Publié le 31 Mars 2019

Évangile
« Ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie » (Lc 15, 1-3.11-32)

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.
Je me lèverai, j’irai vers mon père,
et je lui dirai :
Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus. (Lc 15, 18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    les publicains et les pécheurs
venaient tous à Jésus pour l’écouter.
    Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui :
« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs,
et il mange avec eux ! »
    Alors Jésus leur dit cette parabole :
    « Un homme avait deux fils.
    Le plus jeune dit à son père :
‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’
Et le père leur partagea ses biens.
    Peu de jours après,
le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait,     
et partit pour un pays lointain
où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.
    Il avait tout dépensé,
quand une grande famine survint dans ce pays,
et il commença à se trouver dans le besoin.
    Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays,
qui l’envoya dans ses champs garder les porcs.
    Il aurait bien voulu se remplir le ventre
avec les gousses que mangeaient les porcs,
mais personne ne lui donnait rien.
    Alors il rentra en lui-même et se dit :
‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance,
et moi, ici, je meurs de faim !
    Je me lèverai, j’irai vers mon père,
et je lui dirai :
Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.
    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.
Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’
    Il se leva et s’en alla vers son père.
Comme il était encore loin,
son père l’aperçut et fut saisi de compassion ;
il courut se jeter à son cou
et le couvrit de baisers.
    Le fils lui dit :
‘Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.
Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’
    Mais le père dit à ses serviteurs :
‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller,
mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds,
    allez chercher le veau gras, tuez-le,
mangeons et festoyons,
    car mon fils que voilà était mort,
et il est revenu à la vie ;
il était perdu,
et il est retrouvé.’
Et ils commencèrent à festoyer.

    Or le fils aîné était aux champs.
Quand il revint et fut près de la maison,
il entendit la musique et les danses.
    Appelant un des serviteurs,
il s’informa de ce qui se passait.
    Celui-ci répondit :
‘Ton frère est arrivé,
et ton père a tué le veau gras,
parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’
    Alors le fils aîné se mit en colère,
et il refusait d’entrer.
Son père sortit le supplier.
    Mais il répliqua à son père :
‘Il y a tant d’années que je suis à ton service
sans avoir jamais transgressé tes ordres,
et jamais tu ne m’as donné un chevreau
pour festoyer avec mes amis.
    Mais, quand ton fils que voilà est revenu
après avoir dévoré ton bien avec des prostituées,
tu as fait tuer pour lui le veau gras !’
    Le père répondit :
‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,
et tout ce qui est à moi est à toi.
    Il fallait festoyer et se réjouir ;
car ton frère que voilà était mort,
et il est revenu à la vie ;
il était perdu,
et il est retrouvé ! »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 31 Mars 2019

Carême 2019

Voir feuille jaune

Le dimanche : Conférence de Carême

     par Mgr Herbreteau à 16h au Martrou.

    17h30, vêpres à la cathédrale

Prier, partager, se former

 

Mercredi 3 avril

Rencontre de préparation de la Veillée pascale à 20h au presbytère

 

Vendredi 5 avril

Journée du Pardon à l’église

Saint Urbain (rue Lacordaire)

Adoration de 9h30 à 21h30

 Confessions de 9h30 à 21h

Lecture de l’évangile de St Luc

 

Samedi 6 avril

Après-midi de témoignages avec l’ACAT,

de 14h à 18h30 à Fauguerolles (salle paroissiale)

 

Denier de l’Eglise

Les enveloppes d’appel au don

sont à votre disposition.

 

Rencontre du témoin du CCFD

Au cours de la messe à Sainte Jehanne du dimanche 7 avril Ruddy De Los Santos

viendra apporter son témoignage sur l’aide du CCFD pour son association

« Center Montalvo »

centre de réflexion et d’action sociale des Jésuites de la République Dominicaine.

 

Dimanche 7 avril

 9h45 – 10h20 : Ecole d’oraison

    avec St François de Sales à Sainte Jehanne

« La communion pour les forts et les faibles »

 

 Rendez-vous de préparation

    à la Profession de foi avec jeunes

    et parents au monastère Ste Marie de La Garde

 

Samedi 13 avril

Marche des Rameaux

à St Front sur Lémance pour

les jeunes de 13 à 30 ans.

Départ en bus à 9h15 du Centre Jean XXIII à Agen (5€).

