Publié le 10 Mai 2020

« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 1-12)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Alléluia. (Jn 14, 6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu,
croyez aussi en moi.
    Dans la maison de mon Père,
il y a de nombreuses demeures ;
sinon, vous aurais-je dit :
‘Je pars vous préparer une place’ ?
    Quand je serai parti vous préparer une place,
je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi,
afin que là où je suis,
vous soyez, vous aussi.
    Pour aller où je vais,
vous savez le chemin. »
    Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
    Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;
personne ne va vers le Père sans passer par moi.
    Puisque vous me connaissez,
vous connaîtrez aussi mon Père.
Dès maintenant vous le connaissez,
et vous l’avez vu. »
    Philippe lui dit :
« Seigneur, montre-nous le Père ;
cela nous suffit. »
    Jésus lui répond :
« Il y a si longtemps que je suis avec vous,
et tu ne me connais pas, Philippe !
Celui qui m’a vu
a vu le Père.
Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ?
    Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père
et que le Père est en moi !
Les paroles que je vous dis,
je ne les dis pas de moi-même ;
le Père qui demeure en moi
fait ses propres œuvres.
    Croyez-moi :
je suis dans le Père,
et le Père est en moi ;
si vous ne me croyez pas,
croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
    Amen, amen, je vous le dis :
celui qui croit en moi
fera les œuvres que je fais.
Il en fera même de plus grandes,
parce que je pars vers le Père »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Repost0

Publié le 10 Mai 2020

DIMANCHE 10 mai 2020

Le Passage d’Agen – en confinement

 

 Lectures de ce 5ème Dimanche de Pâques, dans vos missels ou sur AELF.org :

Première lecture : « Ils choisirent sept hommes remplis d’Esprit Saint » ( Lecture du livre des Actes des Apôtres, chapitre 6, versets1-7)

 

Psaume :       32        R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi !

 

Deuxième lecture : « Vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal » (Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre, chapitre 2, versets 4-9)

 

Alléluia. Alléluia.

 

Évangile : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Evangile de Jésus Christ selon saint Jean, chapitre 14, versets 1-12)

 

 

 

Homélie :

 

« Approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu. »

 

Frères et sœurs bien-aimés, demain, nous serons déconfinés, nous pourrons sortir sans attestation. Mais nous marchons vers notre déclin. Nous sommes dans le rouge, même si la carte de France soigneusement définie nous met ici dans le vert, nous sommes dans le rouge. Dans le rouge de l’existence, dans le rouge de l’avenir.

Il n’est pas dans mon habitude de me plaindre, ni de jouer aux prophètes de malheur. Et en ce temps pascal, je voudrais orienter ma prédication sur le CHRIST qui est « mort et ressuscité pour nous », qui est « le Chemin, la Vérité, la Vie ». Mais pour recevoir profondément cette « bonne nouvelle », jamais égalée, de la Résurrection du Sauveur, il faut prendre en considération notre vie. Toute notre vie.

Il faut regarder notre vie, d’où nous venons, vers où nous allons, ce que nous sommes et ce que nous avons...Oui, il ne suffit pas de dire que nous sommes dans le rouge, pas plus que d’affirmer que nous sommes dans le vert, pour être heureux, pour avancer, vouloir avancer, aimer, recevoir de l’amour ou recharger ses batteries humaines.

 

Le pape François, dans le chapitre III de son Encyclique Laudato Si’, explique très justement que la racine de la crise écologique est tout simplement l’HOMME. Un homme moderne complètement dominé par la technique... Un homme qui a perdu son autonomie et est devenu le jouet de la finance, de l’informe, de la science. Voilà le rouge ! Voilà le rouge pour nous les hommes, et voilà le rouge pour la nature, pour la terre qui nous a été confiée par Dieu. Ne l’oublions pas après ce confinement !

