Publié le 30 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 13 VENDREDI 30 AVRIL 2021 

VENDREDI 30 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 104 (104, 4-6) 

Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face ; 

souvenez-vous des merveilles qu'il a faites, de ses prodiges, des jugements qu'il prononça, vous, la race d'Abraham son serviteur, les fils de Jacob, qu'il a choisis. 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

III. La crise dans le rapport entre l’homme et l’environnement 

463 Une conception correcte de l'environnement ne peut pas, d'une part, réduire de  manière utilitariste la nature à un simple objet de manipulation et d'exploitation, et elle ne  doit pas, d'autre part, l'absolutiser et la faire prévaloir sur la personne humaine au plan de  la dignité. Dans ce dernier cas, on en arrive à diviniser la nature ou la terre, comme on peut  facilement le constater dans certains mouvements écologiques qui demandent de donner à  leurs conceptions un aspect institutionnel internationalement garanti.1 

Le Magistère a motivé son opposition à une conception de l'environnement s'inspirant de l'écocentrisme et du  biocentrisme, car celle-ci « se propose d'éliminer la différence ontologique et axiologique entre l'homme et les  autres êtres vivants, en considérant la biosphère comme une unité biotique de valeur indifférenciée. On en vient  ainsi à éliminer la responsabilité supérieure de l'homme en faveur d'une considération égalitariste de la “dignité” de  tous les êtres vivants ».2 

D – Notre Père 

  

1Cf. par exemple, Conseil Pontifical de la Culture - Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, Jésus-Christ le porteur d'eau vive. Une réflexion  chrétienne sur le « Nouvel Âge », Libreria Editrice Vaticana, Cité du Vatican 2003, p. 36. 

2Jean-Paul II, Discours aux participants à un Congrès sur environnement et santé (24 mars 1997), 5 : Insegnamenti di Giovanni Paolo II, XX, 1 (1997)  522.

1 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 29 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 12 JEUDI 29 AVRIL 2021 

JEUDI 29 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 104 (104, 1-3) 

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ; chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles ; 

glorifiez-vous de son nom très saint : joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ! 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

III. La crise dans le rapport entre l’homme et l’environnement 

462 La nature apparaît comme un instrument aux mains de l'homme, une réalité qu'il doit  constamment manipuler, en particulier par le biais de la technologie. À partir du présupposé,  qui s'est révélé erroné, qu'il existe une quantité illimitée d'énergie et de ressources à utiliser,  que leur régénération est possible dans l'immédiat et que les effets négatifs des  manipulations de l'ordre naturel peuvent être facilement absorbés, une conception  réductrice s'est répandue, qui lit le monde naturel en termes mécanistes et le  développement en termes de consommation ; la primauté attribuée au faire et à l'avoir  plutôt qu'à l'être entraîne de graves formes d'aliénation humaine.1 

Une telle attitude ne dérive pas de la recherche scientifique et technologique, mais d'une idéologie scientiste et  technocratique qui tend à la conditionner. La science et la technique, avec leur progrès, n'éliminent pas le besoin de  transcendance et ne sont pas en soi la cause de la sécularisation exaspérée qui conduit au nihilisme ; en allant de  l'avant, elles suscitent des questions sur leur sens et font grandir la nécessité de respecter la dimension  transcendante de la personne humaine et de la création elle-même. 

D – Notre Père 

  

1Cf. Jean-Paul II, Encycl. Sollicitudo rei socialis, 28 : AAS 80 (1988) 548-550.

1 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

Retour sur le dimanche du bon Pasteur
 
Chers amis, 
 
Je nous invite à revenir sur la liturgie de dimanche dernier, journée mondiale de prières pour les vocations avec :
 
  • la base de mon homélie
 

Homélie du 25 avril 2021 – 4ème Dimanche de Pâques (B) – Dimanche du Bon Pasteur et journée mondiale de prière pour les vocations

Frères et sœurs dans le Christ Jésus,

 

Entrée dans une église, le regard d’une femme musulmane est attiré par la statue d’un homme au visage de tendresse qui lui ouvre les bras. C’est ainsi que, retournée, cette femme débute un chemin de conversion qui la conduira au baptême. Bouleversée, elle n’avait pas vu la croix sur laquelle l’homme était cloué …

Cet homme au visage de tendresse qui nous ouvre les bras, c’est le Christ, le bon pasteur.