Inscription obligatoire

(cf tract)

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #informations, #sortir, #vie du diocèse, #Vie de la paroisse

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

Mercredi des Cendres – 6 mars 2019 – Saint Joseph

 

«Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « pitié Seigneur (…). Faudra-t-il qu’on dise « où donc est leur Dieu ? »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, en entrant dans ce chemin particulier de 40 jours qui nous permettra, si nous y sommes attentifs, d’être renouvelés à Pâques, je voudrais mettre en parallèle les Cendres et le Vendredi Saint :

 

-       ce sont les deux jours de jeûne à strictement parler,

-       ils montrent la lutte de Jésus contre nos péchés et son aide contre les tentations, par son Père et l’Esprit Saint,

-       ils s’unissent dans une prière commune et pénitentielle (imposition des cendres et Vénération de la croix),

-       ils sont le moyen de nous conduire à la joie parfaite.

 

Le pape François a écrit cette année un message de Carême très court et très percutant. Je le résumerai ainsi : « Si tu veux respecter Dieu, respecte la Création et les autres qui sont aussi des créatures. Et si tu veux respecter la Création, respecte les autres et Dieu qui est son créateur ».

 

« Lorsque nous ne vivons pas en tant que fils de Dieu, écrit-il, nous mettons souvent en actes des comportements destructeurs, envers le prochain et les autres créatures ». « Le jardin de Dieu, s’est transformé en un désert. Il s’agit là du péché qui pousse l’homme à se tenir pour le Dieu de la création ».

« C’est pourquoi la création a un urgent besoin que se révèlent les fils de Dieu, ceux qui sont devenus « une nouvelle création ». (…) Le « Carême » du Fils de Dieu (Jésus) a consisté à entrer dans le désert de la création pour qu’il redevienne le jardin de la communion avec Dieu ».

 

Le pape va ensuite détailler les trois moyens principaux pour retrouver cette communion avec Dieu :

  1.       « Jeûner, c’est apprendre à changer d’attitude à l’égard des autres et des créatures : de la tentation de tout dévorer … à la capacité de souffrir  par amour » (Cf. certaines nourritures, addictions, portables,etc).

 

  1.       « Prier, afin de savoir renoncer à l’idolâtrie et à l’autosuffisance de notre moi ».

 

  1.       « Pratiquer l’aumône pour se libérer de la sottise de vivre en accumulant... dans l’illusion de s’assurer un avenir qui ne nous appartient pas ».

 

Voilà une bonne méditation pour se mettre en route ! « Demandons à Dieu de nous aider à mettre en œuvre un chemin de vraie conversion, (…) ainsi, en accueillant dans le concret de notre vie la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, nous attirerons également sur la création sa force transformante ».

 

Soyons davantage unis, soudés et courageux pour nous conduire mutuellement vers notre dernière Pâque !

 

«Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « pitié Seigneur (…). Faudra-t-il qu’on dise « où donc est leur Dieu ? »

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

Samedi 9 mars 2019 – Saint Joseph

Dimanche 10 mars 2019 - Sainte Jehanne

 

«Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix,  il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression. »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, depuis mercredi des Cendres nous sommes tous embarqués dans le chemin du Carême, pour 40 jours ! (Cf. « mon année avec Jésus » pour les enfants). C’est un chemin à la fois personnel dans sa relation avec Dieu et d’ouverture aux autres. Mais je crois qu’étant donné l’actualité que Dieu nous donne, ce chemin de Carême doit être ecclésial, communautaire, plus proche de l’Eglise que nous devons tous être et constituer pour qu’elle soit une famille pure, fidèle et où il fait bon vivre...

 

Aujourd’hui, en ce début de Carême dans les lectures, il est question de la FAIM et de l’appétit que nous pouvons avoir ou pas.

 

La faim est un processus vital ! On  peut avoir l’impression de toujours avoir faim, ou avoir faim à certaines heures ou dans certaines conditions. Cela dépend de notre cerveau (l’hypothalamus)  et de notre sang (lorsque le sucre y est bas) d’après la médecine. Il en est donc pareil pour notre foi en Dieu : quand on a l’impression que Dieu n’est pas là, avec nous, dans notre vie, c’est comme si notre glycémie (le sucre) était basse … et donc on a faim de Dieu, on crie vers lui, parce qu’on sait, au fond de ses tripes, qu’il est là ! Et même quand on sait qu’il est là et qu’on le prie tous les jours, on a toujours faim de cette relation avec lui. C’est normal et naturel. Cela nous fait grandir, à tout âge.

