avec le Christ peut se passer aussi au cours d’un soin d’une personne âgée ou malade,  quand son sourire ou sa souffrance nous fait voir Jésus (Cf. Mère Térésa disant « j’ai soif », ou bien au cours d’une pièce de théâtre quand on joue le personnage d’un saint (St Pierre, Ste Thérèse, etc). Plusieurs d’entre nous pourraient témoigner encore de cette grâce reçue gratuitement.

 

Mais, même si la rencontre avec le Christ est un don gratuit de Dieu, deux conditions sont nécessaires pour recevoir son appel, sa voix :

 

1) A un moment se taire, être à l’écoute (Cf. pré-ados mercredi dernier). Efforcez-vous et vous verrez. Cela ne doit pas durer des heures, mais juste un moment (Cf. Pierre : « sur ta parole je jetterai les filets »),

 

2) Se reconnaÎtre sincèrement pécheur, pas tout puissant, blessé par nos lâchetés, nos paresses, notre orgueil (ex : quand parfois je rouspète intérieurement contre mon évêque, parce qu’il ne dit pas ceci ou ne fait pas cela...alors que c’est un péché, puisque je ne connais pas tout ce que mon évêque fait et dit et que je ne suis pas à moi-même mon autoréférence). 

 

Mes amis, désirez-vous rencontrer Jésus ? Désirez-vous l’entendre et le sentir vous aimer profondément, pour vous sauver ? C’est possible….«Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : ‘’Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur’’». Amen

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 11 Février 2019

Samedi 2 février 2019 – Saint Joseph

Dimanche 3 février 2019 – Saint Urbain

 

«Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer»

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, quand j’accompagne les couples dans la préparation au mariage, à la 3ème rencontre ( sur le thème de leur famille, leur histoire), je leur pose toujours la question : « Y-a-t-il quelque chose dont vous voudriez être délivré ? ». La plupart du temps, ils me disent au départ qu’ils ne comprennent pas bien la question…, mais comme nous sommes déjà entrés en confiance, ils finissent souvent par partager un souci plus ou moins important (tabac, fuite dans le travail, manies, histoire familiale lourde, incapacité à s’accepter, etc).

 

C’est pour moi commencer à les aider à pouvoir se confesser avant leur mariage, mais c’est surtout faire une brèche pour faire de la place au Salut du Christ dans leur vie.

 

Ne dit-on pas chaque jour dans la prière chrétienne : « délivre nous du mal » ? Si nous croyons que Jésus est notre lumière (signe des chandelles de la fête de la Présentation de Jésus au Temple ce 2 février), si nous accueillons sa personne et son message comme la « consolation », la « délivrance » de Jérusalem, si nous demandons au Christ de nous purifier de nos péchés, de notre lèpre, le faisons-nous par rite, par habitude, ou profondément parce que nous désirons sortir de notre obscurité et recevoir sa paix, sa lumière ?

 

Dans la Bible, il est souvent question de « délivrance », de libération. Mais on n’est pas délivré du Bien..., on est délivré du Mal qui rôde ! Et dans 90% des citations bibliques, c’est DIEU qui est le sujet du verbe « délivrer » : c’est Lui qui délivre.

(Exemples de David et Goliath, le géant des Philistins, Moïse et les Egyptiens au cours de la sortie d’Egypte, Daniel dans la fosse aux lions, ou les Psaumes)

 

Oui « Jésus a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves » (Lettre aux Hébreux). « Ne tremble pas, je fais de toi une ville fortifiée » (vocation de Jérémie). Toute son œuvre, tant que nous sommes sur cette terre, sera de nous délivrer de la puissance du mal, jusqu’à notre dernière heure….. C’est pourquoi il est si beau de faire venir un prêtre avant que quelqu’un s’approche de la fin, pour que la personne parte en paix et soit totalement délivrée ! C’est le sens du Cantique de Syméon : « Maintenant, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix... ».