Ensemble, contemplons-le ; il donne sa vie, exemple pour donner la nôtre.

 

1 - Caractéristiques du Christ, bon pasteur …

Dans l’évangile grec le terme « bon » est le terme [kalos]. Employé 3 fois dans ce passage, on peut le traduire par bon, honorable, honnête (vrai), beau.  Jésus est bon, honorable, honnête, beau.

Sa bonté se manifeste par sa tendresse, son amour, sa miséricorde : « Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Eternel est son amour ! Il est honorable : nous pouvons lui vouer un amour sans limite. Il est devenu la pierre d’angle : « En nul autre que lui, il n’y a de salut […] aucun autre […] qui puisse nous sauver. Il est honnête : il n’est pas comme le mercenaire … Il ne nous abandonne pas quand survient le danger. Il est beau, le plus beau des enfants de l’homme …

Avez-vous remarqué la répétition du verbe connaître (4 fois en 1 phrase) ? Il ne s’agit pas seulement d’une connaissance intellectuelle (enseignée /apprise) mais d’un enracinement dans la connaissance : naître avec. Le Pape François aime à rappeler que le bon pasteur porte sur lui l’odeur de ses brebis. Elles le reconnaissent parce qu’il porte leur odeur. Il est en quelque sorte l’un des leurs. Il les panse, les soigne. Il n’a pas peur de se risquer à leur contact et de prendre des risques pour les protéger. Ce n’est pas un pasteur de salon (tapis, argenterie, porcelaine et pampilles). Il donne sa vie !

 

2 - … qui donne sa vie …

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis … » Le terme grec employé ici pour « donner sa vie » est le même qu’au soir de la Cène : « déposer ». Il dépose sa vie comme il dépose son vêtement (pour revêtir le tablier du lavement des pieds). En donnant sa vie, il rend un service, au nom de l’amour.

Et tous ceux qui étaient là dimanche dernier ont frémi de joie en repérant dans notre première lecture le Kérygme :

1) Pierre, rempli de l’Esprit Saint (témoigne)

2) Jésus, lui que vous avez crucifié

3) mais que Dieu a ressuscité

4) en nul autre que lui, il n’y a de salut  

Il donne sa vie pour notre salut, pour que nous soyons sauvés pour que nous « soyons appelés enfants de Dieu ». Et s’il donne sa vie c’est parce que la connaissance du Père s’enracine en lui. Il est profondément uni au Père qui veut que nous ayons la vie et la vie en abondance. Il donne sa vie librement, et a le pouvoir de la recevoir à nouveau à la Résurrection.

 

3 - … pour que nous donnions la nôtre !

Chers amis, c’est aujourd’hui le dimanche des vocations. Cet évangile nous exhorte à donner notre vie. D’ailleurs notre vie n’a de sens que si elle est donnée. Une vie donnée n’est pas une vie perdue, elle est une vie gagnée, elle est une vie d’enfant de Dieu, ressuscité avec le Christ.

Donnons notre vie avec bonté, par amour, dans la tendresse. Donnons notre vie, en honorant le Dieu Trinité. Dans l’appel qu’il nous lance, il veut nous donner la possibilité de répondre à notre vocation à la sainteté, à notre vocation, à le voir tel qu’il est. Donnons notre vie dans la vérité. Il ne s’agit pas de donner que ce qui est beau, bon, vrai en nous. Nous devons en donnant notre vie, donner nos limites, nos lacunes, nos peurs, notre péché.

