Publié le 1 Février 2022

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Racines

Repost0

Publié le 19 Janvier 2022

Les célébrations oecuméniques dans le diocèse

Agen

Mardi 18 janvier à 20 h temps de louange au temple Adventiste -133 d rue de Lille

Mercredi 19 janvier à 20 h Partage biblique au temple de l’Église unie - 18 cours Victor Hugo

Vendredi 21 janvier à 20 h Veillée de prière à la chapelle Saint Jacques - Avenue d’Italie

Nérac

Jeudi 20 janvier à 18 h célébration œcuménique au monastère des Clarisses 

Dimanche 23 janvier à 10 h 30 célébration œcuménique au Temple de Nérac

Villeneuve sur Lot

Jeudi 20 janvier à 19 h partage biblique au temple à Villeneuve sur Lot

Mardi 25 janvier à 19 h célébration œcuménique à Sainte-Livrade sur Lot

Marmande

Mardi 18 janvier à 20 h célébration œcuménique à l’église Saint-Jean-Marie Vianney à Marmande

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Offices, #Vie de la paroisse, #informations, #poèmes-prières, #vie du diocèse

Repost1

Publié le 11 Janvier 2022

Homélie de la Nativité du Seigneur, Veillée de Noël, 24 décembre 2021

Chers enfants, chers grands, 

Vous tous, frères et sœurs dans le Christ Jésus,

Ecoutez … Ecoutez (on fait silence)

Entendez-vous ? Non ? Ecoutez le silence … Ecoutez le silence de la nuit de Noël …

Dans nos maisons, dans nos rues, dans nos centres commerciaux, nos oreilles, nos intelligences, nos vies s’habituent à des bruits en tous genres … Prenons-nous le temps parfois d’écouter le silence … ?

Cette nuit dans l’étable de Bethléem, Saint Joseph fait silence, silence pour admirer le petit enfant, silence pour adorer en lui le Dieu de toute éternité, dans lequel il a tant cru, et qui, par sa disponibilité, se donne à voir à ses yeux … Les yeux n’ont besoin ni de son, ni de bruit …

La Vierge Marie fait silence, silence pour contempler l’œuvre de Dieu, qui par amour de tous les hommes, de toutes les femmes, de tous les enfants, de chacun de nous, vient au monde grâce à elle. Dieu se fait homme en Marie. Elle aurait bien des raisons de faire « péter » le champagne… Mais non, la fête de la naissance n’a ni besoin des bruits de la vaisselle d’un grand restaurant, ni des chants d’une finale de football … Oups … de rugby, pardon …

Le silence de la Vierge Marie contemple l’humilité de Dieu …

Faire silence cette nuit … c’est faire taire autour de nous le vacarme de notre vie moderne, connectée … « Salut « gros », t’es où ? » … enceinte et écouteurs Bluetooth qui « crachent » 24h/24 musiques et informations plus ou moins bruyamment … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est faire taire nos téléviseurs et nos ordinateurs, symboles de libération et de liberté … et si la liberté cette nuit c’était d’écouter le silence … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est faire taire le grondement des armes, et des discordes entre voisins ou dans nos familles. Le prix de la différence entre les personnes et entre les peuples se situe dans le silence de la patience … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit … c’est exiger dans la tête et dans le cœur de chacun que se taisent la jalousie, l’envie, la rivalité pour que jaillissent la joie et la paix de ce Nouveau-né … C’est faire taire en nous les remords … Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit, c’est taire les paroles blessantes qui sortent de notre bouche, les mensonges, les calomnies. C’est taire nos exagérations pour amuser la galerie, les plaintes insoutenables qui insultent ceux qui n’ont pas de mots pour dire leur souffrance, qui n’ont pas d’oreilles attentives pour entendre leurs misères. Ecoutons le silence.

Faire silence cette nuit,  c’est accueillir le silence de la Parole faite chair couchée dans cette mangeoire de Bethléem. Jésus parle dans le silence de la crèche … quelle paix profonde ! Ecoutons le silence.

Chers enfants, chers grands, il ne s’agit pas de faire silence afin d’éviter de réveiller le Nouveau-né, « chut … il dort ! ». Dieu dort ? Réveillons-le, nous avons besoin de sa paix, de son salut  … Notre silence porte toute notre vie. Cette vie que Dieu aime. Que notre silence le réveille !

A tous, Joyeux Noël !

Amen

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 24 Décembre 2021

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Racines

Repost0

Publié le 23 Décembre 2021

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #informations, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 11 Décembre 2021

Parcours Pax Christi

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #informations

Repost0

Publié le 8 Décembre 2021

Belle fête de l'Immaculée Conception

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #Marie, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 7 Décembre 2021

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #vie du diocèse, #Vie de la paroisse, #informations

Repost0

Publié le 6 Décembre 2021

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Les jeunes, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 6 Décembre 2021

Frères et Sœurs dans le Christ Jésus,

Pour nous orienter dans cette deuxième semaine de l’Avent, je nous inviterai à 3 mouvements que l’on pourrait résumer en 3 verbes : préparer, quitter, revêtir.