 

Aujourd’hui, la grande question qui doit nous motiver est de retrouver la réponse la plus noble à la question « Qu’est-ce que l’homme ? »

Le Concile Vatican II, dans sa Constitution sur le monde de ce temps (Gaudium et Spes), a un très beau développement sur ce sujet : «En vérité, les déséquilibres qui travaillent le monde moderne sont liés à un déséquilibre plus fondamental qui prend racine dans le cœur même de l’homme. C’est en l’homme lui-même, en effet, que de nombreux éléments se combattent. D’une part, comme créature, il fait l’expérience de ses multiples limites ; d’autre part, il se sent illimité dans ses désirs et appelé à une vie supérieure. (…) Qu’est-ce que l’homme ? (…) A quoi bon ces victoires payées d’un si grand prix ? Que peut apporter l’homme à la société ? Que peut-il en attendre? Qu’adviendra-t-il après cette vie ? » (GS 10)

 

« Que peut apporter l’homme à la société ? »...Magnifique question posée en 1965 ! Question infiniment noble qui remet l’homme, œuvre de Dieu, au centre et non la technique, œuvre de l’homme, au centre...Vous me suivez ?!

Oui, je crois que c’est là que se situe la « résistance culturelle » que le pape François appelle de tous ses vœux. Tout n’est pas dans la paternité de l’homme qui se laisse finalement dominer par ce qu’il a créé, mais dans sa filiation...Dans sa filiation divine qui, certes, le dépasse, mais l’élève, l’anoblit infiniment, avant de lui présenter son destin éternel.

 

Ainsi, la question actuelle ne doit pas être « Que peut apporter la technique à la société ? » Question, ou réponse omniprésente de nos jours, sans même peut-être qu’on s’en rende compte. Mais « que peut apporter l’homme à la société ? »

Quand Albert Camus écrit La Peste en 1947, dans le décor d’un Oran ravagé, il vient de manière très réaliste nous faire réfléchir sur ce qu’est l’homme, et ce qu’est le totalitarisme (à l’époque communiste ou fasciste). Que dit le christianisme de son côté sur la question de l’homme ? Il me revient à l’esprit une phrase importante du Concile Vatican II : « Quiconque suit le Christ, homme parfait, devient lui-même plus homme » (GS 41) ...Et l’évangile de ce dimanche, dans la bouche même de Jésus : « Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père »…

 

On le voit bien, la plus belle réponse à la question « Qu’est-ce que l’homme ? » et « Que peut-il apporter à la société ? » n’est pas que nous avons un corps, un âge, un esprit, un sexe, un compte en banque, des problèmes de santé ou des déviances, même écologiques. Non, la plus belle réponse est que nous sommes à l’image de Dieu et que plus nous lui ressemblerons, plus nous serons ce pour quoi nous avons été créés !

C’est pour cela qu’en étant hommes, femmes et disciples du Christ, nous perfectionnons notre chemin, nous perfectionnons la vérité de notre existence, nous perfectionnons la beauté de la vie de Dieu qui nous fera vivre éternellement.

 

Oui, frères et sœurs, en ce temps pascal, en ce temps de reprise et de doutes, témoignons de ce qu’être homme, femme et disciple du Christ est compatible ! Pour aller dans le bon sens et ne pas se laisser dominer par le broyeur universel actuel, qui fait de nous des choses et non plus des hommes…

 

« Approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu. »

Amen. Alleluia !

Père Thibaud de La Serre

 

 

Homélie : DIMANCHE 10 mai 2020 Le Passage d’Agen – en confinement

L'équipe d'animation vous propose aujourd'hui des chants en relation avec les textes. 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies, #Evangile du jour, #Horaires des messes, #Pâque 2020, #répertoire de chants à écouter

Repost0

Publié le 3 Mai 2020

DIMANCHE 3 mai 2020

Le Passage d’Agen – en confinement

 

 

Lectures de ce 4ème Dimanche de Pâques, dans vos missels ou sur AELF.org :

 

Première lecture : « Dieu l’a fait Seigneur et Christ » (Lecture du livre des Actes des Apôtres, chapitre 2, versets 14a.36-41)

 

Psaume : 22    R/ Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer.

 

 

Deuxième lecture : « Vous êtes retournés vers le berger de vos âmes » (Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre, chapitre 2, versets 20b-25)

 

 

Évangile : « Je suis la porte des brebis » (Evangile de Jésus Christ selon saint Jean, chapitre 10, versets 1-10)

 

 

Alléluia. Alléluia.

