Publié le 21 Mars 2020

Sculpture de St Joseph portant l'enfant Jésus  qui entre dans Notre Dame de Paris pour le pèlerinage des pères et  exposée aux Bernardins, réalisée par Luc de Moustier
Sculpture de St Joseph portant l'enfant Jésus  qui entre dans Notre Dame de Paris pour le pèlerinage des pères et  exposée aux Bernardins, réalisée par Luc de Moustier

Sculpture de St Joseph portant l'enfant Jésus qui entre dans Notre Dame de Paris pour le pèlerinage des pères et exposée aux Bernardins, réalisée par Luc de Moustier

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #liturgie, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 18 Mars 2020

Chers amis, communauté chrétienne du Passage,

 

J'espère que chacun se porte bien et reste prudent en respectant bien les consignes demandées de ne pas sortir, de se laver les mains au savon souvent, de ne pas prendre d'anti-inflammatoires (type Ibuprofène), de se signaler rapidement quand on a de la fièvre et de garder le calme et la gentillesse avec tous. Nous devons montrer l'exemple !

 

Voici quelques nouvelles et quelques consignes, suite au mail reçu ce mardi 17 mars après-midi de notre évêque après validation par la Préfecture et la Conférence des évêques de France pour ce qui est de la vie ecclésiale :

 

Toute messe ne peut être célébrée en public jusqu'à nouvel ordre. Il faut s'attendre à ce que mêmes les offices de toute la Semaine Sainte soient à vivre confinés chez soi. Nous y réfléchissons ensemble, en Eglise, c'est une première, inédite, et pas réjouissante bien sûr. Je vous tiendrai au courant en temps voulu. En tous cas, il est fort probable que nous ne puissions pas célébrer les baptêmes et sacrements prévus à Pâques les 11 et 12 avril. A suivre, et à demander à Dieu la grâce de toutes les guérisons !

 

- Vous pouvez visionner chez vous les messes quotidiennes en direct ou en replay du pape (KTO ou Youtube) et de Lourdes (TV Lourdes), ou le chapelet à 15h30 en direct de la Grotte de Lourdes.

 

- Avec plusieurs prêtres et notre évêque, nous prenons l'engagement de prier la prière du soir, Vêpres, tous en communion chaque jour à 18h00 ! Vous pouvez vous joindre à nous si vous voulez via le site très facile aelf.org (Heures/ Vêpres). C'est l'écoute des psaumes, de la Parole de Dieu, brève, et le moyen de faire une pause pour et avec toute l'Eglise en prière.

 

- L'église Sainte Jehanne (seule) reste ouverte. Je suis disponible pour écouter par téléphone si besoin et les confessions restent possibles sur rendez-vous uniquement. Sachant que nous devons respecter la consigne le plus possible de rester chez nous, pour que plus vite nous en terminions avec cette crise et que le moins possible de personnes viennent à en mourir.

 

- Chaque jour, je célèbre la messe seul (la plupart du temps à 18h avec les Vêpres), aux intentions qui me sont confiées. Je compte donc sur votre solidarité et votre soutien spirituel, notamment dans les semaines à venir...Je vais essayer de vous offrir la messe de la Saint Joseph demain via internet : allez sur le Blog de la paroisse http://paroissesaintecatherinedupassage47.over-blog.com, qui est à jour (Merci Sandrine !) et sur la page Facebook de la paroisse qui diffuse aussi des choses intéressantes (Merci Emilie !)

 

Merci enfin à Danielle qui assure du secrétariat à distance !

 

Hauts les coeurs ! Que le Coeur du Christ veille sur nous !

Je vous bénis de tout coeur, au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit,

P. Thibaud de La Serre, votre curé.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 18 Mars 2020

Samedi 7 mars 2020 – Saint Joseph

Dimanche 8 mars 2020 – Sainte Jehanne

 

 

«Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Evangile »

 

Frères et sœurs bien-aimés, je suis heureux que plusieurs aient commencé à lire ou à relire un livre biblique, et que vous soyez venus nombreux à l’école de l’oraison dimanche dernier.

 

C’est cela le Carême : quitter un moment son cadre de vie habituel, et finalement découvrir un autre visage de Dieu.

