Publié le 28 Septembre 2019

Samedi 21 Septembre 2019 – Saint Joseph

Dimanche 22 Septembre 2019 – Sainte Jehanne

 

 

«L’Eglise est une pirogue, sur laquelle les vieux aident à maintenir la direction en interprétant les étoiles et les jeunes rament avec force en imaginant ce qui les attend plus loin … Il est mieux que nous montions tous dans la pirogue «  (Christus vivit, n°201)

 

Frères et sœurs bien-aimés, la semaine dernière vous a été distribuée la lettre pastorale de notre Evêque pour cette nouvelle année, « La joie de transmettre ». Qui l’a reçue ? Et qui l’a lue ?

 

Le Seigneur nous parle aujourd’hui dans les lectures de plan d’action, de confiance, de bons ou de mauvais choix. En ce début d’année pastorale, je voudrais vous faire réfléchir et échanger deux par deux sur le but d’une paroisse et d’une vie paroissiale.

 

Notre évêque parle de trois points dans sa lettre :

 

  • les exemples missionnaires dans notre diocèse,
  • l’attention à la vie consacrée que nous devons porter,
  • la transmission à nos enfants et la question de la catéchèse.

 

Mais avant : voici les deux questions que je vous pose :

  1. Qu’est-ce qu’une paroisse ? La paroisse a-t-elle un but ?
  2. Qu’est-ce que j’aime dans ma paroisse ?

 

(Deux par deux, vous avez 6 minutes...)

 

Retour : Ecoutons mutuellement ce que l’Esprit Saint vient dire à chacun ! Il n’y a pas de hasard, retenez ce qui a été échangé et les appels de l’Esprit.

 

Je ne sais pas si vous le savez et si est venue dans votre échange cette notion de but, mais je rappelle juste que le mot de « paroisse » vient du grec « paroichos » qui signifie « être de passage, étranger »...C’est saint Paul qui utilise le premier ce terme pour dire que nous sommes de passage de cette terre vers le ciel, et que la paroisse doit d‘abord nous aider à faire ce passage !

 

«L’Eglise est une pirogue, sur laquelle les vieux aident à maintenir la direction en interprétant les étoiles et les jeunes rament avec force en imaginant ce qui les attend plus loin … Il est mieux que nous montions tous dans la même pirogue »  (Christus vivit, n°201)

 

 

Amen.

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Homélies

Repost0

Publié le 22 Septembre 2019

« Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent » (Lc 16, 1-13)

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
« Un homme riche avait un gérant
qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
    Il le convoqua et lui dit :
‘Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ?
Rends-moi les comptes de ta gestion,
car tu ne peux plus être mon gérant.’
    Le gérant se dit en lui-même :
‘Que vais-je faire,
puisque mon maître me retire la gestion ?
Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force.
Mendier ? J’aurais honte.
    Je sais ce que je vais faire,
pour qu’une fois renvoyé de ma gérance,
des gens m’accueillent chez eux.’
    Il fit alors venir, un par un,
ceux qui avaient des dettes envers son maître.
Il demanda au premier :
‘Combien dois-tu à mon maître ?’
    Il répondit :
‘Cent barils d’huile.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu ;
vite, assieds-toi et écris cinquante.’
    Puis il demanda à un autre :
‘Et toi, combien dois-tu ?’
Il répondit :
‘Cent sacs de blé.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu, écris 80.

    Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête
car il avait agi avec habileté ;
en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux
que les fils de la lumière.
    Eh bien moi, je vous le dis :
Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête,
afin que, le jour où il ne sera plus là,
ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.

    Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
est digne de confiance aussi dans une grande.
Celui qui est malhonnête dans la moindre chose
est malhonnête aussi dans une grande.
    Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête,
qui vous confiera le bien véritable ?
    Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
    Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 22 Septembre 2019

« Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent » (Lc 16, 1-13)

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
« Un homme riche avait un gérant
qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
    Il le convoqua et lui dit :
‘Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ?
Rends-moi les comptes de ta gestion,
car tu ne peux plus être mon gérant.’
    Le gérant se dit en lui-même :
‘Que vais-je faire,
puisque mon maître me retire la gestion ?
Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force.
Mendier ? J’aurais honte.
    Je sais ce que je vais faire,
pour qu’une fois renvoyé de ma gérance,
des gens m’accueillent chez eux.’
    Il fit alors venir, un par un,
ceux qui avaient des dettes envers son maître.
Il demanda au premier :
‘Combien dois-tu à mon maître ?’
    Il répondit :
‘Cent barils d’huile.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu ;
vite, assieds-toi et écris cinquante.’
    Puis il demanda à un autre :
‘Et toi, combien dois-tu ?’
Il répondit :
‘Cent sacs de blé.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu, écris 80.

    Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête
car il avait agi avec habileté ;
en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux
que les fils de la lumière.
    Eh bien moi, je vous le dis :
Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête,
afin que, le jour où il ne sera plus là,
ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.

    Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
est digne de confiance aussi dans une grande.
Celui qui est malhonnête dans la moindre chose
est malhonnête aussi dans une grande.
    Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête,
qui vous confiera le bien véritable ?
    Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
    Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 16 Septembre 2019

Samedi 31 août 2019 – Saint Joseph

Dimanche 1er Septembre 2019 – Sainte Jehanne

 

«Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser, tu trouveras grâce devant le Seigneur »

 

  • Frères et sœurs bien-aimés, aujourd’hui et en ce mois de septembre, le Pape François nous appelle à prier, à jeûner et à œuvre pour la planète. Pour que son devenir, même s’il est fini et corruptible car essentiellement matériel (nos corps, la  végétation, la Terre), pour que son devenir soit vivable pour nos enfants.

 

L’avenir appartient à Dieu, mais le présent nous est confié par Dieu et c’est de notre responsabilité, à nous les êtres humains, de s’engager pour ne pas faire de la Terre une poubelle géante !

 

Il y a 15-20 ans on parlait de phénomènes climatiques exceptionnels (canicule de 2003, tempête de 1999). Aujourd’hui ce sont des phénomènes qui s’enchaînent les uns à la suite des autres comme de vrais signaux d’alarme : le manque d’eau, le feu, la chaleur, la fonte du Groenland, mais aussi le gaspillage, le manque de recyclage du plastique, le déplacement de milliers de migrants pour survivre, et le rythme accéléré de la vie.

 

On a l’impression d’un corps malade qui continue de jouer et de ne pas se soigner...

Que faire ? L’Ecriture Sainte ne cesse de le dire et de le répéter : Humilité, humilité, humilité. Sagesse, sagesse, sagesse... c’est-à-dire « ne te prends pas pour Dieu, invincible, et reçois avec respect non pas d’abord l’œuvre orgueilleuse de tes mains (ta production, tes inventions), mais la sagesse de la nature ».

 

Ainsi, posons-nous cette question : Qu’est-ce que nous admirons dans la nature ? Pourquoi ? Qu’est-ce que nous pouvons imiter ? (pour ma part, j’aime les rosiers, solides, piquants, odoriférants, qui acceptent d’être taillés et au contraire qui lorsqu’ils sont taillés donnent de plus belles et nombreuses fleurs…)

 

Le Pape, de son côté, dans l’encyclique Laudato Si’ de 2015 nous parle d’une écologie humaine, de l’accès à l’eau potable qui est la source de futurs conflits mondiaux (et ne croyons pas être épargnés ici !), de la nécessité de ralentir et du respect dans notre consommation quotidienne des énergies fossiles qui doit être modifié.

Ex : Laudato Si’ n°30 : « Ce monde a une grave dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable, parce que c’est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable. Cette dette se règle en partie par des apports économiques conséquents pour fournir l’eau potable et l’hygiène aux plus pauvres. Mais on observe le gaspillage d’eau, non seulement dans les pays développés, mais aussi dans les pays les moins développés qui possèdent de grandes réserves. Cela montre que le problème de l’eau est en partie une question éducative et culturelle, parce que la conscience de la gravité de ces conduites, dans un contexte de grande injustice, manque. »

 

Qui acceptera, comme en Afrique, de prendre plus de temps pour se déplacer à pied ou à vélo ? Qui acceptera de se laver les mains au-dessus de sa chasse d’eau pour moins gaspiller ? Qui acceptera de jeûner un repas par semaine ou de trouve un rythme pour un repas plus frugal ? Qui acceptera de refuser le tout plastique ? « Tout est lié » comme dit le Pape François... c’est-à-dire les migrants, le climat, l’athéisme et l’argent fou : tout est lié.