 

Homélie :

 

 

« Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien, sur des près d’herbe fraîche, il me fait reposer. »

 

 

Frères et soeurs bien-aimés, si vous vous souvenez un peu de vos classiques, vous pouvez penser peut-être penser au berger d’Arcadie, à Ronsard avec son « Heureux qui comme Ulysse » qui rentre se reposer, ou encore dans un autre registre à Louis de Funès qui vient réveiller « Monseignor » à huit heures…

Moi, personnellement, quand j’entends « Le Seigneur est mon berger » ou plutôt « Je suis le bon berger », je me rappelle de mes premiers cours de grec au Séminaire... : « o poïmen o kalos »...C’est l’équivalent pourrait-on dire du « rosa, rosa, rosam » quand on démarre le latin !

 

« O poïmen o kalos »… : « Poïmen », c’est le berger, celui qui veille, celui qui garde, celui qui prend soin, celui qui est fidèle aussi. C’est le Seigneur lui-même, qui ne nous quittera jamais de toute notre vie. « Kalos », c’est celui qui est bon, celui qui fait le bien, celui qui veut le bien, celui qui est honnête, sans fraude. C’est donc aussi celui qui est beau à voir. C’est le Christ, que nous voyons de nos yeux dans l’Eucharistie, l’Hostie sainte.

 

Oui, Jésus est le « bon berger », non pas celui de Justin Bridou (qui a un peu dévoyé cette belle expression biblique aux oreilles au moins, excusez-moi), mais le bon berger de tous les hommes.

 

En ce dimanche de prière spéciale pour demander à Dieu de saintes vocations de prêtres pour guider, prendre soin, garder le peuple de Dieu, bien sûr nous pensons aux prêtres qui nous ont fait du bien, dont nous avons bénéficiés. Et tous les messages si affectueux reçus hier de personnes si diverses à l’occasion de mon anniversaire (ce n’est plus un secret visiblement!), me confirment chaleureusement que les chrétiens aiment les prêtres !

 

Mais je crois que pour être un bon prêtre, il faut avoir soi-même un bon pasteur devant nous : le CHRIST, JÉSUS. Et comme je vous l’ai peut-être déjà dit, pour veiller, garder, prendre soin des brebis et des agneaux qui nous sont confiés, il faut avoir un bon chien...le chien du troupeau qui fait tout, comme on le voit en montagne. Or, l’image du bon chien pour moi, devinez, c’est l’oeuvre de l’ESPRIT SAINT !

Je suis sûr qu’il ne le prend pas mal (LOL!)

 

Car sans le Christ et sans le Saint Esprit, sans cesse à l’oeuvre, un prêtre est un mauvais pasteur, un voleur, un bandit, comme Jésus le dit lui-même.

 

J’en suis plus que persuadé : le Christ est mon pasteur, il est votre pasteur, et c’est en son nom, comme un relais, comme un père de famille, comme un médecin placé là pour servir, qu’un prêtre choisi par Lui, Jésus, vous fait du bien.

 

Aujourd’hui la France compte 67 Millions d’habitants et 14 000 prêtres. Elle compte environ 40 Millions de catholiques déclarés, 23 000 religieuses, et un nombre infiniment plus important de parents chrétiens et dévoués à leurs enfants.

Choisissons donc davantage JÉSUS et le SAINT ESPRIT pour être notre « bon guide », notre veilleur inlassable. Je n’ai personnellement jamais cru les personnes qui disent « oh mais le Bon Dieu il a tant à faire qu’il ne va pas en plus s’occuper de moi »...c’est faux, au contraire, il nous aime infiniment et chacun personnellement !

Et alors, lui, nous confiera ensuite davantage de ces pasteurs qui sont des relais humains nécessaires pour faire vivre en nous les sacrements, la vie de Dieu, la vie éternelle, qui est si merveilleuse, si bienfaisante, si indescriptible !

 

Que notre prière de ce jour ne soit pas d’abord une supplique désespérée ou pessimiste à cause du manque de prêtres réel actuellement (ce serait tellement mieux s’il y avait au moins 10 nouveaux séminaristes pour notre diocèse !). Mais que notre prière soit une reconnaissance envers Dieu pour ce qu’il est pour nous tous : le Bon Berger.