 

L’amour de Dieu prend patience, dit Saint Paul, mais l’amour de Dieu est service, un service à l’œuvre 24 heures/24, pour que Jésus soit à jamais celui qui éclaire notre âme et les entrailles de notre vie.

Etre chrétien, mes amis, c’est accueillir Jésus comme son Sauveur et rejeter Satan qui cherche à pactiser avec nous et à tout relativiser. Dans la foi aujourd’hui, ne relâchons pas, et laissons le Christ triompher en nous !

 

«Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer»

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 10 Février 2019

Agenda de la semaine

 

 

Lundi 11 et mardi 12 février

Conseil presbytéral du diocèse

 

Mardi 12 février

Réunion des parents pour

la Première Communion

de 20h à 21h30 au presbytère

 

Mercredi 13 février

Intervention du Père Thibaud de

La Serre au foyer de Charité ND de Lacépède sur la diaconie de la Beauté et le service du beau pour la foi, à 19h. Suivie d’un repas partagé.

Entrée libre

 

Vendredi 15 février

Concert de chants basques par l’ensemble vocal Tolosa Otxotea

à l’église Saint Joseph à 20h30

 

Vide grenier

La paroisse organise un vide grenier

le dimanche 17 mars dans la salle Mgr Johan.

Info et réservation au 05.53.96.77.83

 

Foyer de Charité ND de Lacépède

Week-end couples (au moins 10 ans de vie commune) animé par le Père Patrick Sempère : « Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même » du 15 (19h30 au 17 février (15h). Rens. 05.53.66.86.05

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 10 Février 2019

« Laissant tout, ils le suivirent » (Lc 5, 1-11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
    la foule se pressait autour de Jésus
pour écouter la parole de Dieu,
tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.
    Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ;
les pêcheurs en étaient descendus
et lavaient leurs filets.
    Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon,
et lui demanda de s’écarter un peu du rivage.
Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.
    Quand il eut fini de parler,
il dit à Simon :
« Avance au large,
et jetez vos filets pour la pêche. »
    Simon lui répondit :
« Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ;
mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »
    Et l’ayant fait,
ils capturèrent une telle quantité de poissons
que leurs filets allaient se déchirer.
    Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque
de venir les aider.
Ceux-ci vinrent,
et ils remplirent les deux barques,
à tel point qu’elles enfonçaient.
    à cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus,
en disant :
« Éloigne-toi de moi, Seigneur,
car je suis un homme pécheur. »
    En effet, un grand effroi l’avait saisi,
lui et tous ceux qui étaient avec lui,
devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;
    et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée,
les associés de Simon.
Jésus dit à Simon :
« Sois sans crainte,
désormais ce sont des hommes que tu prendras. »
    Alors ils ramenèrent les barques au rivage
et, laissant tout, ils le suivirent.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 3 Février 2019

Jésus, comme Élie et Élisée, n’est pas envoyé aux seuls Juifs (Lc 4, 21-30)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
dans la synagogue de Nazareth,
après la lecture du livre d’Isaïe,
    Jésus déclara :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre »
    Tous lui rendaient témoignage
et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche.
Ils se disaient :
« N’est-ce pas là le fils de Joseph ? »
    Mais il leur dit :
« Sûrement vous allez me citer le dicton :
‘Médecin, guéris-toi toi-même’,
et me dire :  
‘Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm :
fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !’ »
    Puis il ajouta :
« Amen, je vous le dis :
aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays..
    En vérité, je vous le dis :
Au temps du prophète Élie,
lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie,
et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre,
il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
    pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles,
mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon,
chez une veuve étrangère.
    Au temps du prophète Élisée,
il y avait beaucoup de lépreux en Israël ;
et aucun d’eux n’a été purifié,
mais bien Naaman le Syrien. »

    À ces mots, dans la synagogue,
tous devinrent furieux.
    Ils se levèrent,
poussèrent Jésus hors de la ville,
et le menèrent jusqu’à un escarpement
de la colline où leur ville est construite,
pour le précipiter en bas.
    Mais lui, passant au milieu d’eux,
allait son chemin.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0