Quand accepterons-nous de le voir vraiment et de changer ?

 

«Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser, tu trouveras grâce devant le Seigneur »

 

 

Amen – Alléluia

 

Père Thibaud de La Serre

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

Agenda de la semaine

Mardi 17 septembre

Rencontre des parents

des confirmands à 20h au presbytère

 

Samedi 21 septembre

Première rencontre du Parcours Alpha Parents de 0 à 10 ans.

De 10h à 12h à Sainte Jehanne

(salle Mgr Johan).

Inscription recommandée

 

Catéchisme et Aumônerie

Sainte Jehanne les 20 et 21/09

 - Vendredi (19h30 – 21h30) :

    collégiens – Lycéens.

 - Samedi (10h - 12h) : primaires

60 ans de la première pierre

Notre enquête pour préparer la fête du 26-27 octobre touche à son terme. Merci aux derniers témoins de faire passer au secrétariat leurs textes, photos ou objets souvenirs.

 

Vente aux enchères caritatives

Merci beaucoup à ceux et celles

qui ont offert argenterie, cuivres, chinoiseries, tableaux, cartes postales, horloges pour la vente

qui aura lieu le 23/novembre.

Les dons sont à déposer avant

le 1er octobre au secrétariat.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Catéchèse, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

« Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit » (Lc 15, 1-32)

Alléluia. Alléluia.
Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
Alléluia. (cf. 2 Co 5, 19)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    les publicains et les pécheurs
venaient tous à Jésus pour l’écouter.
    Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui :
« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs,
et il mange avec eux ! »
    Alors Jésus leur dit cette parabole :
    « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,
n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert
pour aller chercher celle qui est perdue,
jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
    Quand il l’a retrouvée,
il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
    et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins
pour leur dire :
‘Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé ma brebis,
celle qui était perdue !’
    Je vous le dis :
C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel
pour un seul pécheur qui se convertit,
plus que pour 99 justes
qui n’ont pas besoin de conversion.

    Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une,
ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison,
et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?
    Quand elle l’a retrouvée,
elle rassemble ses amies et ses voisines
pour leur dire :
‘Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !’
    Ainsi je vous le dis :
Il y a de la joie devant les anges de Dieu
pour un seul pécheur qui se convertit. »

    Jésus dit encore :
« Un homme avait deux fils.
    Le plus jeune dit à son père :
‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’
Et le père leur partagea ses biens.
    Peu de jours après,
le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait,
et partit pour un pays lointain
où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.
    Il avait tout dépensé,
quand une grande famine survint dans ce pays,
et il commença à se trouver dans le besoin.
    Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays,
qui l’envoya dans ses champs garder les porcs.
    Il aurait bien voulu se remplir le ventre
avec les gousses que mangeaient les porcs,
mais personne ne lui donnait rien.
    Alors il rentra en lui-même et se dit :
‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance,
et moi, ici, je meurs de faim !
    Je me lèverai, j’irai vers mon père,
et je lui dirai :
Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.
    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.
Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’
    Il se leva et s’en alla vers son père.
Comme il était encore loin,
son père l’aperçut et fut saisi de compassion ;
il courut se jeter à son cou
et le couvrit de baisers.
    Le fils lui dit :
‘Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.
Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’
    Mais le père dit à ses serviteurs :
‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller,
mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds,
    allez chercher le veau gras, tuez-le,
mangeons et festoyons,
    car mon fils que voilà était mort,
et il est revenu à la vie ;
il était perdu,
et il est retrouvé.’
Et ils commencèrent à festoyer.

    Or le fils aîné était aux champs.
Quand il revint et fut près de la maison,
il entendit la musique et les danses.
    Appelant un des serviteurs,
il s’informa de ce qui se passait.
    Celui-ci répondit :
‘Ton frère est arrivé,
et ton père a tué le veau gras,
parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’
    Alors le fils aîné se mit en colère,
et il refusait d’entrer.
Son père sortit le supplier.
    Mais il répliqua à son père :
‘Il y a tant d’années que je suis à ton service
sans avoir jamais transgressé tes ordres,
et jamais tu ne m’as donné un chevreau
pour festoyer avec mes amis.
    Mais, quand ton fils que voilà est revenu
après avoir dévoré ton bien avec des prostituées,
tu as fait tuer pour lui le veau gras !’
    Le père répondit :
‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,
et tout ce qui est à moi est à toi.
    Il fallait festoyer et se réjouir ;
car ton frère que voilà était mort,
et il est revenu à la vie ;
il était perdu,
et il est retrouvé ! »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 8 Septembre 2019