Alors, chacun, et spécialement ceux que le Seigneur appelle à son sacerdoce dans notre paroisse et ailleurs, pourra entendre la voix de Jésus et son appel pour lui répondre « OUI » de tout son coeur.

 

« Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien, sur des près d’herbe fraîche, il me fait reposer. »

 

Amen. Alleluia !

Père Thibaud de La Serre

DIMANCHE 3 mai 2020 Le Passage d’Agen – en confinement

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 3 Mai 2020

« Je suis la porte des brebis » (Jn 10, 1-10)

Alléluia. Alléluia.
Je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ;
je connais mes brebis
et mes brebis me connaissent.
Alléluia. (Jn 10, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus déclara :
    « Amen, amen, je vous le dis :
celui qui entre dans l’enclos des brebis
sans passer par la porte,
mais qui escalade par un autre endroit,
celui-là est un voleur et un bandit.
    Celui qui entre par la porte,
c’est le pasteur, le berger des brebis.
    Le portier lui ouvre,
et les brebis écoutent sa voix.
Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom,
et il les fait sortir.
    Quand il a poussé dehors toutes les siennes,
il marche à leur tête,
et les brebis le suivent,
car elles connaissent sa voix.
    Jamais elles ne suivront un étranger,
mais elles s’enfuiront loin de lui,
car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »

    Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens,
mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
C’est pourquoi Jésus reprit la parole :
« Amen, amen, je vous le dis :
Moi, je suis la porte des brebis.
    Tous ceux qui sont venus avant moi
sont des voleurs et des bandits ;
mais les brebis ne les ont pas écoutés.
    Moi, je suis la porte.
Si quelqu’un entre en passant par moi,
il sera sauvé ;
il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr.
Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie,
la vie en abondance. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 1 Mai 2020

Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie

Cette année 2020, le Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie, sous la présidence de Monseigneur Hubert HERBRETEAU notre évêque, va avoir lieu mais à distance, dans une communion spirituelle, une supplique et une action de grâce profondes.

 

Après l’accueil au Monastère des Annonciades l’an dernier, nous devions nous retrouver cette année, avec tout le diocèse, sur la paroisse Sainte Catherine du Passage, et plus spécialement à l’église Sainte Jehanne de France.

 

Nous vous proposons 3 temps :

 

1) Prions ensemble, comme nous le faisons chaque 1er mai ensemble, et comme nous y appelle le pape cette année pour tout le mois de mai avec le Rosaire :

 

VENDREDI 1er MAI 

 

CHAPELET À 11H00 EN DIRECT DE SAINTE JEHANNE

sur la Chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCCRRmVE2qsyXVzqPEZAayfw

Pour ceux qui ne peuvent pas visionner, vous pouvez suivre le texte écrit de la méditation (PDF)

 

 

2) Écoutons la méditation du pape pour cette année, l’invitation de notre évêque et le témoignage de trois femmes qui se sont laissées guidées par l’Esprit Saint pour retrouver un supplément de vie, un supplément d’âme à leur vie… :

 

VENDREDI 1er MAI

 

 

MESSAGE DU PAPE pour la 57ème JOURNÉE MONDIALE DES VOCATIONS 2020

« Les paroles de la vocation », vidéo et texte joint (DOC)

https://www.youtube.com/watch?v=P1whJCtfKwU

 

MESSAGE VIDÉO DE NOTRE ÉVÊQUE,

Mgr Hubert HERBRETEAU

https://www.youtube.com/watch?v=l9iEsMBEL50

 

TÉMOIGNAGES de MURIEL, YVETTE et ELIANE,

toutes les trois confirmées adultes, il y a peu de temps, par Mgr HERBRETEAU,

signes de l’Esprit Saint toujours à l’oeuvre dans notre diocèse et motifs d’action de grâce pour ces vocations chrétiennes approfondies et rayonnantes

https://www.youtube.com/channel/UCCRRmVE2qsyXVzqPEZAayfw

 

3) Poursuivons notre communion et notre réponse à l’appel de Dieu par la journée nationale du 3 mai « L’Église de France prie pour les vocations », avec entre autres :

 

 

DIMANCHE 3 MAI

 

CHAÎNE NATIONALE DE PRIÈRE POUR LES VOCATIONS

on peut s’inscrire pour 30 minutes entre minuit et minuit

https://doodle.com/poll/46f9aky2ezhfp8c5

 