Au soir des difficultés, aux moments des tentations, on peut regretter nos choix de vie … C’est peut être, en nous, l’œuvre du tentateur, il nous montre que nous sommes minables et que surtout, l’autre, les autres sont minables. Et bien non, refaisons le choix de notre vocation, celle à laquelle nous avons répondu à notre mariage ou à nos ordinations ! C’est peut être un manque d’espérance en nous … l’herbe est bien plus verte ailleurs … Non, ne choisissons pas les prés où nous devons nous revivifier. Laissons le Bon Pasteur nous conduire.              Amen

  • le témoignage de l'Abbé Vincent Chrétienne, pour lequel nous avons allumé une bougie "perpétuelle" au pied du Christ miséricordieux dans l'église Sainte-Jehanne
Retour sur le dimanche du bon Pasteur
Retour sur le dimanche du bon Pasteur
Retour sur le dimanche du bon Pasteur

 

  • un lien de témoignages de jeunes qui relisent une expérience ... de quoi éclairer les jeunes de la paroisse et de nos familles :
Nous restons unis par notre prière pour l'Abbé Chrétienne, sa mission, sa paroisse ; pour les vocations, pour les confirmés de notre paroisse, par l'intercession de Saint Joseph.
 
Votre Abbé, Jérôme

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies, #Les jeunes, #Mission du Père Vincent Chrétienne, #Vie de la paroisse, #informations

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 11 MERCREDI 28 AVRIL 2021 

MERCREDI 28 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 144 (144, 21) 

Que ma bouche proclame les louanges du Seigneur !  

Son nom très saint, que toute chair le bénisse toujours et à jamais ! 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

III. La crise dans le rapport entre l’homme et l’environnement 

461 Le message biblique et le Magistère ecclésial constituent les points de référence  essentiels pour évaluer les problèmes qui se posent dans les rapports entre l'homme et  l'environnement.1Aux origines de ces problèmes, on peut percevoir la prétention de  l'homme à exercer une domination inconditionnée sur les choses ; un homme peu soucieux  des considérations d'ordre moral qui doivent pourtant caractériser toute activité humaine. 

La tendance à l'exploitation « inconsidérée » 2des ressources de la création est le résultat  d'un long processus historique et culturel : « L'époque moderne a enregistré une capacité  croissante de l'homme à intervenir pour transformer. L'aspect de conquête et d'exploitation  des ressources est devenu prédominant et envahissant, et il est même parvenu aujourd'hui à menacer la capacité  hospitalière de l'environnement : l'environnement comme “ressource” risque de menacer l'environnement comme  “maison”. À cause des puissants moyens de transformation offerts par la civilisation technologique, il semble parfois  que l'équilibre homme-environnement ait atteint un seuil critique ».3 

D – Notre Père 

  

1Cf. Paul VI, Lettre apost. Octogesima adveniens, 21 : AAS 63 (1971) 416-417. 

2Paul VI, Lettre apost. Octogesima adveniens, 21 : AAS 63 (1971) 417. 

3Jean-Paul II, Discours aux participants à un Congrès sur environnement et santé (24 mars 1997), 2: Insegnamenti di Giovanni Paolo II, XX, 1 (1997) 521.

1 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 27 Avril 2021

 

MARDI 27 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD) 

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 144 (144, 17-18) 

Il répond au désir de ceux qui le craignent ; il écoute leur cri : il les sauve. 

Le Seigneur gardera tous ceux qui l’aiment, mais il détruira tous les impies. 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

II. L’homme et l’univers des choses 

460 L'homme ne doit donc pas oublier que « sa capacité de transformer et en un sens de  créer le monde par son travail (...) s'accomplit toujours à partir du premier don originel des  choses fait par Dieu ».1Il ne doit pas « disposer arbitrairement de la terre, en la soumettant  sans mesure à sa volonté, comme si elle n'avait pas une forme et une destination antérieures  que Dieu lui a données, que l'homme peut développer mais qu'il ne doit pas  trahir ».2 Quand il se comporte de la sorte, « au lieu de remplir son rôle de collaborateur de  Dieu dans l'œuvre de la création, l'homme se substitue à Dieu et, ainsi, finit par provoquer la  révolte de la nature, plus tyrannisée que gouvernée par lui ».3 

Si l'homme intervient sur la nature sans en abuser et sans la détériorer, on peut dire qu'il « intervient non pour  modifier la nature mais pour l'aider à s'épanouir dans sa ligne, celle de la création, celle voulue par Dieu. En  travaillant dans ce domaine, évidemment délicat, le chercheur adhère au dessein de Dieu. Dieu a voulu que l'homme  soit le roi de la création ».4Au fond, c'est Dieu lui-même qui offre à l'homme l'honneur de coopérer avec toutes les  forces de l'intelligence à l'œuvre de la création. 