 

Mais ce qui nous nourrit vraiment, c’est la nourriture que Dieu nous donne : c’est l’EUCHARISTIE, le « pain de la vie éternelle », le pain de la présence de Dieu, le Corps que Jésus Christ nous donne. Si on y réfléchit bien, à l’autel de l’église, Dieu le Père nous donne TOUT ce qu’il a : son Fils, ses entrailles, son cœur, même transpercé, c’est-à-dire tout son amour pour nous.

 

Satan, le tentateur, va dire à Jésus plusieurs fois « si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas, car des anges te protègeront » ou même sur la croix, le Vendredi saint, « si tu es le Fils de Dieu, descends de ta croix ». C’est pour lui faire croire qu’il n’a pas besoin de son Père ! Ou qu’il est inutile de souffrir pour nous, son Eglise... Mais c’est faux, c’est un mensonge. Car le diable ment et est le père du mensonge. JESUS, lui, vient nous SAUVER (ce que nous découvrons déjà avec Moïse et le « Salut » du peuple). Et il le fait avec toute son énergie, avec toutes ses tripes, en nous offrant son corps et son sang. Pour que nous ayons faim de Dieu et de la vérité. Alors, rapprochons-nous de Dieu !

 

«Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix,  il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression ».

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

Samedi 16 mars 2019 – Saint Joseph

Dimanche 17 mars 2019 - Sainte Jehanne

 

«Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abraham, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui »

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, cela fait 16 ans que je dois chaque année commenter cet épisode de la Transfiguration du Christ pour le 2ème dimanche du Carême, mais c’est la 1ère fois que je suis interrogé et impressionné par le « sommeil » dont il est question plusieurs fois dans les textes aujourd’hui...Qu’est-ce que ce sommeil qui accable Pierre, Jacques et Jean, comme Abraham ?

 

En faisant quelques recherches bibliques, je me suis aperçu qu’il y avait plusieurs mots et plusieurs traductions (sommeil, sommeil mystérieux, torpeur, terreur). Et que dans les cas où le « sommeil » ne signifie pas le sommeil de la nuit ni celui de la mort, c’est le plus souvent Dieu lui-même qui envoie un sommeil, ou une torpeur (étymologiquement « être transpercé ») ou une terreur ! C’est le cas par exemple avec Adam dans la Genèse (côte), avec les Egyptiens et Pharaon au moment de la sortie d’Egypte (Exode), avec la vision d’Isaïe, avec l’aveuglement du peuple juif devant le Messie (Cf Isaïe 29 et Romains 11),  avec les gardes au tombeau qui « tombent comme morts », avec Abraham, et ici avec les Apôtres. Seul l’évangéliste St Luc évoque ce « sommeil » qui les accable au moment de la Transfiguration.

 

A chaque fois, cette torpeur, cet accablement vu comme venant de Dieu, est relu à la lumière de ce que Dieu a donné après : Eve, la libération d’Egypte, la vision du ciel, la Résurrection, la descendance d’Abraham, la Transfiguration…. c’est-à-dire que nous faisons, parfois à nos dépens, l’expérience de la puissance de Dieu, de sa grandeur, pour que nous restions humbles devant lui, car c’est lui le Maître !

 

Souvenez-vous de la semaine dernière, avec les tentations du désert, je vous parlais de la faim, et la faim de l’Eucharistie, et du tentateur qui nous fait croire que nous pouvons nous passer de Dieu aujourd’hui, il me semble que nous sommes mis en garde devant la possible « évidence » de notre foi ou de notre certitude d’être un jour « citoyens des cieux ».

Être « citoyens des cieux » comme Saint Paul le dit aujourd’hui, c’est un appel du Père des Cieux, c’est le salut que Jésus a acquiert pour nous de son Sang, mais la torpeur ou le sommeil « mystérieux » peut être le doute ou la crainte qui un jour peuvent nous envahir devant notre petitesse, nos péchés, notre orgueil ou ces années d’errance que nous avons pu avoir... Et il faut se dire que c’est une bonne chose ! Bien mieux que de se croire déjà du bon côté, déjà « saint » et juger les autres qui seraient loin de Dieu !!

 

Le Psaume 26 nous invite à ne pas craindre le Mal ou les tentations, mais plutôt craindre Dieu dont nous cherchons le visage. Jésus, son Fils, sera ainsi pour nous « Lumière » si nous « craignons Dieu » et si nous ne sommes pas déjà dans la lumière. Là est le gage, je le crois, d’une foi authentique et pure.

 

«Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abraham, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui ».

 

Amen.