 

PRIÈRE DES VÊPRES CHEZ LES SOEURS DE L’ASSOMPTION

https://www.youtube.com/user/EgliseCatholiqueFr 

Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie

« Chers frères et sœurs, spécialement en cette journée, mais aussi dans l’action pastorale ordinaire de nos communautés, je désire que l’Église parcoure ce chemin au service des vocations, en ouvrant des brèches dans le coeur de chaque fidèle, pour que chacun puisse découvrir avec gratitude l’appel que Dieu lui adresse, trouver le courage de dire « oui », vaincre la fatigue dans la foi au Christ et, enfin, offrir sa vie comme un cantique de louange pour Dieu, pour les frères et pour le monde entier. Que la Vierge Marie nous accompagne et intercède pour nous. » Pape François, Message pour le 3 mai 2020.  

Dans quelques temps, l’icône de la Sainte Famille va reprendre son pèlerinage dans les familles de nos paroisses pour rendre grâce, transmettre l’appel et la joie de la foi et supplier le Seigneur de nous donner davantage de prêtres, de consacré(e)s et de couples chrétiens.

Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie
Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Avril 2020

Pèlerinage des Vocations à la Vierge Marie

Rendez-vous demain, vendredi 1er mai

sur le blog de la Paroisse Sainte Catherine.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Avril 2020

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #Homélies, #Horaires des messes, #Evangile du jour, #liturgie

Repost0

Publié le 26 Avril 2020

DIMANCHE 26 avril 2020

Le Passage d’Agen – en confinement

 

 

Lectures de ce 3ème Dimanche de Pâques, dans vos missels ou sur AELF.org :

 

Première lecture : « Il n’était pas possible que la mort le retienne en son pouvoir » (Lecture du livre des Actes des Apôtres, chapitre 2, versets 14.22b-33)

 

Psaume : 15  R/  « Tu m’apprends, Seigneur, le chemin de la vie. »

 

Deuxième lecture : « Vous avez été rachetés par un sang précieux, celui d’un agneau sans tache, le Christ » (Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre, chapitre 1, versets 17-21)

 

 

Évangile : « Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain » (Evangile de Jésus Christ selon saint Luc, chapitre 24, versets 13-35)

 

 

Alléluia. Alléluia.

 

 

Homélie :

 

 

« Mon coeur exulte, mon âme est en fête. (…) Tu ne peux m’abandonner à la mort, ni laisser ton ami voir la corruption. »

 

 

Frères et soeurs bien-aimés, je ne sais pas si vous avez commencé à découvrir l’Encyclique du pape Laudato Si’ que je vous invite à lire pendant ce temps pascal confiné, mais j’espère que vous tirerez bien profit de ce temps forcé chez vous.

 

Aujourd’hui, en ce 3ème dimanche de Pâques, comme dès le début de ce temps pascal, ce qui me frappe dans les lectures bibliques, c’est la mémoire et l’intelligence des Ecritures Saintes. Elles sont mises en avant par Jésus lui-même, puis par Pierre et les Apôtres dans leur première prédication : « Esprits sans intelligence, comme votre coeur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! » dit Jésus aux disciples sur le chemin d’Emmaüs…

En résumé, tout était annoncé dans la Bible sur la venue du Messie, le Christ. Et même sur le sens de notre Vie (avec un grand « V ») et sur la Bonne Nouvelle, c’est-à-dire la suite de la vie sur cette terre voulue par Dieu et donnée aux hommes qu’il veut sauver.

 

Oui, la Bible est une vraie boussole. Le Christ Jésus nous demande de recevoir cet enseignement et sa présence, la confiance en Lui, pour vivre sur cette terre dans le bon sens !

 

Aujourd’hui, nous devons actualiser la Parole que Dieu nous adresse, comprendre ce qu’il veut nous dire pour notre vie, et ne pas en rester seulement au passé. Certes, le message de la Résurrection de Jésus et l’annonce de notre propre résurrection doivent être éclairés par l’Ancien Testament, comme dans la première prédication des Apôtres, mais cela ne suffit pas pour aujourd’hui.