D – Notre Père 

  

1Jean-Paul II, Encycl. Centesimus annus, 37 : AAS 83 (1991) 840. 

2Jean-Paul II, Encycl. Centesimus annus, 37 : AAS 83 (1991) 840. 

3Jean-Paul II, Encycl. Centesimus annus, 37 : AAS 83 (1991) 840. 

4Jean-Paul II, Discours à la 35ème Assemblée générale de l'Association Médicale Mondiale (29 octobre 1983), 6 : L'Osservatore Romano, éd. française,  15 novembre 1983, p. 4.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 26 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 9 LUNDI 26 AVRIL 2021 

LUNDI 26 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD)  

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 144 (144, 17-18) 

Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait. 

Il est proche de ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent en vérité. 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

II. L’homme et l’univers des choses 

459 Le point central de référence pour toute application scientifique et technique est le  respect de l'homme, qui doit s'accompagner d'une attitude obligatoire de respect à l'égard  des autres créatures vivantes. Même lorsque l'on pense à leur altération, « il faut (...) tenir  compte de la nature de chaque être et de ses liens mutuels dans un système ordonné ».1En  ce sens, les formidables possibilités de la recherche biologique suscitent une profonde  inquiétude, dans la mesure où « on n'est peut-être pas encore en mesure d'évaluer les  troubles provoqués dans la nature par des manipulations génétiques menées sans  discernement et par le développement inconsidéré d'espèces nouvelles de plantes et de  nouvelles formes de vie animale, pour ne rien dire des interventions inacceptables à l'origine 

même de la vie humaine ».2 De fait, « on a (...) constaté que l'application de certaines découvertes dans le cadre  industriel et agricole produit, à long terme, des effets négatifs. Cela a mis crûment en relief le fait que pour aucune  intervention dans un domaine de l'écosystème on ne peut se dispenser de prendre en considération ses conséquences  dans d'autres domaines et, en général, pour le bien-être des générations à venir ».3 

D – Notre Père 

  

1Jean-Paul II, Encycl. Sollicitudo rei socialis, 34: AAS 80 (1988) 559. 

2Jean-Paul II, Message pour la Journée Mondiale de la Paix 1990, 7: AAS 82 (1990) 151. 

3Jean-Paul II, Message pour la Journée Mondiale de la Paix 1990, 6: AAS 82 (1990) 150.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 25 Avril 2021

 

ECOUTE LE CRI DE LA TERRE ! 8 DIMANCHE 25 AVRIL 2021 

DIMANCHE 25 AVRIL 2021 

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD)  

Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l'eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l'aile du vent, je veux crier : 

Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier : 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Tu es le Dieu d'amour 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau 

Dieu vivant, Dieu très-haut 

Dieu présent en toute création 

B – A l’écoute de la Parole de Dieu 

- Psaume 144 (144, 15-16) 

Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : tu leur donnes la nourriture au temps voulu ; 

tu ouvres ta main : tu rassasies avec bonté tout ce qui vit. 

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE  

Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT 

II. L’homme et l’univers des choses 

458 Les considérations du Magistère sur la science et sur la technologie en général sont  également valables pour leurs applications au milieu naturel et à l'agriculture. L'Église apprécie « les avantages qui résultent — et qui peuvent résulter encore — de l'étude et des  applications de la biologie moléculaire, complétée par d'autres disciplines comme la  génétique et son application technologique dans l'agriculture et dans l'industrie ».1En effet,  « la technique correctement appliquée pourrait constituer un précieux instrument pour  résoudre de graves problèmes, à commencer par ceux de la faim et de la maladie, grâce à la  production de variétés de plantes améliorées, plus résistantes, et à la fabrication de précieux  médicaments ».2Toutefois, il est important de réaffirmer le concept de « juste application »,  

car « nous savons que ce potentiel n'est pas indifférent : il peut être utilisé pour le bien de l'homme comme pour son  avilissement ».3Voilà pourquoi, « il est (...) nécessaire de conserver une attitude de prudence et d'être très  attentifs à la nature, aux finalités et aux styles des diverses formes de technologie appliquée ».4 Que les hommes et  femmes de science « utilisent vraiment leurs recherches et leur habilité technique au service de l'humanité »,5en  sachant les subordonner « aux principes et valeurs d'ordre moral qui respectent et réalisent la dignité de l'homme  dans toute sa plénitude ».6 