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

 

Dimanche 24 mars

15h KThéâtre sur le Bienheureux Frassatti chez les Petites Sœurs des Pauvres

 

Lundi 25 mars

Solennité de l’Annonciation

messes à Agen (11h, 12h10, 18h30)

 

Jeudi 28 mars

Messe à la Résidence du Canalet

 

Samedi 30 mars

Formation des animateurs de confirmation à Bon-Encontre, de 9h à 12h

 

Samedi 30 mars

Marche interparoissiale de la Réconciliation

Départ de Fals à 13h30, 5 km,

sacrement de la réconciliation à Cuq vers 16h30 et

messe anticipée à 17h30 à Cuq.

Pas de messe à Saint Joseph

Dimanche 31 mars

9h45 – 10h20 : Ecole d’oraison avec

St François de Sales à Sainte Jehanne « Tout dire au médecin »

 

Denier de l’Eglise

Merci infiniment aux 248 donateurs de 2018 et à ceux et celles qui distribuent les enveloppes ! Nous constatons cependant que seulement la moitié des fidèles pratiquants sont donateurs du Denier pour la vie du prêtre et de la secrétaire. Même une petite somme vous inscrira parmi nos donateurs, merci !

 

Réservez les prochaines dates :

 22-26 avril : pèlerinage à Paray et Paris

17-18-19 mai : week-end Mission ave les Petites Sœurs de l’Agneau

15-16 juin : Kermesse paroissiale

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #informations, #pélerinages, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 16 Mars 2019

Samedi 02 mars 2019 – Saint Joseph

Dimanche 03 mars 2019 - Sainte Jehanne

 

«Soyez fermes, soyez inébranlables, prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur.»

 

Ø  Frères et sœurs bien-aimés, après l’amour de nos ennemis dimanche dernier, le Seigneur Jésus continue d’enseigner ses disciples, de les « coacher », avec 4 idées essentielles, des petites sentences de bon sens, qu’il est toujours bon d’entendre :

 

-       « un aveugle ne peut guider un autre aveugle », c’est-à-dire qu’il faut être bien formé pour prétendre appeler et guider quelqu’un,

 

-       « vois d’abord la poutre qui est dans ton œil », c’est-à-dire examine-toi toi-même avant de juger ton prochain, fais ton examen de conscience et enlève ta poutre. Jésus dit là qu’il faut aller plus loin que l’examen et agir réellement en enlevant ce qui ne va pas,

 

-       « on reconnaît l’arbre à ses fruits », c’est-à-dire que ce qui sort de nous vient de l’intérieur, de notre sève intérieure. Donc, si tu veux donner de bons fruits, réforme ton intérieur. La question est : As-tu ce désir de donner de bons fruits ?

 

Cet enseignement de Jésus reprend les écrits de sagesse que l’on trouve dans l’Ancien Testament : le Livre de la Sagesse, des Proverbes, de l’Ecclésiastique (Ben Sira), de l’Ecclésiaste (Qohelet), le Cantique des Cantiques, et le Livre des Psaumes.

Je résumerai bien ces quatre idées phares du Christ par une invitation à la prudence. Prudence et humilité, mais en même temps en ayant le courage d’aller de l’avant, de vouloir changer ce qui ne va pas. En commençant toujours par nous-mêmes !

 

L’actualité nous aide à voir ce qui ne va pas, surtout dans l’Eglise en ce moment, mais le Carême qui arrive va nous aider aussi, car c’est un temps annuel de recentrement et d’examen de conscience sur notre agir, notre prière, notre devenir.

 

Par exemple : hier j’ai suivi une formation à l’écoute et à l’accompagnement spirituel et vocationnel, et au cours du dialogue contemplatif sur ce passage d’évangile, j’ai pris conscience par le mot « frère » employé ici plusieurs fois, que je mettais plus d’empathie, de bienveillance, dans mon écoute des paroissiens, de mon ministère, que dans ma propre famille (parents, frères, sœurs) = pour vous peut-être est-ce la même chose ou l’inverse ?

 

Le Christ Jésus nous appelle à porter du fruit. Un fruit de vérité, d’humilité, de bienveillance, quelle que soit notre vocation, notre style de vie, que l’on soit célibataires ou mariés.

Ne baissons donc jamais les bras (Cf. prière reçue par les fiancés aujourd’hui en ce jour de bénédiction), car Dieu croit en nous !

 

«Soyez fermes, soyez inébranlables, prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur»

 

AMEN.