« Celui qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple » (Lc 14, 25-33)

Alléluia. Alléluia.
Pour ton serviteur, que ton visage s’illumine :
apprends-moi tes commandements.
Alléluia. (Ps 118, 135)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    de grandes foules faisaient route avec Jésus ;
il se retourna et leur dit :
    « Si quelqu’un vient à moi
sans me préférer à son père, sa mère, sa femme,
ses enfants, ses frères et sœurs,
et même à sa propre vie,
il ne peut pas être mon disciple.
    Celui qui ne porte pas sa croix
pour marcher à ma suite
ne peut pas être mon disciple.

    Quel est celui d’entre vous
qui, voulant bâtir une tour,
ne commence par s’asseoir
pour calculer la dépense
et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?
    Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever,
tous ceux qui le verront vont se moquer de lui :
    ‘Voilà un homme qui a commencé à bâtir
et n’a pas été capable d’achever !’
    Et quel est le roi
qui, partant en guerre contre un autre roi,
ne commence par s’asseoir
pour voir s’il peut, avec dix mille hommes,
affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?
    S’il ne le peut pas,
il envoie, pendant que l’autre est encore loin,
une délégation pour demander les conditions de paix.

    Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas
à tout ce qui lui appartient
ne peut pas être mon disciple. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0

Publié le 7 Septembre 2019

Agenda de la semaine

Dimanche 8 septembre

Bénédiction des voitures

à Ambrus à 16h30

Mercredi 11 septembre

Rencontre des équipes liturgiques

à 20h au presbytère.

Bienvenue aux nouveaux !

Jeudi 12 septembre

Rencontre EAP à 20h

Parcours Alpha Parents :

Démarrage le 21/09 à 10h-12h salle Mgr Johan. Inscription avant le 15/09 pour les parents d’enfants

entre 0 et 10 ans.

Voir tract

Loto Paroissial

Retenez la date du Samedi 12 octobre à 20h30, salle Mgr Johan (Ganet)

http://cdn-s-www.estrepublicain.fr/images/11404047-54b2-424e-a36d-a71ecd592878/BES_06/illustration-loto_1-1499926846.jpg

Remerciements :

Suite au décès de son père le 08/08 dernier, le père Thibaud a été très touché par le soutien moral et spirituel de chacun, et particulièrement par les offrandes de messes offertes à cette intention par beaucoup d’entre vous.

Merci Beaucoup !

Agenda de la semaine
Agenda de la semaine

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Horaires des messes, #Vie de la paroisse, #informations, #sortir, #vie du diocèse

Repost0

Publié le 7 Septembre 2019

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Vie de la paroisse, #informations

Repost0

Publié le 1 Septembre 2019

« Quiconque s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé » (Lc 14, 1.7-14)

Alléluia. Alléluia.
Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur ;
devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur.
Alléluia. (cf. Mt 11, 29ab)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Un jour de sabbat,
Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens
pour y prendre son repas,
et ces derniers l’observaient.
    Jésus dit une parabole aux invités
lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places,
et il leur dit :
    « Quand quelqu’un t’invite à des noces,
ne va pas t’installer à la première place,
de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
    Alors, celui qui vous a invités, toi et lui,
viendra te dire : ‘Cède-lui ta place’ ;
et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
    Au contraire, quand tu es invité,
va te mettre à la dernière place.
Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira :
‘Mon ami, avance plus haut’,
et ce sera pour toi un honneur
aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
    En effet, quiconque s’élève sera abaissé ;
qui s’abaisse sera élevé. »

    Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité :
« Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner,
n’invite pas tes amis, ni tes frères,
ni tes parents, ni de riches voisins ;
sinon, eux aussi te rendraient l’invitation
et ce serait pour toi un don en retour.
    Au contraire, quand tu donnes une réception,
invite des pauvres, des estropiés,
des boiteux, des aveugles ;
    heureux seras-tu,
parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour :
cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par Paroisse Sainte Catherine du Passage

Publié dans #Evangile du jour

Repost0