D – Notre Père 

4Jean-Paul II, Discours aux travailleurs des Ateliers Olivetti d'Ivrea (19 mars 1990), 4 : L'Osservatore Romano, éd. française, 24 avril 1990, p. 10. 5Jean-Paul II, Homélie pour la Concélébration eucharistique au “Victorian Racing Club”, Melbourne (28 novembre 1986), 11 : L'Osservatore Romano,  éd. française, 6 janvier 1987, p. 8. 

6Jean-Paul II, Discours à un Congrès de l'Académie Pontificale des Sciences (23 octobre 1982), 6 : L'Osservatore Romano, éd. française, 2 novembre  1982, p. 5.

2  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 24 Avril 2021

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Racines

Repost0

Publié le 24 Avril 2021

SAMEDI 24 AVRIL 2021 
Préambule à cet itinéraire « Ecoute le cri de la terre ! »
Le 24 mai prochain, lundi de Pentecôte, nous inaugurerons dans les jardins du presbytère, l’Espace Laudato Si. C’est en effet le jour qui marquera la fin de l’Année Laudato Si. Il ne s’agit pas d’un point final mais d’un nouveau commencement. Outre le dévoilement et la bénédiction d’une statue de Saint François d’Assise dans l’olivier, cette journée se veut fraternelle et catéchétique. Une exposition accompagnera les préparatifs de cette journée. Des ateliers de sensibilisation environnementale sous diverses formes nous aiderons à percevoir la nécessité de promouvoir humainement, spirituellement, pastoralement « une culture tout autant attentive à l’environnement qu’aux personnes qui l’habitent » (Directoire pour la catéchèse (DpC), N°383).
Le DpC précise auparavant qu’ « il est donc nécessaire d’écouter le cri de la terre, qui est étroitement lié au cri des pauvres. Dans ce cri où résonne le gémissement de la création (cf. Rm 8,22), se cache un appel qui vient de Dieu. (DpC N° 382).
Jusqu’au 24 mai, chaque jour (ou presque …), je vous propose de nous laisser accompagner par la Doctrine sociale de l’Eglise (DSE). Dans le Compendium, nous trouvons au dixième chapitre de quoi éclairer nos intelligences, nourrir notre prière et ouvrir notre cœur.
Ecoutons le cri de la terre …
Votre Abbé, Jérôme

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD)  

Par les cieux devant toi, splendeur et majesté
Par l'infiniment grand, l'infiniment petit
Et par le firmament, ton manteau étoilé
Et par frère soleil, je veux crier

Par cette main tendue qui invite à la danse
Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance
Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe
Par le pain et le vin, je veux crier
 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Tu es le Dieu d'amour
Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Dieu présent en toute création


B – A l’écoute de la Parole de Dieu

-    Psaume 144 (144, 13-14)
Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit, fidèle en tout ce qu’il fait.
Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous les accablés.

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE – 
Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT-
II. L’homme et l’univers des choses
457 En soi, les résultats de la science et de la technique sont positifs : 
« Loin d'opposer les conquêtes du génie et du courage de l'homme à la puissance de Dieu et de considérer la créature raisonnable comme une sorte de rivale du Créateur, les chrétiens sont au contraire bien persuadés que les victoires du genre humain sont un signe de la grandeur divine et une conséquence de son dessein ineffable ».  Les Pères conciliaires soulignent également le fait que « plus grandit le pouvoir de l'homme, plus s'élargit le champ de ses responsabilités, personnelles et communautaires »,  et que chaque activité humaine doit correspondre, selon le dessein de Dieu et sa volonté, au vrai bien de l'humanité.  Dans cette perspective, le Magistère a plusieurs fois souligné que l'Église catho-
-lique ne s'oppose en aucune façon au progrès ;  au contraire, elle considère que « la science et la technologie sont un merveilleux produit du don divin de la créativité humaine ; en effet elles nous ont apporté d'extraordinaires possibilités et nous en avons tous bénéficié d'un cœur reconnais-
-sant ».  C'est la raison pour laquelle, « Comme croyants en Dieu, qui a jugé bonne la nature qu'il a créée, nous bénéficions des progrès techniques et économiques que l'homme, par son intelligence, parvient à réaliser ». 