 

Bien sûr, ce n’est pas toujours simple, il y a des combats, parfois on ne comprend rien ! Je vous rassure, c’est vrai aussi pour moi, dans ma lecture du livre d’Ezéchiel pendant ce Carême par exemple ; mais je persévère, et je sais qu’en étant davantage avec lui, le Seigneur me révélera sa lumière !

 

A Abraham, Dieu a dit : « Quitte ton pays, je te bénirai, je ferai de toi une grande nation »… mais cela ne s’est pas fait sans souffrance.

 

Timothée, disciple de Paul, n’a pas non plus annoncé la Résurrection du Christ comme si c’était un gâteau en sucre !

 

Jésus enfin, a pris à part Pierre, Jacques et Jean pour leur dire qu’il souffrirait vraiment, qu’il devrait mourir, mais pour les assurer que son Père veillait sur lui, c’est l’épisode de la Transfiguration.

 

L’oraison de la messe de ce deuxième dimanche de Carême demande ceci : « Fais-nous trouver dans ta parole les vivres dont nous avons besoin ».

 

Or, de quoi notre foi a-t-elle besoin ?

 

N’est-ce pas de soutien, de force, de nourriture, de lumière ?

 

Cependant, nous ne recevrons pas ce soutien si nous ne nous disposons pas davantage à écouter le Seigneur….

 

Nous sommes dans la descendance d’Abraham qui, le premier dans l’histoire de l’humanité, a témoigné d’un Dieu unique qui parla vraiment à notre cœur d’homme. Pourquoi ce Dieu aurait-il arrêté de parler ? N’est-ce pas plutôt les hommes qui ont arrêté de l’écouter ?

 

Nous sommes certes parfois, ans la nuée, dans le brouillard, dans le doute, mais l’épisode de la Transfiguration nous le redit aujourd’hui pour notre route de Carême : c’est dans la nuée, devenue « lumineuse », que le Père désigne davantage son Fils en nous disant « Ecoutez-le » !

 

Comment cet appel à la persévérance et à l’écoute de la Parole de Dieu résonne dans votre vie à tous et pour votre quotidien ? C’est le Saint Esprit qui vous le dira…. Ce qui est sûr c’est que rien ne s’obtient sans effort.

 

«Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Evangile.»

 

Amen

 

Père Thibaud de La Serre.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 18 Mars 2020

Chers amis, communauté chrétienne du Passage,

 

J'espère que chacun se porte bien et reste prudent en respectant bien les consignes demandées de ne pas sortir, de se laver les mains au savon souvent, de ne pas prendre d'anti-inflammatoires (type Ibuprofène), de se signaler rapidement quand on a de la fièvre et de garder le calme et la gentillesse avec tous. Nous devons montrer l'exemple !

 

Voici quelques nouvelles et quelques consignes, suite au mail reçu ce mardi 17 mars après-midi de notre évêque après validation par la Préfecture et la Conférence des évêques de France pour ce qui est de la vie ecclésiale :

 

Toute messe ne peut être célébrée en public jusqu'à nouvel ordre. Il faut s'attendre à ce que mêmes les offices de toute la Semaine Sainte soient à vivre confinés chez soi. Nous y réfléchissons ensemble, en Eglise, c'est une première, inédite, et pas réjouissante bien sûr. Je vous tiendrai au courant en temps voulu. En tous cas, il est fort probable que nous ne puissions pas célébrer les baptêmes et sacrements prévus à Pâques les 11 et 12 avril. A suivre, et à demander à Dieu la grâce de toutes les guérisons !

 

- Vous pouvez visionner chez vous les messes quotidiennes en direct ou en replay du pape (KTO ou Youtube) et de Lourdes (TV Lourdes), ou le chapelet à 15h30 en direct de la Grotte de Lourdes.

 

- Avec plusieurs prêtres et notre évêque, nous prenons l'engagement de prier la prière du soir, Vêpres, tous en communion chaque jour à 18h00 ! Vous pouvez vous joindre à nous si vous voulez via le site très facile aelf.org (Heures/ Vêpres). C'est l'écoute des psaumes, de la Parole de Dieu, brève, et le moyen de faire une pause pour et avec toute l'Eglise en prière.

 

- L'église Sainte Jehanne (seule) reste ouverte. Je suis disponible pour écouter par téléphone si besoin et les confessions restent possibles sur rendez-vous uniquement. Sachant que nous devons respecter la consigne le plus possible de rester chez nous, pour que plus vite nous en terminions avec cette crise et que le moins possible de personnes viennent à en mourir.