Père Thibaud de La SERRE

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 16 Mars 2019

Liturgie 7ème dimanche ordinaire Année C

En ce septième dimanche du temps ordinaire, l’Évangile nous présente Jésus qui lance une bombe à ses contemporains, pas une bombe destructrice, mais une bombe réparatrice. Jésus nous demande d’aimer non seulement ceux qui nous aiment, mais aussi nos ennemis. « Aimez vos ennemis. Faites du bien à ceux qui vous persécutent. Ne réclame pas à celui qui te vole. »

Si nous entendons cet Évangile alors que rien ne nous tracasse, que notre humeur est au beau fixe, nous pouvons le trouver magnifique, très généreux, plein de bons sentiments… Au contraire, si nous venons d’être humilié, contrarié ou si nous nous sentons victime d’une injustice, cet Évangile peut nous paraître insupportable ! Allons nous sortir de l’église dès maintenant parce que « c’est vraiment trop nous demander » ? cela vaudrait peut-être mieux que de rester indifférents, assis et impassibles, comme si ce commandement nouveau n’était qu’une information, sans lien avec la célébration de l’eucharistie. Allons-nous au contraire dire « oui », sans « mais » et sans « si » ? car il ne s’agit pas d’édulcorer l’enseignement de Jésus. Il est valable pour le peuple juif de son temps, comme pour nous aujourd’hui.

Avant Jésus, ce précepte n’avait jamais été exprimé de manière aussi radicale et absolue. Il est difficile pour nous, déjà trop habitués à entendre ce commandement, de nous imaginer une société où la vengeance des ennemis était la norme. Tel était bien le cas au temps de Jésus. Le peuple juif, ayant souffert de multiples conquêtes, avait de quoi détester toute personne associée de près ou de loin à sa situation de peuple conquis. C’est dans ce contexte que Jésus lâche sa bombe, ceci pour dire à ses contemporains de ne pas détester leurs persécuteurs, car le mal, la violence n’auront pas le dernier mot. Seul l’amour sera le plus fort.

 

Ce message est aussi valable pour nous aujourd’hui. Mais posons-nous la question : qui sont nos ennemis ? Certes, nous n’avons sans doute pas d’ennemis qui veulent notre mort. Mais notre ennemi n’est-il pas celui qui vient toucher notre incapacité d’aimer ? n’est-ce pas celui qui m’exaspère, qui me fait perdre patience, qui me fait penser que la vie serait plus tranquille s’il n’était pas sur ma route… ? Là, tout de suite, une liste formidable de personnes défile devant nos yeux, parce que nous voyons qu’il y a des tas de personnes avec qui nous avons du mal à vivre. La personne perdue au fin fond de la Chine ne me dérange pas puisque je ne la connais pas. Mais mon prochain, mon voisin, tel membre de ma famille, telle personne avec qui je travaille, tel membre de ma communauté paroissiale… voilà mes ennemis potentiels !

Mais ces ennemis, ne sont-ils pas aussi une chance pour que nous prenions conscience que c’est peut-être par eux que nous allons progresser spirituellement. Celui qui m’exaspère n’est pas celui que je dois enlever de mon champ de vision, alors même que j’en aurais une formidable envie, mais c’est celui qui va me faire grandir. C’est par ces frères-là que je vais grandir spirituellement, que je vais demander au Seigneur un amour plus fort.

Nous pourrions nous demander avec quelle personne je veux être patient ? Si nous pouvions avec les personnes qui nous énervent, être patients, ce serait déjà un signe que nous sommes disciples du Seigneur. St Paul ne nous dit-il pas : « l’amour prend patience » ?

 

Et maintenant, voilà la deuxième recommandation de Jésus en ce dimanche. Jésus nous dit aussi : « A celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue ». Par cette recommandation, Jésus ne nous demande pas de rester passifs contre le mal. Ce que Jésus veut nous faire comprendre, c’est qu’il nous faut montrer un autre visage face au mal, notre 2ème joue. Ce n’est pas notre sagesse humaine qui pourra nous conduire à cela, mais la grâce de Dieu qui nous donne d’aimer d’un amour fort qui ne se laisse pas arrêter par le mal.

Prenons conscience qu’en nous-même, depuis notre baptême et par la grâce de Dieu qui habite en nous, nous portons une capacité d’aimer qui est plus forte que l’offense. On voit bien comment les martyrs ont vécu cela, appelant même la bénédiction sur leurs persécuteurs !

 

Comme effort pour les jours à venir, nous pourrions peut-être prendre cette décision d’être attentif à aimer celui qui vient toucher mon incapacité d’aimer, ou qui peut être m’a blessé, ou blessé mon ego, mon amour-propre.