D – Notre Père


.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0

Publié le 23 Avril 2021

VENDREDI 23 AVRIL 2021 
Préambule à cet itinéraire « Ecoute le cri de la terre ! »
Le 24 mai prochain, lundi de Pentecôte, nous inaugurerons dans les jardins du presbytère, l’Espace Laudato Si. C’est en effet le jour qui marquera la fin de l’Année Laudato Si. Il ne s’agit pas d’un point final mais d’un nouveau commencement. Outre le dévoilement et la bénédiction d’une statue de Saint François d’Assise dans l’olivier, cette journée se veut fraternelle et catéchétique. Une exposition accompagnera les préparatifs de cette journée. Des ateliers de sensibilisation environnementale sous diverses formes nous aiderons à percevoir la nécessité de promouvoir humainement, spirituellement, pastoralement « une culture tout autant attentive à l’environnement qu’aux personnes qui l’habitent » (Directoire pour la catéchèse (DpC), N°383).
Le DpC précise auparavant qu’ « il est donc nécessaire d’écouter le cri de la terre, qui est étroitement lié au cri des pauvres. Dans ce cri où résonne le gémissement de la création (cf. Rm 8,22), se cache un appel qui vient de Dieu. (DpC N° 382).
Jusqu’au 24 mai, chaque jour (ou presque …), je vous propose de nous laisser accompagner par la Doctrine sociale de l’Eglise (DSE). Dans le Compendium, nous trouvons au dixième chapitre de quoi éclairer nos intelligences, nourrir notre prière et ouvrir notre cœur.
Ecoutons le cri de la terre …
Votre Abbé, Jérôme

A – Pour entrer dans la prière (avec le Psaume de la Création de Patrick RICHARD)  

Par les cieux devant toi, splendeur et majesté
Par l'infiniment grand, l'infiniment petit
Et par le firmament, ton manteau étoilé
Et par frère soleil, je veux crier

Par cette main tendue qui invite à la danse
Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance
Par ce regard d'amour qui révèle et réchauffe
Par le pain et le vin, je veux crier
 

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Tu es le Dieu d'amour
Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Dieu présent en toute création


B – A l’écoute de la Parole de Dieu

-    Psaume 144 (144, 11-13)
Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits,
annonçant aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel, ton empire, pour les âges des âges.

C – Compendium de LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE – 
Dixième Chapitre : SAUVEGARDER L’ENVIRONNEMENT-
II. L’homme et l’univers des choses
456 La vision biblique inspire les comportements des chrétiens en ce qui concerne l'utilisation de la terre, ainsi que le développement de la science et de la technique. Le Concile Vatican II affirme : « Participant à la lumière de l'intelligence divine, l'homme a raison de penser que, par sa propre intelligence, il dépasse l'univers des choses ».  Les Pères conciliaires reconnaissent les progrès accomplis grâce à l'application inlassable, au long des siècles, du génie humain dans les sciences empiriques, dans les arts techniques et dans les disciplines libérales.  « Aujourd'hui, aidé par la science et la technique, l'homme a étendu sa maîtrise sur presque toute la nature, et il ne cesse de l'étendre ». 
Puisque l'homme, « créé à l'image de Dieu, a en effet reçu la mission de soumettre la terre et tout ce qu'elle contient, de gouverner le cosmos en sainteté et justice et, en reconnaissant Dieu comme Créateur de toutes choses, de Lui référer son être ainsi que l'univers : en sorte que, tout étant soumis à l'homme, le nom même de Dieu soit glorifié par toute la terre », le Concile enseigne que « l'activité humaine, individuelle et collective, ce gigantesque effort par lequel les hommes, tout au long des siècles, s'acharnent à améliorer leurs conditions de vie, correspond au dessein de Dieu ». 
 

D – Notre Père

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Itinéraire spirituel

Repost0