 

C’est ce pourquoi le ministère confié aux pasteurs est d’enseigner, d’actualiser la Parole de Dieu. Le témoignage des martyrs de la foi, connus ou cachés, hommes et femmes, est également une preuve vivante de la vie de l’Evangile aujourd’hui. Mais la parole du pape, surtout dans son enseignement magistériel est une prédication apostolique (pour tous) qui actualise au plus haut point la Parole même de Dieu pour nous.

Ce n’est pas l’opinion d’un homme aussi saint ou apprécié soit-il. C’est l’enseignement du Seigneur lui-même à travers la bouche de son vicaire principal sur la terre, le successeur de Pierre, évêque de Rome.

 

Or, une « Lettre Encyclique » d’un pape est l’enseignement le plus haut dans la hiérarchie de la prédication des papes.

Le pape François en a signé deux en sept ans de pontificat : la première, « Lumen Fidei » (la  Lumière de la foi), commencée par le pape Benoît XVI et achevée par le pape François. C’est un remarquable enseignement sur la foi dans notre société contemporaine et la lumière de la pratique de la foi notamment par les sacrements demandés et reçus. Et la deuxième, « Laudato Si’ » (Loué sois-tu !), en mai 2015, sur la sauvegarde de la maison commune.

 

Petit à petit, je vous en parlerai, car je souhaite vraiment que cet enseignement de l’Église soit reçu, réfléchi, et qu’il oriente notre agir, nos pratiques. C’est l’éclairage même du Seigneur et de son Esprit pour toute la Création dont nous sommes les dépositaires, pour ne pas dire les locataires.

 

Je vous invite à échanger entre vous sur ce premier chapitre de Laudato Si’, intitulé « Ce qui se passe dans notre maison ». C’est un constat général pour commencer, pour voir et pour ne pas se cacher davantage les graves dommages qu’une partie de l’humanité, dont nous sommes en tant que grande puissance mondiale, afflige avec excès à la Création toute entière, non seulement l’humain, mais aussi la faune, la flore, l’eau et les ressources naturelles, depuis deux siècles d’accélérations exponentielles… « Toutes les espèces vivantes sont liées » affirme le pape.

Et si nous, humains, nous souffrons en ce moment, sommes-nous capables de voir la nature, les animaux notamment, qui revit, avec ce moins de kérosène volatilisé et de piétinement permanent et industriel ? Sommes-nous capables de voir que oui, les nouvelles technologies nous permettent aujourd’hui de continuer de nous voir, d’échanger, de parler, mais qu’en temps normal elles doivent passer au second plan ?

 

Car la pression technologique aujourd’hui est devenue hautement commerciale, consumériste, et dans le même temps politique, dominant même complètement la conscience humaine et son humanité même !

Cet excès doit être rééquilibré. Nous devons nous en rendre compte et avoir le pouvoir, le pouvoir citoyen, commun et responsable, de le dire avec force aujourd’hui et demain. Sinon, les catastrophes comme celles que nous vivons (au pluriel), ne vont que s’accentuer et nous détruire totalement.

 

Or, comme je le disais dans mon homélie de Pâques : Il n’y aura pas d’autre Messie que Jésus pour nous le dire. Et il n’y aura pas d’autre Création. Certains, qui ont beaucoup d’argent et beaucoup de pouvoir, veulent nous faire vivre comme des machines et aller maintenant polluer la planète Mars. Nous devons dire NON ! Ce n’est pas de l’archaïsme, ni une perte de pouvoir que de dire NON. C’est de la sagesse et de la responsabilité, que nous devons avoir, y compris la France, une des plus grandes puissances mondiales.

 

Et pour cela, j’avoue que je suis plus confiant dans les nouvelles générations que dans les anciennes ou actuelles générations au pouvoir…Il nous faut des prophètes pour notre temps !

 

Cependant, rien n’avancera si, comme en ce temps de souffrance personnelle qu’est notre confinement forcé, nous ne prenons pas sur nous, comme une souffrance qui nous est infligée personnellement, la souffrance que nous infligeons à notre monde. « L’objectif n’est pas de recueillir des informations ni de satisfaire notre curiosité, dit le pape François, mais de prendre une douloureuse conscience, d’oser transformer en souffrance personnelle ce qui se passe dans le monde et ainsi de reconnaître la contribution que chacun peut apporter » (Laudato Si’, n°19).