 

- Chaque jour, je célèbre la messe seul (la plupart du temps à 18h avec les Vêpres), aux intentions qui me sont confiées. Je compte donc sur votre solidarité et votre soutien spirituel, notamment dans les semaines à venir...Je vais essayer de vous offrir la messe de la Saint Joseph demain via internet : allez sur le Blog de la paroisse http://paroissesaintecatherinedupassage47.over-blog.com, qui est à jour (Merci Sandrine !) et sur la page Facebook de la paroisse qui diffuse aussi des choses intéressantes (Merci Emilie !)

 

Merci enfin à Danielle qui assure du secrétariat à distance !

 

Hauts les coeurs ! Que le Coeur du Christ veille sur nous !

Je vous bénis de tout coeur, au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit,

P. Thibaud de La Serre, votre curé.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 15 Mars 2020

Samedi 14 – Dimanche 15 mars 2020

LE PASSAGE D’AGEN

 

« Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. ( …) Dieu est esprit et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et en vérité qu’ils doivent l’adorer. »

 

Frères et sœurs bien-aimés, nous vivons une époque étrange. L’an dernier, nous avons terminé le Carême avec l’incendie de Notre-Dame de Paris, et cette année nous l’avons commencé avec une épidémie mondiale...Il ne faut pas se laisser aller à la panique ou à la peur, qui sont l’oeuvre du démon, mais il est nécessaire de regarder et de comprendre les signes des temps !

 

Nous avons commencé le Carême avec l’évangile des tentations au désert et la voix du serpent menteur : « Pas du tout, mais Dieu sait que si vous en mangez vous serez comme des dieux »...Puis, dimanche dernier, l’épisode de la Transfiguration nous redisait : « Ecoute la voix du Seigneur ton Dieu », « Nourris-toi de sa Parole pour être sauvé ».

 

Or, que dit sa Parole sur ce que nous vivons ? Que dit la Parole de Dieu, la Bible, sur le mot « épidémie » ? Il est essentiellement question de « peste » dans la Bible, mais étant donné l’époque d’écriture, c’est tout simplement le phénomène que nous vivons. Eh bien, que dit la Bible sur la peste ou les pestes ?

...Je ne peux pas vous mentir, ce qui est dit, et à chaque fois, c’est que c’est DIEU qui frappe le peuple de la peste ! Oui, vous m’avez bien entendu et compris. Que ce soit en Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome, Samuel, Jérémie, Ezéchiel, Amos, Chroniques, et une seule mention dans les évangiles au chapitre 21 de saint Luc au sujet des signes précurseurs du Royaume, à chaque fois c’est Dieu qui frappe le peuple de la peste.

 

« Mais avant tout cela, dit saint Luc, on portera la main sur vous, on vous persécutera, on vous livrera...à cause de mon Nom et cela aboutira pour vous au témoignage. »

 

N’est-ce pas le peuple, frères et sœurs, qui devant Moïse en ce jour (1ère lecture) récrimine contre Dieu ? N’est-ce pas encore aujourd’hui ceux qui vivent confortablement sans Dieu qui se mettent à récriminer contre Lui dès qu’ils vivent une épreuve ?

N’est-ce pas Jésus qui a soif encore aujourd’hui, comme devant la Samaritaine (Evangile de ce dimanche), soif dans notre monde qui le laisse de nouveau mourir, comme sur la Croix où il redisait encore « J’ai soif » ? N’est-ce pas notre terre et notre monde qui crie « j’ai soif » ?

 

Où est Dieu ? Voilà une question que nous devons légitimement nous poser pour aller plus loin. Oui, où est Dieu ? ...Dieu est là, tout proche, Il est là avec nous sur la Croix, Il est là dans notre épreuve, et Il nous dit « J’ai soif ». Il a soif de la foi de tous! Il nous éprouve tous, pour que notre foi en Lui soit plus grande. Et certains doivent mourir, ils mourront avec le Christ et seront sauvés.