Essayons d’avoir une attitude différente avec lui, qui fera que l’autre va s’interroger.

Vous vous rappelez sans doute l’épisode de la vie de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus : il y avait une sœur très difficile à vivre, qui se plaignait tout le temps. Avec cette Sœur, Ste Thérèse montrait une gentillesse et une attention hors du commun. A tel point, que Sœur Thérèse de la Croix, c’était son nom, lui demanda un jour : « pourquoi vous m’aimez tant ? »

C’est cela être Saint ! les Saints nous montrent le chemin du possible,

Demandons-leur la grâce de vivre cette page d’Évangile.

 

Amen.

Yves-Alain FANTON, Diacre.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 16 Mars 2019

Mercredi 6 Mars 

Entrée en Carême, jour de jeûne, Messe et imposition des Cendres

19h00 à Saint Joseph

SE FORMER 

- Parcours Alpha Classic chaque jeudi

 à 19 h 25 à partir du 7 mars

(Salle Mgr Johan) 

- Conférence du Père Samer NASSIF

le Samedi 23 mars à 20h30 Salle Mgr Johan

- Conférence du Père Fauconnet

 « Thomas et les forces du mal »

 Jeudi 14 mars-Centre Jean XXIII à 20 h 30

- Conférence du Père Jean-Baptiste

« La mort et l’au-delà »

le vendredi 29 mars à 20 h

au Théâtre de Barbaste

Conférences de Carême

à la chapelle du Martrou (Agen)

Dimanche 17 mars à 16h00

Conférence de Pierre Sabatié-Garat

Président de l’Œuvre d’Orient

« Les Chrétiens d’Orient aujourd’hui »

Dimanche 24 mars à 16h30

Conférence de Mgr HERBRETEAU

«Désir de Dieu et désir de l’homme»

Dimanche 31 mars à 16h30

Conférence de Mgr HERBRETEAU

«Jésus, le Maître du désir»

Dimanche 7 avril à 16h30

Conférence de Mgr HERBRETEAU

« Les ressources du christianisme»

PRIER

Dimanche 10 mars :

Célébration de l’Appel décisif

à 15h à Sainte Catherine de Villeneuve/Lot

Ecole d’oraison

avec Saint François de Sales

les dimanches 10, 17, 24, 31 mars et 7 avril de 9 h 45 à 10 h 20 à Ste Jehanne

Adoration du Saint Sacrement

Chaque vendredi (9h-12h30) à Saint Urbain

et

le Vendredi 05 avril toute la journée

Jeûne

Jeûne et prière de tous les chrétiens

le Mercredi des Cendres

et

le Vendredi Saint

PARTAGER 

Souscription

pour la grande Salle Mgr Johan

voir Tract ou diocèse.47.fr (dons/dons travaux) 

Denier de l’Eglise 2019

« J’aide l’Eglise à faire grandir la foi »

Enveloppes ou don en ligne sur diocèse47.fr

Samedi 9 mars

Loto des Scouts à

Collecte pour

le CCFD

le dimanche 7 avril

Rosette à 20h

Collecte pour l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED)

les 23 et 24 mars 

ACCOMPAGNER

Samedi 30 mars 

Marche de Réconciliation

avec les paroisses Sainte Bernadette et Saints Pierre et Paul

Rdv 13 h45 Eglise de Fals

Messe à 17h30 à Cuq

Dimanche 7 avril

Scrutin pour 

Lana GRANVAUD

le 7 avril à 10 h 30 à Ste Jehanne

SE RECONCILIER

Chaque jeudi à Sainte Jehanne de 18h30 à 19h30 -

Chaque premier vendredi du mois à Saint Urbain de 9h30 à 10h30

Confessions

Tous les Jeudis de Carême de 19 h à 21 h

à la chapelle Ste Foy à Agen

Journée du Pardon

Vendredi 5 avril à St Urbain 9h –21h30

avec lecture continue de l’Evangile selon St Luc

Rameaux 2019, entrée dans la Semaine Sainte

Samedi 13 avril

Marche des Rameaux

de Saint Front/Lémance

à Cuzorn (11h00 - 22h00)

pour les jeunes de 13 à 33 ans

Pour tous

Samedi 13 avril

à 18h 00 à Saint Joseph

Dimanche 14 avril

à 8h 45 à Saint Urbain

et

10h30 à Sainte Jehanne

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations

Repost0