 

Comme le dit saint Pierre aujourd’hui (deuxième lecture) : « Vivez dans la crainte de Dieu. (…) Ce n’est pas par des biens corruptibles, l’argent ou l’or, que vous avez été rachetés de la conduite superficielle héritée de vos pères, mais c’est par un sang précieux, celui d’un agneau sans défaut et sans tache, le Christ. »

 

Le Seigneur continue de marcher à nos côtés, parfois invisiblement, mais le plus souvent visiblement. Puissions-nous le voir à l’oeuvre ! Et oeuvrer avec Lui !

 

 

« Mon coeur exulte, mon âme est en fête. (…) Tu ne peux m’abandonner à la mort, ni laisser ton ami voir la corruption. »

Amen. Alleluia !

Père Thibaud de La Serre

Homélie : DIMANCHE 26 avril 2020 Le Passage d’Agen – en confinement

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 26 Avril 2020

« Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain » (Lc 24, 13-35)

Alléluia. Alléluia.
Seigneur Jésus, ouvre-nous les Écritures !
Que notre cœur devienne brûlant
tandis que tu nous parles.
Alléluia. (cf. Lc 24, 32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine),
deux disciples faisaient route
vers un village appelé Emmaüs,
à deux heures de marche de Jérusalem,
    et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.

    Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient,
Jésus lui-même s’approcha,
et il marchait avec eux.
    Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
    Jésus leur dit :
« De quoi discutez-vous en marchant ? »
Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
    L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit :
« Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem
qui ignore les événements de ces jours-ci. »
    Il leur dit :
« Quels événements ? »
Ils lui répondirent :
« Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth,
cet homme qui était un prophète
puissant par ses actes et ses paroles
devant Dieu et devant tout le peuple :
    comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré,
ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
    Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël.
Mais avec tout cela,
voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
    À vrai dire, des femmes de notre groupe
nous ont remplis de stupeur.
Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
    elles n’ont pas trouvé son corps ;
elles sont venues nous dire
qu’elles avaient même eu une vision :
des anges, qui disaient qu’il est vivant.
    Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau,
et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ;
mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
    Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire
tout ce que les prophètes ont dit !
    Ne fallait-il pas que le Christ
souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
    Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes,
il leur interpréta, dans toute l’Écriture,
ce qui le concernait.

    Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient,
Jésus fit semblant d’aller plus loin.
    Mais ils s’efforcèrent de le retenir :
« Reste avec nous,
car le soir approche et déjà le jour baisse. »
Il entra donc pour rester avec eux.

    Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction
et, l’ayant rompu,
il le leur donna.
    Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent,
mais il disparut à leurs regards.
    Ils se dirent l’un à l’autre :
« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous,
tandis qu’il nous parlait sur la route
et nous ouvrait les Écritures ? »
    À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem.
Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons,
qui leur dirent :
    « Le Seigneur est réellement ressuscité :
il est apparu à Simon-Pierre. »
    À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route,
et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux
à la fraction du pain.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 24 Avril 2020

Chers amis, communauté chrétienne du Passage,

Cette semaine se négocie à l'Elysée, à Matignon et à la Conférence des Evêques de France la reprise progressive de nos offices communautaires et du caté, donc nous espérons pouvoir avoir quelques réponses la semaine prochaine. Notre évêque nous invite encore à la patience...

- DES MASQUES : Nous prévoyons, quelque soit la date de notre "retour à la normale", d'être contraints à des exigences sanitaires plus grandes qu'au départ. C'est pourquoi nous prévoyons du gel hydroalcoolique, et nous demandons à chacun de se fabriquer des masques ou à quelques personnes de se désigner pour offrir du tissu ou proposer son aide pour confectionner des masques. Une machine à coudre est disponible si besoin. Vos réponses deviennent importantes sur ce sujet...