 

Mais ne confondons pas EPREUVE et TENTATION. Car, oui, il faut le dire, c’est l’enseignement même de la Bible : L’épreuve vient de Dieu et vient toucher notre point fort, pour le fortifier encore. Ici, n’est-ce pas la foi, « l’eau vive » de ce dimanche ? Tandis que la tentation vient toujours de Satan et vient toucher notre point faible pour nous faire tomber…

 

Aujourd’hui, jour d’épreuve, premier jour des scrutins des catéchumènes...Oui, le Seigneur vient « scruter », « mettre à l’épreuve » ceux qu’il prépare aux Baptême et aux sacrements de Pâques, pour que la vérité l’emporte sur le mensonge, pour que la foi en Lui soit plus forte et plus personnelle. Alors, que notre prière à tous soit plus forte, plus personnelle, plus responsable et plus courageuse. Par l’intercession de la Vierge Marie, notre Mère du Ciel, qui ne cesse dans toutes ses apparitions sur la terre de nous dire : « Priez chaque jour, priez Dieu pour les pécheurs ! »

Soyons obéissants à Dieu, soyons obéissants à nos gouvernants, demandons le pardon pour les péchés de ce monde, pour nos péchés. Car non, nous ne pouvons pas tout maîtriser, nous ne devons pas, ni la vie, ni l’avenir, ni la génération humaine, ni Dieu.

 

« Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. ( …) Dieu est esprit et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et en vérité qu’ils doivent l’adorer. »

 

Amen.

 

Père Thibaud de La Serre.

  

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 15 Mars 2020

Bonjour à chacun, restez chez vous, il n'y aura pas de messe publique à sainte Jehanne ce matin.

Prions et faisons prier la sainte Vierge Marie, elle a toujours montré sa puissante intercession pour dépasser les épreuves!

Mon homélie sera sur le blog dans la journée.

Notre résistance et notre foi nous apporteront la victoire. Je vous aime et vous bénis. Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !

P. Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir

Repost0

Publié le 15 Mars 2020

Coronavirus : la prière à Marie du pape François

Oh Marie,
tu brilles toujours sur notre chemin
en signe de salut et d’espoir.
Nous te faisons confiance, Reine des malades,
toi qui a gardé une foi ferme
alors que tu as partagé la douleur de Jésus
au pied de la croix.

Toi, salut du peuple romain,
tu sais ce dont nous avons besoin
et nous sommes sûrs que tu exauceras nos demandes,
tout comme tu as fait revenir la joie et la fête
lors des noces de Cana en Galilée,
après un moment d’épreuve.

Aide-nous, Mère de l’Amour Divin,
à nous conformer à la volonté du Père
et à faire ce que Jésus nous dit,
Lui qui a pris sur lui nos souffrances
et a été chargé de nos douleurs
pour nous porter à travers la croix
à la joie de la résurrection. Amen.

Sous ta protection, nous nous réfugions,
Sainte mère de Dieu.
Ne méprise pas les demandes
que nous t’adressons dans le besoin.
Au contraire, délivre-nous de tout danger,
Oh glorieuse et bénie Vierge Marie.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #poèmes-prières

Repost0

Publié le 15 Mars 2020

« Une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-42)

Gloire au Christ,
Sagesse éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.

Tu es vraiment le Sauveur du monde, Seigneur !
Donne-moi de l’eau vive :
que je n’aie plus soif.
Gloire au Christ,
Sagesse éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.
(cf. Jn 4, 42.15)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar,
près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.
    Là se trouvait le puits de Jacob.
Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source.
C’était la sixième heure, environ midi.
    Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit :
« Donne-moi à boire. »
    – En effet, ses disciples étaient partis à la ville
pour acheter des provisions.
    La Samaritaine lui dit :
« Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire,
à moi, une Samaritaine ? »
– En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.
    Jésus lui répondit :
« Si tu savais le don de Dieu
et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’,
c’est toi qui lui aurais demandé,
et il t’aurait donné de l’eau vive. »
    Elle lui dit :
« Seigneur, tu n’as rien pour puiser,
et le puits est profond.
D’où as-tu donc cette eau vive ?
    Serais-tu plus grand que notre père Jacob
qui nous a donné ce puits,
et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
    Jésus lui répondit :
« Quiconque boit de cette eau
aura de nouveau soif ;
    mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai
n’aura plus jamais soif ;
et l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau
jaillissant pour la vie éternelle. »
    La femme lui dit :
« Seigneur, donne-moi de cette eau,
que je n’aie plus soif,
et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
    Jésus lui dit :
« Va, appelle ton mari, et reviens. »
    La femme répliqua :
« Je n’ai pas de mari. »
Jésus reprit :
« Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :
            des maris, tu en a eu cinq,
et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ;
là, tu dis vrai. »
    La femme lui dit :
« Seigneur, je vois que tu es un prophète !...
    Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là,
et vous, les Juifs, vous dites
que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »
    Jésus lui dit :
« Femme, crois-moi :
l’heure vient
où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem
pour adorer le Père.
    Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ;
nous, nous adorons ce que nous connaissons,
car le salut vient des Juifs.
    Mais l’heure vient – et c’est maintenant –
où les vrais adorateurs
adoreront le Père en esprit et vérité :
tels sont les adorateurs que recherche le Père.
    Dieu est esprit,
et ceux qui l’adorent,
c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
    La femme lui dit :
« Je sais qu’il vient, le Messie,
celui qu’on appelle Christ.
Quand il viendra,
c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
    Jésus lui dit :
« Je le suis,
moi qui te parle. »
    À ce moment-là, ses disciples arrivèrent ;
ils étaient surpris de le voir parler avec une femme.
Pourtant, aucun ne lui dit : « Que cherches-tu ? »
ou bien : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »

    La femme, laissant là sa cruche,
revint à la ville et dit aux gens :
    « Venez voir un homme
qui m’a dit tout ce que j’ai fait.
Ne serait-il pas le Christ ? »
    Ils sortirent de la ville,
et ils se dirigeaient vers lui.

    Entre-temps, les disciples l’appelaient :
« Rabbi, viens manger. »
    Mais il répondit :
« Pour moi, j’ai de quoi manger :
c’est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
    Les disciples se disaient entre eux :
« Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? »
    Jésus leur dit :
« Ma nourriture,
c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé
et d’accomplir son œuvre.
    Ne dites-vous pas :
‘Encore quatre mois et ce sera la moisson’ ?
Et moi, je vous dis :
Levez les yeux
et regardez les champs déjà dorés pour la moisson.
Dès maintenant,  le moissonneur reçoit son salaire :
il récolte du fruit pour la vie éternelle,
si bien que le semeur se réjouit en même temps que le moissonneur.
    Il est bien vrai, le dicton :
‘L’un sème, l’autre moissonne.’
    Je vous ai envoyés moissonner
ce qui ne vous a coûté aucun effort ;
d’autres ont fait l’effort,
et vous en avez bénéficié. »

    Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus,
à cause de la parole de la femme
qui rendait ce témoignage :
« Il m’a dit tout ce  que j’ai fait. »
    Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui,
ils l’invitèrent à demeurer chez eux.
Il y demeura deux jours.
    Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire
à cause de sa parole à lui,
    et ils disaient à la femme :
« Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit
que nous croyons :
nous-mêmes, nous l’avons entendu,
et nous savons que c’est vraiment lui
le Sauveur du monde. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

OU LECTURE BREVE

Évangile
« Une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-15.19b-26.39a.40-42)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
    Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar,
près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.
    Là se trouvait le puits de Jacob.
Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source.
C’était la sixième heure, environ midi.
    Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit :
« Donne-moi à boire. »
    – En effet, ses disciples étaient partis à la ville
pour acheter des provisions.
    La Samaritaine lui dit :
« Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire,
à moi, une Samaritaine ? »
– En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.
    Jésus lui répondit :
« Si tu savais le don de Dieu
et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’,
c’est toi qui lui aurais demandé,
et il t’aurait donné de l’eau vive. »
    Elle lui dit :
« Seigneur, tu n’as rien pour puiser,
et le puits est profond.
D’où as-tu donc cette eau vive ?  
    Serais-tu plus grand que notre père Jacob
qui nous a donné ce puits,
et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
    Jésus lui répondit :
« Quiconque boit de cette eau
aura de nouveau soif ;
    mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai
n’aura plus jamais soif ;
et l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau
jaillissant pour la vie éternelle. »
    La femme lui dit :
« Seigneur, donne-moi de cette eau,
que je n’aie plus soif,
et que je n’aie plus à venir ici pour puiser.
    Je vois que tu es un prophète !...
    Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là,
et vous, les Juifs, vous dites
que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »
    Jésus lui dit :
« Femme, crois-moi :
l’heure vient
où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem
pour adorer le Père.
    Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ;
nous, nous adorons ce que nous connaissons,
car le salut vient des Juifs.
    Mais l’heure vient – et c’est maintenant –
où les vrais adorateurs
adoreront le Père en esprit et vérité :
tels sont les adorateurs que recherche le Père.
    Dieu est esprit,
et ceux qui l’adorent,
c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
    La femme lui dit :
« Je sais qu’il vient, le Messie,
celui qu’on appelle Christ.
Quand il viendra,
c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
    Jésus lui dit :
« Je le suis,
moi qui te parle. »

    Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus.
    Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui,
ils l’invitèrent à demeurer chez eux.
Il y demeura deux jours.
    Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire
à cause de sa parole à lui,
    et ils disaient à la femme :
« Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit
que nous croyons :
nous-mêmes, nous l’avons entendu,
et nous savons que c’est vraiment lui
le Sauveur du monde. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Repost0

Publié le 8 Mars 2020

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 8 Mars 2020

Samedi 29 février 2020 – Saint Joseph

Dimanche 1er mars 2020 – Sainte Jehanne

 

 

«Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vous serez comme des dieux. »

 

Frères et sœurs bien-aimés, comme Jésus, nous aurons besoin de la Parole de Dieu pour résister aux tentations. Oui, il nous faut lire et relire des livres de la Bible pour fortifier en nous l’homme intérieur (Evangile, Psaume, Actes des Apôtres, Genèse, Exode, Proverbes, etc). Je ne vais pas vous faire lever la main pour vous demander, mais je sais que la majorité d’entre vous avez à peine lu un évangile en entier. Ce qui n’est pas normal pour des chrétiens !

 

Si Jésus se défend à chaque fois contre Satan aujourd’hui, dans cet évangile des tentations, grâce à un passage de l’Ecriture Sainte, en disant « Il est écrit », ce n’est pas pour rien ! Nous ne sommes pas chargés de tout connaître par cœur dans la Bible, ni d’avoir réponse à tout. Mais la Bible est la Parole de Dieu, c’est-à-dire qu’elle dit vrai. Dieu ne ment pas. Donc, plus nous lirons les libres bibliques plus nous serons familiers avec la vérité. Et plus nous serons familiers avec la vérité, plus nous détesterons le mensonge... C’est logique, non ?!

 

« Le diable est menteur et père du mensonge » dit Saint Jean dans son évangile (8,44) ; le Psaume 118, le plus long psaume de la Bible, dit plusieurs fois « Le Seigneur déteste toutes les routes du mensonge ». Et dans le Siracide (Ecclésiastique) : « Le penchant du menteur mène au déshonneur » .

N’oublions pas également que « parler à faux », c’est-à-dire « mentir et rendre un  faux témoignage », fait partie depuis toujours des péchés mortels (les 10 Commandements).

 

Or Satan revient encore et toujours, dissimulant la vérité, comme le dit la Genèse, pour détruire des personnes et les faire complètement périr. C’est le cas des deux vieillards menteurs  dénoncés par le jeune prophète Daniel au sujet de Suzanne dans le Livre de Daniel (chap. 13), qui ont menti au sujet de cette femme qu’ils désiraient eux-mêmes. C’est le cas aussi d’Ananie et Saphire, ce couple qui ment à l’apôtre Pierre au sujet du don qu’ils font aux apôtres (Actes 5) et qui tombent raides morts au moment de leur mensonge. Enfin, c’est le cas dernièrement avec Jean Vanier qui a fondé une très belle œuvre pour les personnes handicapées, mais qui a menti à ses frères et sœurs et finalement à Dieu.

 

Oui, le mensonge est un péché très grave et qui mène à la mort de l’âme. Pour vous en persuadez, relisez les deux derniers chapitres de toute la Bible : Apocalypse 21 et 22 :

 

  • « Mais les lâches, les renégats, les dépravés, les assassins, les impurs, les sorciers, les idolâtres, bref tous les hommes de mensonge, leur lot se trouve dans l'étang brûlant de feu et de soufre : c'est la seconde mort. »

 

  • « Heureux ceux qui lavent leurs robes ; ils pourront disposer de l'arbre de Vie, et pénétrer dans la Cité, par les portes »

 

  • « Dehors les chiens, les sorciers, les impurs, les assassins, les idolâtres et tous ceux qui se plaisent à faire le mal ! »

 

Voilà, ce qui est écrit dans la Bible, voilà la Parole de vérité à laquelle il faut s’attacher. Voilà comment lutter contre le mal !

 

«Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez,  vous serez comme des dieux. »

 

Amen.

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0