1. Préparer

Accomplissant la prophétie d’Isaïe, Jean le Baptiste insiste : « Préparez le chemin du Seigneur ».  Depuis plusieurs semaines déjà les vitrines des commerces orientent nos achats vers Noël … Nous apprêtons nos maisons : décorations, ménage, confection de la crèche et du sapin. Notre préparation à la fête de Noël ne peut pas être qu’extérieure. A Noël, nous fêterons notamment la venue de Jésus dans notre existence. Tout-petit, humble et pauvre, rejeté, il naît aujourd’hui, dans ma vie ! Il nous faut donc préparer le chemin qui le conduit à notre quotidien. Les illuminations ne peuvent pas être qu’extérieures, dans nos rues, dans nos jardins, sur les façades des maisons, à nos fenêtres en ce 8 décembre. Préparer le chemin du Seigneur, c’est notamment se laisser illuminer de l’intérieur … Laissons-nous toucher par ce mystère de Dieu qui nous rejoint. Il emprunte en nous le chemin de la prière, le chemin du silence, le chemin de la bienveillance, le chemin de la paix, le chemin de la charité.  

Associons une vertu à ce premier mouvement : la persévérance. Peut-être avons-nous déjà abandonné nos résolutions d’Avent … Peut-être ne les avons-nous pas encore prises … Peut-être ne songeons-nous pas, cette année, à faire dans nos maisons la crèche … Persévérons dans la prière et le silence, dans la bienveillance et dans la paix, persévérons dans la charité.

2. Quitter

Le prophète Baruc, nous invite avec Jérusalem à quitter notre robe de tristesse. Chers amis, il y a sans doute en nous et autour de nous, bien des raisons de porter un habit de tristesse. La violence traverse notre société et peut traverser aussi notre cœur. Le découragement peut nous habiter tandis que frappe la 5ème vague de cette épidémie. La difficulté à discerner la vérité peut nous enfermer dans une interrogation permanente et un manque de confiance dans la parole publique, religieuse, médicale, scientifique. Nous sommes peut-être confrontés à la maladie ou le deuil. Nous nous inquiétons pour l’avenir de nos jeunes et nous avons peur pour nos lendemains. Qu’est-ce qui nous habille de tristesse ? Je nous invite en ce début de semaine, à nommer nos tristesses et à les déposer au pied de la mangeoire de Bethléem. Oui, c’est un enfant qui va nous être donné. Peut-on résolument l’attendre dans le vêtement de tristesse.

A ce deuxième mouvement, je nous invite à associer la vertu de joie. C’est la joie qui doit transparaître de notre intelligence, de nos paroles, de nos gestes, de notre cœur.

3. Revêtir  

Le prophète poursuit en nous invitant à revêtir la parure de la gloire de Dieu. J’aime à rappeler que le vêtement dans la Bible manifeste l’identité de celui qui le porte. Au jour de notre baptême, nous avons revêtu le Christ. Quelle parure ! Cette parure n’est faite ni d’étoffes précieuses ni de fil d’or. Elle se constitue d’une personne : le Christ Jésus, lui-même. Interrogeons-nous : comment laissons-nous le Christ nous revêtir ? Peut-être préférons-nous qu’il nous vêtisse d’un habit court, bras et mains nus … afin qu’il n’habite pas nos gestes. Peut-être préférons-nous qu’il n’habille pas nos pieds, préférant aller comme bon nous semble, loin de lui, loin de notre devoir d’état … Peut-être préférons-nous qu’il ne nous recouvre pas la tête de son casque de salut, de son parfum de bonne odeur qui rejaillit sur nos paroles ou nos pensées. Baptisés, laissons le Christ nous revêtir même quand il s’agit de mettre sur nos épaules le vêtement de sa croix. 

Associons à ce troisième mouvement : la vertu de justice. Nous avons été marqués de l’huile royale du salut pour pratiquer la justice et plus spécialement auprès des plus pauvres. Il est juste de faire mémoire de notre vêtement, de nous rappeler que nous sommes au Christ. Il est juste de partager avec celui qui manque. Il est juste de prendre soin de la création en prenant soin du petit devant notre porte. Il est juste d’ouvrir notre vie au pardon.

Frères et sœurs, que cette 2ème semaine de l’Avent nous porte à préparer le chemin du Seigneur dans la persévérance, quittant notre robe de tristesse pour nous laisser habiter par la joie de la venue du Sauveur, revêtant le Christ pour pratiquer la justice.

Amen !                                                Votre Abbé, Jérôme

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies, #Vie de la paroisse

Repost0