Message du Père Thibaud - 24 avril 2020

- LAUDATO SI' : La semaine dernière, je vous invitais à profiter de notre temps pascal confiné pour lire ou relire l'Encyclique du pape François sur l'écologie et la sauvegarde de la maison commune. Avez-vous pu commencer la lecture ? Le chapitre 1 est le plus long et le plus "négatif" car c'est un constat sur ce qui est aujourd'hui. Ne vous découragez pas dans cette lecture qui portera du fruit pour tout le monde ! Et osez inviter à cette lecture et à ce partage un(e) voisin(e) ou un(e) ami(e) qui n'est pas forcément chrétien mais que l'avenir de notre vie et de notre planète touche : le pape s'adresse à tous les hommes et les femmes de bonne volonté !

6 exemplaires papier du livre sont en dépôt de la Librairie de la Sainte Famille au secrétariat à Sainte Jehanne à 3,90 Euros (05 53 96 77 83). Les premiers réservés et payés seront les premiers partis !

Pour faciliter un échange à plusieurs, vous avez le choix :

* soit par affinités ou groupe déjà constitué, avec un ou deux amis possibles supplémentaires (groupe biblique, catéchuménat, catéchistes, etc) : écrivez-nous sur le mail de la paroisse pour nous dire si votre groupe de partage est constitué.

* soit vous vous proposez mais vous n'avez encore pas de groupe : vous pouvez vous inscrire sur la feuille à l'entrée des églises, ou télécharger TEAMS MICROSOFT et vous inscrire sur l'équipe "Paroisse Ste Catherine" pré-remplie.

Message du Père Thibaud - 24 avril 2020

- DENIER de l’ÉGLISE : à cause du confinement, la distribution des enveloppes du Denier dans les boîtes aux lettres n'a pas pu démarrer encore. Merci à ceux qui sont en prélèvement automatique et à ceux qui ont déjà envoyé leur contribution ! Dès la semaine prochaine ou début mai, vous devriez recevoir l'enveloppe d'appel au don pour le DENIER annuel (déductible des impôts) dans votre boîte aux lettres : MERCI pour votre soutien qui est réel, surtout depuis le 15 mars...Et merci à ceux et celles qui ont fait un don via "QUETE.CATHOLIQUE.FR", cela fonctionne toujours en choisissant votre Diocèse (AGEN) et votre paroisse (SAINTE CATHERINE DU PASSAGE) !

Message du Père Thibaud - 24 avril 2020
Message du Père Thibaud - 24 avril 2020

- PRIÈRE POUR LES VOCATIONS les 1er et 3 MAI : Le pèlerinage diocésain des vocations qui aurait dû cette année avoir lieu au Passage le Vendredi 1er mai, sous la présidence de Mgr HERBRETEAU, est ANNULE, ainsi que le Concert d'orgue initialement prévu avec Philippe Lefebvre.

Le service des Vocations propose cependant le VENDREDI 1er MAI deux rendez-vous : Le Chapelet à 11h00 en direct de Sainte Jehanne sur Youtube le 1er mai  ("Chapelet 1er mai Sainte Jehanne), ainsi que le visionnage de deux témoignages sur Youtube aussi via le BLOG de notre paroisse. Le lien vous sera donné facilement le jour-même.

Par ailleurs, le Service national des Vocations, malgré le confinement, lance une GRANDE CHAINE de PRIERE avec une neuvaine nationale pour les vocations et un Livret. Vous trouverez ci-joint le document d'explications. Soyons au rendez-vous !

Message du Père Thibaud - 24 avril 2020

- VOUS ME MANQUEZ : Une fois par semaine, j'essaie de vous retransmettre sur Youtube ou Facebook une messe depuis Sainte Jehanne ou une petite vidéo à thème. N'hésitez pas à demander ou rechercher si vous ne l'avez pas vue. Sur KTO, TV Lourdes ou France 2, retrouvez encore les messes rediffusées. J'expose par ailleurs le Saint Sacrement, pour la prière individuelle, le jeudi soir et le dimanche après-midi à Sainte Jehanne.

J'espère que l'arbre de la Gratitude vous a aidés la semaine dernière, faites-en bon usage !

Je vous bénis et je rends grâce à Dieu pour ce que vous êtes et pour notre renaissance pascale.

Bien fidèlement,

Père Thibaud de La Serre.

Message du Père Thibaud - 24 avril 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Pape François, #Vie de la paroisse, #informations, #vie du diocèse

Repost0